Clip « Hi-Lo » : Evanescence et Lindsey Stirling ne comptent pas souffrir davantage après une rupture

Evanescence poursuit l’exploitation de son quatrième opus studio en proposant une mise en images séduisante du titre « Hi-Lo » partagé avec Lindsey Stirling. C’est à découvrir sur aficia !

Six années après la parution de leur troisième opus, le groupe emblématique Evanescence opérait enfin son grand retour en novembre dernier avec Synthesis, un nouveau projet ambitieux composé de versions remaniées d’anciens titres très rock mais aussi de chansons qui n’avaient pas été retenues pour leur précédent disque. En effet, le groupe nous livre ici de nouvelles versions orchestrales teintées d’accords électroniques terriblement efficaces.

C’est ainsi qu’Evanescence revenait l’été dernier avec une revisite léchée et intense de « Bring Me to Life », tube extrait de son tout premier album Fallen et qui avait incontestablement propulsé le groupe dans le Top 10 des ventes dans une dizaine de pays en 2003. Afin de défendre les couleurs de Synthesis, déjà représentées par « Imperfection » en fin d’année dernière, les acolytes misent désormais sur la piste « Hi-Lo ».

Passer à autre chose sans colère

Considéré comme un inédit sur le quatrième opus du groupe, « Hi-Lo » est pourtant resté dans les tiroirs pendant près d’une dizaine d’années puisqu’il devait initialement paraître sur la tracklist de l’album éponyme Evanescence avant d’être écarté. Écrit et composé par William B. Hunt aux côtés d’Amy Lee, leader et chanteuse du groupe, ce single très envoûtant débute par un piano-voix émouvant rapidement rejoint par des arrangements électroniques et organiques de cordes, d’instruments à vents ainsi qu’une batterie et plusieurs guitares électriques pour des refrains enivrants et captivants. La singularité du morceau est confirmée par un sublime pont instrumental pendant lequel la violoniste virtuose Lindsey Stirling accompagne l’orchestre.

D’un point de vue du texte, Amy Lee évoque une relation amoureuse qui s’est achevée depuis un moment mais non sans douleur. Résolue à passer à autre chose de manière non-conflictuelle et sans colère, l’artiste chante avec intensité sa capacité à ne pas se morfondre sur son sort. « Je ne peux pas être ton amie / Tiens ta main pendant que tu te vides de ton sang / Il n’y a plus rien à te donner / Rien de plus dont j’ai besoin / Il est temps de laisser reposer / Les dégâts étaient réels / Mais rien ne m’a coupé profondément au point de ne pas en guérir » scande la voix puissante de la chanteuse.

Un clip enchanteresse

Afin d’illustrer ses dires, Evanescence a levé le voile sur un clip très esthétique essentiellement composé des performances live du groupe. Réalisée par P.R. Brown, la vidéo débute avec Amy Lee au piano qui interprète avec beaucoup d’émotion sa chanson. L’ambiance général du clip est assez froide puisque parallèlement aux séquences live, de nombreuses images représentants des personnes seules qui déambulent dans une rue sous une pluie battante, sur le quai d’une gare ou sur un pont viennent symboliser la rupture. Lindsey Stirling apparaît également dans le clip. Tout de noir vêtue, l’artiste se meut dans une grande pièce blanche, tout en jouant du violon. Les images viennent sublimer la musique, le montage et la transition des séquences étant particulièrement réussis et enchanteresses.

Visionnez le nouveau clip d’Evanescence :

Afficher plus
Fermer
Fermer