Dilomé - DR

Dilomé en interview : “The Voice m’a permis de prendre confiance en moi”

Dans un entretien rempli de bonnes ondes et de sincérité, Dilomé s’est confié sur ‘The Voice’, ses inspirations et la préparation de son premier album… Confidences sur aficia !

Découvert dans la sixième saison de ‘The Voice’, Dilomé a décidé de prendre son temps pour proposer sa musique. À l’époque, Dilomé n’avait pas passé la phase des demi-finales… Mais qu’importe ! Son envie de vivre de sa passion a fait fi de cet échec et l’a poussé à trouver son style et à suivre ses envies.

Le résultat ? Un premier single, “Fais de moi”, sur lequel il assume pleinement le mélange des genres. Il nous a accordé un entretien pour en parler et pour évoquer la suite…

Dilomé : l’interview…

Nous avons pu te découvrir dans ‘The Voice’ saison 6 qui a été diffusé en 2017, quel regard portes-tu sur les deux ans qui viennent de s’écouler ?

De ma participation à ‘The Voice’, je ne garde que des bons souvenirs. C’était une belle expérience ! Comme c’était ma première scène, j’ai appris beaucoup de choses. Avant ma participation, je chantais dans la rue mais ce n’était pas du tout la même chose. Ça m’a permis de prendre confiance en moi.

À la sortie, on m’a donné la possibilité de travailler sur un album. J’ai pu me chercher musicalement, travailler en studio et sortir mon premier single. J’avais vraiment besoin de ces deux ans pour travailler sur ce premier opus. Ce n’était vraiment pas possible de sortir quelque chose juste après l’émission car je n’étais vraiment pas prêt. Il fallait que je trouve les styles qui m’allaient le mieux car j’aime tous les styles musicaux et j’aime tout chanter.

L’année où tu as participé à ‘The Voice’, c’est Lisandro qui a gagné. Il a sorti un album peu de temps après sa victoire mais la suite a été compliqué pour lui… C’est pour éviter ce type de déconvenue que tu as souhaité attendre avant de sortir quelque chose ?

À la base, je suis un garçon qui n’a pas confiance en lui.

Dilomé

C’est une réalité depuis la victoire de Slimane. C’est exactement ça ! En sortant de ‘The Voice’, j’avais déjà des titres prêts mais je n’avais pas envie de sortir n’importe quoi. J’enregistrais en studio avant l’émission. En réfléchissant et en revenant deux ans en arrière, ce n’était vraiment pas possible car je n’étais pas prêt. Ce n’était pas assez abouti pour que je dévoile ces titres. Ces deux ans étaient obligatoires ! Ce qui était très bien aussi, c’est que la maison de disque m’avait donné carte blanche et m’avait dit de prendre mon temps pour créer mon album. J’ai eu beaucoup de chance…

Comme tu viens de nous le dire, tu aimes beaucoup de styles de musique différents. Peux-tu nous parler de tes influences ?

J’ai trois grosses influences : musiques urbaine, pop et soul. Ce sont ces trois styles qui m’inspirent le plus. Dans mes influences, tu vas trouver des artistes comme Jacques Brel, Francis Cabrel ou, totalement à l’opposé, Sam Smith et Dua Lipa. J’ai mélangé les influences que m’apportent ces artistes.

Concernant tes influences, y a-t-il un artiste avec qui tu rêverais de collaborer ?

Ça serait plutôt un artiste français car je pense que ça serait plus réalisable. J’aime beaucoup Yseult, Eddy De Pretto, Juliette Armanet. Si je pouvais faire une collaboration ça serait avec Yseult ou Chilla.

Quand as-tu compris que tu avais de nombreuses possibilités grâce à ta voix ?

C’est assez compliqué parce que c’est vrai que je peux tout chanter. De se retrouver dans tous ces styles musicaux, c’est très compliqué. J’ai su que je savais chanter à partir de l’âge de six ans et je suis vraiment dans la musique depuis huit ans maintenant. Mes parents et mon entourage m’ont souvent dit que j’avais une belle voix. À la base, je suis un garçon qui n’a pas confiance en lui et j’avais besoin d’avoir ces avis pour pouvoir me lancer à fond et de chanter devant les gens, ce qui était inenvisageable pour moi.

Tu as dévoilé ton premier single “Fais de moi” sur lequel on peut entendre différentes influences. Devrons-nous nous attendre à ce type de mélanges pour le reste de l’album ?

Il y a quelques titres qui vont ressembler à “Fais de moi”. Il y aura aussi des chansons influencées par d’autres styles musicaux. Beaucoup de pop, un peu de variété française et d’urbain. Chaque titre aura sa propre identité sonore.

Pour revenir avec un album qui porte ta signature, as-tu pensé à une façon de te démarquer, autrement que par ta voix ?

C’est vrai que c’est compliqué d’arriver à me démarquer. On ne peut pas se cacher que c’est très compliqué à faire dans l’industrie musicale. J’essaie de tout faire pour me démarquer en restant moi-même au maximum. J’ai l’impression que ça plaît aux gens et qu’ils sont contents de l’image que je donne. J’ai vraiment un gros soutien et j’ai de la chance que ça plaise. Je n’ai pas forcément envie de changer car je sens que les gens m’apprécient comme ça. Il faut être soi-même et vrai !

Pour terminer cette interview, peux-tu nous parler de tes projets pour les mois à venir ?

J’ai peut-être quelques dates qui vont arriver avant la fin de l’année mais je ne peux pas en dire plus. Et j’ai surtout mon second single, “Sors-moi de là”, qui sortira aussi avant la fin de l’année. Ça c’est sûr !