Eros Ramazzotti reste dans les standards avec ‘Vita Ce N’è’

Eros Ramazzotti vient de faire son retour dans les bacs avec l’album Vita Ce N’è. aficia l’a écouté pour vous, verdict !

Les années passent et rien ne semble changer pour Eros Ramazzotti… Alors qu’il fêtera ses 40 ans de carrière en 2019, il reste l’un des artistes italiens ayant vendus le plus d’albums dans le monde avec plus de 50 millions d’exemplaires écoulés et compte un bon nombre de chansons devenues indispensables comme nous le prouve notre PlayList Essentiel. Trois ans après Perfetto, le chanteur romain vient de dévoiler son 16ème effort intitulé Vita Ce N’è et il faut dire que pour lui, simplicité rime avec efficacité.

« Cela va faire un an et demi que je travaille dessus avec mes collaborateurs, qui sont devenus des amis et presque des frères. Pour faire du bon travail, tu as besoin d’établir ce genre de relation. Cet album est très important parce que j’ai bientôt 55 ans mais il est d’une grande valeur ajoutée. […] Le titre de l’album reflète l’état d’esprit du moment, de ce moment historique et il envoie un message positif, ce que j’ai toujours fait avec mes disques depuis plus de 30 ans ». Voilà comme le chanteur italien a présenté son nouvel effort avant sa sortie. Tout un programme !

L’amour toujours

À travers les 15 titres qui composent l’album, il y a un sentiment en filigrane. L’amour tient une place importante dans les chansons d’Eros Ramazzotti. Un amour pas forcément facile à vivre comme on peut l’entendre sur le morceau-phare « Vita Ce N’è ».

Il y a aussi l’amour filial comme dans « Buonamore » dédié à sa fille Aurora âgée de 22 ans comme il l’avait fait avant même sa naissance sur l’album Dove c’è musica à travers la chanson « L’aurora ». « Je voudrais te protéger du monde / Bien que je ne puisse pas et peut-être même que ce ne soit pas correct / Je sais que le moment est venu et où tu dois partir / Mais je voudrais te dire de rester un peu plus longtemps / Un peu avec moi » s’adresse-t-il plein de tendresse à sa fille.

Le moment le plus bouleversant de l’album se vit à travers « Dall’altra parte dell’infinito ». Une lettre d’un père à son fils décédé. Une histoire inspirée par la lecture d’un article de journal racontant le parcours d’un père qui a perdu son fils de 10 ans à cause de la leucémie. « Dans une vie moins amère / Et pas si cruelle / Marcher sur une route / Toujours marcher ensemble / Alors je me sens plus proche de toi / Et je n’ai pas peur d’attendre / Parce que rien n’est passé / Rien n’est fini / Tu viens de glisser / De l’autre côté de l’infini / Et dans l’infini / Nous nous reverrons/ J’en suis sure / Où l’horizon se rencontre / La mer ouverte » l’entend-on chanter et faire vivre ce texte très émouvant.

Des collaborations rafraîchissantes

Pour « Vita Ce N’è », l’interprète du tube « Una storia importante » a pu s’appuyer sur plusieurs artistes afin nous proposer des collaborations et des mélanges de genre. Il faut dire que le chanteur a l’habitude de partager des duos avec les plus grands ! De Ricky Martin à Cher en passant par Tina Turner, Eros Ramazzotti s’est aussi développé sur le marché international grâce à ces collaborations.

Cette fois-ci, le garçon a pu compter sur les talents de  la superstar latine Luis Fonsi à travers « Per le strade una canzone », la chanteuse canadienne d’origine italienne Alessia Cara avec « Vale per sempre » et l’artiste allemande Helene Fischer sur « Per il resto tutto bene ». Des trois chansons, celle qui a le plus séduits est bien celle partagée avec Luis Fonsi dont le clip semble être déjà prêt… On a hâte !

Découvrez Vita Ce N’è, le nouvel album d’Eros Ramazzotti :

Eros Ramazzotti - Vita Ce N’è
Note des lecteurs2 Notes3.75
3.5
Note de la rédac'
Verdict
Avec ce nouvel effort, Eros Ramazzotti nous rappelle, s'il y en a encore besoin, qu'il est l'une des valeurs sûres de la pop italienne. Grâce à de nombreux auteurs, le chanteur transalpin réussit à allier pop traditionnelle et contemporaine. Difficile de passer à côté de ce nouvel album qui risque bien de se trouver au pied de nombreux sapins de l'autre côté des Alpes... Malgré ses nombreuses années de carrière, il manque toujours une collaboration avec un ou une artiste français(e). Ce sera peut-être pour la prochaine fois !

Titres à retenir : « Dall’altra parte dell’infinito », « Buonamore » et « Per le strade una canzone »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Note finale

Bouton retour en haut de la page
Fermer