Pampa Folks t’invite au voyage avec ‘South by West’

Pampa Folks débarque avec un premier album aussi beau que le Grand Canyon. C’est à découvrir avec aficia.

Vous avez peut-être connu Pampa Folks avec Golden Gates, un premier EP publié en janvier dernier. Avec ce format, le groupe avait l’occasion de nous présenter son univers musical digne d’un grand film, un voyage qui ne connaît aucune frontière.

Derrière Pampa Folks se cache Thomas Lavernhe, le chanteur, l’auteur et compositeur du groupe. Pour l’aider dans sa lourde tâche, celle de nous faire voyager musicalement, il fait équipe avec Johan Barrer (batterie), David Sultan (basse) et Pierre Lelièvre (claviers). Mais maintenant que les présentations sont faites, place à l’aventure !

Voyage

Merci de prendre votre passeport car Pampa Folks, avec South by West, risque bien de vous faire voyager. Juste l’écoute de « Blind Silhouettes » devrait vous convaincre de ce constat. Car Pampa Folks c’est une musicalité digne des vastes espaces américains.

En l’espace de deux titres, on s’imagine déjà en haut du Grand Canyon, notre regard qui porte loin sur l’horizon, se laissant griser par cette impression de liberté. Une impression déjà offerte avec le titre « Golden Gates » et son clip.

Fougueux et rock…

Avec Pampa Folks on navigue sur une pop un peu psychédélique des années soixante et sur un rock chaud des années soixante-dix. On s’imagine autour d’un feu de camp en écoutant « Get Me Rollin’ », un feu de camp qui se finirait dans une douce folie au clair de lune… On se transporte sur une petite scène d’un vieux bar de la route 66 avec « Little Red Radio »…

Oui, le voyage est complet. Vintage, les français de Pampa Folks arrivent à nous faire voir un périple à l’Ennio Morricone. Du talent il y en a : « Hollow Kingdom » oscillant entre douceur et nervosité, « Soulrise » comme une bonne pop nerveuse, « Time to Time » qui offre une parenthèse de calme puis « Sequence » qui clôture l’opus avec une douceur toute délicieuse pour tirer la couverture sur ce beau voyage.

Découvrez South by West de Pampa Folks :

En conclusion…

Pampa Folks c’est français mais pourtant rien ne le laisse transparaître. Et avec South by West le groupe nous offre une véritable pépite invitant au voyage, à voir grand et loin. C’est doué dans la voix, dans le ton, dans la forme et dans le fond.

Pampa Folk c’est aussi la magie des instruments, toujours à la bonne place. Sans se tirer la couverture. Parfois fou, parfois sage. Entre douceur et instant d’énergie débordante, South by West rempli le contrat : celui de nous faire voyager et rêver.

Afficher plus
Fermer
Fermer