Cinq questions à… Corentin Grevost : « J’ai beaucoup appris avec Louane, mais il faut aussi avancer seul »

Le grand vainqueur de « Rising Star » dévoile enfin son premier album éponyme. A cette occasion, aficia a posé cinq questions à Corentin Grevost.

Ses superbes prestations lors du télé crochet « Rising Star » ont attiré la curiosité de nombreux auteurs et producteurs, tels que Skalpovich, Gary Fico, Patxi Garat ou encore Corson, qui ont tous contribué à son premier album. Plus de deux ans après sa victoire, le jeune Corentin Grevost publie ce 24 juin un disque éponyme garni de 11 titres disponible en digital sur les plates-formes de téléchargement. Parmi eux, « Des jours meilleurs », son nouveau single, « Parle-moi », et les reprises qui ont charmé le public de l’émission d’M6. Pour aficia, l’interprète de « Ne me dis pas non » s’exprime sur sa collaboration avec Louane et évoque ses nouvelles envies…

Cinq questions à Corentin Grevost…

Ta perception de la musique a-t-elle évolué depuis que la sortie de ton premier single ? Appréhendes-tu les choses différemment ?

J’ai toujours pensé que la musique était un moyen de partager ses émotions, ses envies ou même ses pensées, et je ne me suis pas trompé là-dessus. Ma perception n’a pas évolué car je vois toujours la musique sous ces formes-là. Mais j’ai tout simplement grandi et le stress vient se mêler à tout ça. Je me pose beaucoup de questions, comme : « Mon album sera t-il bien accueilli  ? », ou encore « Les gens vont-ils comprendre ma vision ? ».  Je suis une personne stressée, donc forcément j’appréhende, car il y a beaucoup de travail derrière.

Tu as fait de nombreuses premières parties de Louane ces derniers mois. L’idée de prolonger cette collaboration a-t-elle été évoquée ?

Faire les premières parties de Louane à été une expérience complément folle que je n’oublierai pas. Je la remercie vraiment de m’avoir donné la chance et l’opportunité de jouer devant des milliers de personnes dans toute la France. Mais les premières parties ne sont jamais évidentes car les gens viennent pour Louane. Je n’ai pas pensé une seconde que les gens pouvaient venir pour moi uniquement car c’était son concert. Je pensais juste à me faire plaisir, et ne pas avoir de pensées négatives. Et c’est ce que j’ai fait. Cela m’a apporté énormément et m’a fait évolué scéniquement parlant. J’aimerais vraiment continuer et être aux cotés d’artistes comme Louane, mais il faut aussi avancer seul et faire d’autres choses.

(Re)découvrez le clip de son nouveau single « Parle-moi » :

As-tu pu échanger avec Louane ? T’as t-elle donné des conseils?

Oui, elle venait très souvent à moi. C’est une fille ouverte, simple et très gentille. Nous avons partagé des moments ensemble, nous avons discuté de musique, de la sienne comme de la mienne. Elle m’a aussi guidé, m’a permis de prendre confiance, d’assumer mon rôle d’artiste. J’ai beaucoup appris à ses cotés.

La réalisation de ton album a pris plus de temps que tu l’espérais j’imagine. Quelles anecdotes es-tu prêt à partager avec nous ?

Oui, nous avons pris beaucoup de temps pour faire cet album car je voulais quelque chose qui me ressemble. Nous avons donc décidé de prendre notre temps pour avoir un album solide. Pour moi, c’était la première fois pour tout : premier clip, premier studio… Et il est vrai qu’en studio ce n’est pas toujours facile de rester des heures entières devant un micro à chanter la même chanson. J’ai eu parfois du mal sur l’articulation des mots mais c’est une formidable expérience.

Clara Channel est un peu la collaboration inattendue de l’album…

Oui, c’est vrai que personne ne s’attendait à ce duo et c’était aussi voulu. Mais il n’était surtout pas prévu. J’ai aimé sa voix et je lui ai proposé de faire un duo ensemble sur une de mes musiques, puisqu’elle aussi est une vraie mélomane.

Découvrez son morceau « Give Me Your Love » avec Clara Channel :

0
Laisse ton avis, ton commentaire !x
()
x