Naya rayonne et scintille tel un ‘Ruby’ avec son premier album

Quatre ans après l’avoir découverte dans ‘The Voice Kids’, Naya se dévoile encore un peu plus avec Ruby, son premier album. Mais alors, faut-il l’écouter ? Réponse avec aficia.

En voilà un de joli prénom. Naya, vous a peut-être interpellé lors la première saison de ‘The Voice Kids’. Alors collégienne, elle tape très vite dans l’œil des programmateurs de festivals. Elle tourne en effet aux côtés de Fauve, Petit Biscuit ou encore Amir. La scène lui fait prendre en assurance et elle peut ainsi tester ses compositions personnelles auprès d’un public qui se montre très réceptif.

Puis, c’est au tour de Columbia (Sony Music) de frapper à sa porte, étant visiblement fan de son univers pop-électro empreint de nostalgie et de douceur. Résultat, elle sortait son premier album Ruby ce vendredi 14 septembre, donnant suite à un mini format baptisé Blossom et au single « Girl On The Moon » publié il y a un peu moins d’un an…

De belles mélodies…

Les fans ont dû se montrer patients ! Mais aujourd’hui, ils peuvent enfin se procurer le précieux Ruby. Mais est-il aussi précieux qu’il en a l’air ? C’est toute la question que l’on s’est posé ! La chanteuse s’inspire de ses voyages et ses expériences personnelles, d’où cette recherche sans cesse d’un échappatoire à sa routine peut-être trop banale. On le constate avec des titres comme « Girl On The Moon », mais aussi et surtout avec la première piste qui ouvre l’album, « Ailleurs solaire », écrite intégralement en français. Il s’avère être très fédérateur malgré qu’il soit répétitif. Il a l’étoffe d’un tube… Une belle entrée en matière !

Avec une pop rêveuse mélancolique, Naya poursuit sa quête avec des titres toujours très pêchus et remarquablement bien produits. C’est le cas des titres « Belunivers », « Ego ou KO », « Velvet Walk » ou même « Cat Song » que l’on connaissait déjà. La chanteuse nous entraîne dans un univers lancinant, toujours marqué par des mélodies étincelantes et bien souvent caractérisées par des « oh oh oh ». On se laisse embarquer…

Un album très complet

Mais ce premier album est surtout un moyen pour Naya de montrer qu’elle a une vraie identité, une vraie signature vocale. Sur des titres comme « La grande nuit » ou « Sparkle », sa voix si particulière s’expose davantage. Elle mêle sans difficulté l’acoustique à une pop généreuse, voire obsédante. Les langues de Shakespeare et de Molière se livrent un véritable combat de coq, poussant Naya à pouvoir mettre en avant sa propre musicalité.

Comment ne pas tomber également sous le charme de « Great Ocean Road » où Naya parle de cet endroit qu’est le Cap Ferret, un endroit à part entière où elle a grandi et peu se ressourcer en cas de besoin. Peinée et visiblement dévastée, l’artiste de 18 ans parle également d’une amitié qui a dégénéré avec « Ghost By Your Side » et nous dis adieu avec « Quelque chose de toi » le seul duo, qui plus est franco-britannique, de l’album avec le charmant Tom Grennan qui impose son timbre rock ténébreux. C’est mignon… une belle façon de clôturer cet album…

Découvrez Ruby, le premier album de Naya : 

Naya - Ruby

En l’espace de douze chansons, Naya réussit le pari de nous faire entrer dans son univers, celui d’une jeune femme en pleine éclosion qui vit un peu son conte de fée depuis la lune et son pays imaginaire. Elle propose un album sans fausses notes où chaque chanson a sa place, à son image et produit impeccablement de A à Z. Plusieurs chansons ont la capacité de nous interpeller et de nous faire rêver le temps de quelques instants. Alors oui, Naya rayonne avec Ruby et on espère qu'elle puisse illuminer la France entière...

4.5
Afficher plus
Fermer
Fermer