Canine : faut-il écouter l’album ‘Dune’ ?

Canine est maintenant dans les bacs avec son premier opus : Dune. Mais faut-il écouter ce format ? Réponse avec aficia.

Canine ? C’est un nom, un concept, un mystère… C’est une pop déjà mise en lumière sur un premier EP éponyme qui mettait parfaitement en relief l’univers particulier de Canine. Mais alors, qui est Canine ? C’est un peu la question qui n’aura presque aucun intérêt ici. Mais il faut rendre honneur au travail minutieux de Magali Cotta qui se cache derrière Canine.

Maintenant que vous avez les bases, il faut mettre vos meilleurs écouteurs bien visés sur vos oreilles. Un voyage musical vous attend et il est sans retour. Car autant vous prévenir de suite : vous ne sortirez pas indemne de l’écoute de Dune !

Magique, puissant, onirique…

Dune c’est un album qui pourrait passer inaperçu. Pourquoi ? Car il ne colle pas au formatage. Il ne rentre pas dans les standards s’une industrie qui semble vouloir allez parfois trop vite pour nous servir une soupe insipide. Mais qu’importe : cette soupe fera de très belles rotations sur les radios et Baba bougera les épaules sur cette bouillie infâme.

Ici Canine nous emporte dans un voyage musical que l’on entend que trop rarement dans l’Hexagone. On chante en anglais, en français. On fait une pop profonde, parfois sombre, souvent onirique, toujours percutante. Dès la première piste, « Laughing » Canine arrive à nous percuter par sa force musicale. C’est beau. Trop beau !

Canine c’est aussi c’est ambiguïté de la voix. Androgyne, comme sur un fil suspendu dans le vide. Homme, femme… ? Il semble ne pas y avoir de frontière. C’est ça aussi la magie, la force et la beauté de cet opus qui vous retourne au fur et à mesure de son écoute.

Pop, electro, novateur…

13 pistes composent cet opus. On y navigue dans une oscillation des sentiments, sans que l’ennuie ne s’installe. On se laisse porter comme un nuage de sentiment qui se laisse naviguer par les émotions. C’est parfois doux et léger, parfois symphonique, parfois pop et souvent avec une touche électro qui vient pimenter le tout.

Le très beau « Dune » en donne le parfait relief. Un titre qui mélange les genres, les voix, les rythmes… Il explose comme une fuite vers l’avant, un souffle trop longtemps retenu. On pourrait se projeter, à l’écoute de cet album, comme une bande-originale puissante qui vient dessiner le fil des émotions de Canine. Un film, une musique, une vibration immense.

Vous allez forcément vous faire porter par les puissants « Sweet Sway », « Forgiveness » avant de conclure dans une beauté magistrale avec « Jardin ». Dernier souffle d’un album qui vous fera comprendre que la curiosité musicale doit se cultiver, sortir des sentiers battus pour prendre une claque. Cette claque artistique, cette originalité, cette création unique qui ne ressemble à rien d’autre.

Découvrez Dune, le premier album de Canine :

Canine - Dune

Verdict

Autant le dire : Dune est sans aucun doute l’un des plus bels albums depuis ce début d’année. Canine fait vivre cet opus avec une richesse rare. Une richesse dans chaque domaine : la voix, la musique, le rythme, l’émotion. Musicalement c’est bon, très bon même, et la production est d’une limpidité exemplaire.

Oui, Dune est écouter sans aucune retenue. C’est même à ajouter dans vos favoris et à partager sans modération. Reste maintenant à retenir un nom : Canine. Une morsure qui risque de vous rendre ‘addict’ et qui risque de laisser sa marque dans une industrie musicale qui a bien besoin de ce souffle salvateur.

Bouton retour en haut de la page
Fermer