Gaspard Royant en interview : son nouvel album, ses projets…

Gaspard Royant est, sans nul doute, un des artistes les plus rock’n’roll de la scène musicale actuelle en France. Il vient de sortir son second album, Have You Met Gaspard Royant ?  et à cette occasion, il a accepté de répondre aux questions d’aficia. Une interview à l’accent Northen Soul.

Cheveux gominés, lunettes de soleil et costumes trois pièces, à travers les chansons de son nouvel album, Gaspard Royant nous emmène dans la musique des années 60. Entre Northen Soul et rock, le garçon s’offre un opus haut en couleur et une collaboration avec l’immense Edwyn Collins. Dans cette interview, il nous dit tout sur ce nouvel album, ses inspirations et ses projets…

L’interview de Gaspard Royant

Première question, comment vas-tu ?

Écoute ça va pas mal merci ! Je me remets doucement de mon concert à La Maroquinerie lundi soir. C’était super ! Et là, j’enregistre l’émission « C à Vous » sur France 5 aujourd’hui.

Pour nos lecteurs qui ne te connaissent pas encore, peux-tu te présenter en quelques mots ?

Je suis Gaspard Royant, je suis chanteur-auteur-compositeur et je fais du rock très inspiré de la musique des années 60 avec un peu de Soul Music, un peu de Rock, un peu de Doo Wop. Je viens de sortir mon deuxième album qui s’appelle Have You Met Gaspard Royant et qui est le meilleur album de l’année ! (Rires).

Tu as sorti ton premier album 10 Hits Wonder, en 2014. Et tu as décidé de sortir tes premières chansons avec le format 45 tours, pourquoi ce choix ?

J’ai commencé par sortir des 45 tours avant de sortir mon premier album. L’idée c’était de sortir vite et régulièrement des disques. Et pour ça, le 45 tours c’est super parce que c’est un support qui a deux faces, y a un morceau par face… Donc on va en studio, on enregistre deux chansons et on les sort en 45 tours. Et c’est ça qui me plaisait, c’est comme à l’époque, dans les années 60, on ne sortait pas d’album. Dès qu’on enregistrait une chanson, on la sortait en 45 tours.  J’ai fait ça pendant 2 ans, j’ai sorti plusieurs 45 tours et quand j’en ai eu assez, j’ai décidé de les rassembler sur ce qui est devenu mon premier album.

Peux-tu nous parler des influences musicales qui ont fait ce premier opus et qui sont différentes du second ?

C’est vrai que le premier était très inspiré du rock des années 50, alors que le deuxième album est sans doute inspiré un peu plus inspiré par la soul des années 60, la musique des labels comme Motown ou Stax Records. Je pense que ça s’entend dans beaucoup de morceaux, c’est sans doute un peu plus rythmé, un peu plus dansant. J’avais envie de faire des morceaux dansants.

Lundi soir tu étais en concert à la Maroquinerie comment ça s’est passé ? Comment tes nouvelles chansons ont-elles été accueillies par le public ?

C’est vrai qu’avec mes musiciens, on avait hâte de faire découvrir le nouvel album sur scène et ça s’est très, très bien passé ! Il y avait déjà pas mal de monde qui connaissait plusieurs morceaux et leurs paroles donc c’était hyper agréable de voir que 3 jours après la sortie du disque, certains refrains étaient chantés par le public. Ça a vraiment été un grand moment !

Gaspard Royant - © Julien Bourgeois

On sait que tu as pas mal tourné ces derniers temps ,quel est ton meilleur souvenir en concert ?

Olalala j’en ai plein, je saurai pas t’en donner un en particulier ! J’ai tellement de bons souvenirs de concerts… J’ai le souvenir d’un des plus gros concerts qu’on ait fait. C’était Place de la République à Paris durant le Festival Soirs d’été, on a joué devant 20.000 personnes… C’était absolument incroyable ! J’ai le souvenir aussi de plusieurs festivals avec une ambiance super, et aussi de petites salles comme la Lune des Pirates à Amiens où il y a eu vraiment des soirées extraordinaires avec un public en feu… Que ce soit des petits clubs ou des grands festivals, c’est tellement différent et c’est jamais la même chose… Ça laisse des souvenirs supers !

Sur ce nouvel album tu as collaboré avec Edwyn Collins, comment ça s’est passé ?

Écoute moi je suis un grand fan d’Edwyn Collins depuis son tube « A Girl Like You » qui est sorti dans les années 90. Et puis tout ce qu’il a fait avant, quand il avait 20 ans et qu’il était dans le groupe Orange Juice. Il a fait des trucs super dans les années 80 et 90. Il est également producteur de plusieurs disques que j’aime beaucoup. Et donc j’avais très envie de bosser avec lui, surtout que je sais que c’est un grand fan de Soul Music et qu’on avait à peu près les mêmes références. Du coup, on a écouté mes chansons ensemble, il a tout de suite reconnu mes inspirations et je me suis rapidement rendu compte qu’on parlait la même langue et qu’on avait écouté les mêmes disques donc ça a été très simple de bosser avec lui. Ça a été un vrai plaisir !

Peux-tu nous parler de la Northen Soul ? D’où vient-elle? Quelles sont ses particularités ?

C’est vrai qu’y a pas mal de morceaux de l’album qui sonnent très Northen Soul. En fait, la Northen Soul c’est quelque chose que j’ai découvert y a pas très longtemps et j’en ai beaucoup écouté. C’est un mouvement musical qui est apparu dans le nord de l’Angleterre à la fin des années 60. C’était les fils d’ouvriers qui découvraient avec quelques années de retard la Soul Music américaine et les artistes comme The Temptations, et qui se sont mis à organiser des soirées pour danser sur de la Soul Music. Souvent, c’était des morceaux très rythmés, avec un rythme assez particulier et ils se sont mis à danser et à s’habiller d’une certaine manière et ça a vraiment donné une culture Northen Soul très particulière. C’est un univers dans lequel je me suis énormément plongé avant d’enregistrer l’album…

http://www.aficia.info/critiques-musique/gaspard-royant-nous-avons-ecoute-have-you-met-gaspard-royant-son-nouvel-album/74031

Si tu devais choisir deux titres du dernier album, lesquels choisirais-tu ? Et pourquoi ?

Ah Ah ! Je crois que je choisirai « Baby I’m With You », c’est le premier morceau de l’album, ça a été un des premiers titres que j’ai écrit pour l’album et c’est un peu lui qui a donné la couleur musicale à tout le reste… C’est un titre très inspiré par la Northen Soul, avec des cuivres, des cordes, des choristes et moi j’avais vraiment envie de faire un album assez riche, avec beaucoup d’arrangements et de musiciens. Et je pense que c’est un morceau assez emblématique de ce que j’ai voulu faire sur cet album. Pour le deuxième morceau, je dirai que c’est « Solo Artist Of The Year » qui est un titre beaucoup plus rock. J’avais envie de faire un bon gros morceau rock bien énervé et je me suis bien marré à faire un morceau comme celui-là !

Si tu devais faire un duo, ce serait avec qui ?

Oulalala, y a plein de gens avec qui j’aimerais faire des duos ! Alors si je pouvais choisir, je ferais bien un duo avec Alex Turner des Artic Monkeys… Et si c’était une fille j’aimerais bien faire un duo avec Zooey Deschanel de She & Him.

Pour finir, que peut-on te souhaiter pour 2016 ?

Beaucoup d’albums vendus, beaucoup de concerts lors de la tournée, un succès interplanétaire ! Mais tout en restant très humble évidement ! (Rires).

La Playlist de Gaspard Royant

Nous avons également souhaité en savoir plus sur les musiques que Gaspard Royant écoute, et c’est tout naturellement qu’il a accepté de dévoiler ses coups de cœur musicaux pour aficia.

http://www.aficia.info/playlists/gaspard-royant-sa-playlist-exclusive/74033

Le portrait décalé de Gaspard Royant

Vous en savez un peu plus maintenant sur Gaspard Royant, sur son nouvel album, ses projets, ses goûts musicaux… Nous avons souhaité en savoir encore un peu plus sur lui grâce aux questions de notre portrait décalé. Une façon originale de mieux connaître Gaspard Royant qui a accepté de jouer le jeu…

La chanson qui te fait danser ? Land Of 1.000 Dances de Wilson Pickett !

Si tu étais un film ? La Fureur de vivre de Nicholas Ray et avec James Dean !

Si tu étais un mot ? Rock’n’roll !

Un endroit à visiter sur Terre ? Bénarès, la ville sacrée de l’Inde. C’est le truc le plus surréaliste que j’ai jamais vu !

Si tu étais un animal ? Un renard parce que je suis rusé !

Ta citation favorite ? Je citerai le grand poète Little Richard « A-wop-bom-a-loo-mop-a-lomp-bom-bom! ».

Ton dernier coup de cœur musical ? Le dernier album de The Last Shadow Puppets est vachement bien !

L’objet que tu ne quittes jamais ? Mes lunettes de soleil !

C’est la fin de notre interview, mais la tradition chez aficia est de toujours laisser le mot de la fin à l’artiste. Tu as donc carte blanche pour t’adresser à nos lecteurs, ton public, tes fans…

Allez écouter mon album, il s’appelle « Have You Met Gaspard Royant ? » et je vous garantie que vous allez l’adorer ! Vous ne serez pas déçus ! Et si ça vous plaît venez me voir en concert, parce qu’un concert de Gaspard Royant c’est sauvage, c’est énergique et vous repartirez avec le sourire ! Et si vous m’aimez, restez-moi fidèles et on va aller loin ensemble !