Lindsey Stirling en interview : « Après Marina Kaye, j’adorerais travailler avec Stromae ! »

À l’occasion de la sortie de son troisième album Brave Enough, aficia n’a pas manqué d’interviewer Lindsey Stirling pour décrocher quelques indiscrétions…

Artiste comblée, Lindsey Stirling a visiblement encore du mal à comprendre l’engouement qu’elle génère. Pourtant, le talent et l’originalité sont bien présents. Celle qui mêle l’electro à son violon est demandée de toute part : Céline Dion, Marina Kaye et désormais pour la bande originale du film « Peter et Elliott le dragon ». Lindsey Stirling n’en oublie pas moins ses ambitions et publiait le 19 août son troisième album Brave Enough. Un succulent projet dont elle nous parle sur aficia…

L’interview de Lindsey Stirling

Lindsey Stirling - DRAvec un peu de recul, comment décris-tu ton parcours ?

J’ai été guidée par Dieu, tout simplement. Un(e) violoniste qui connaît un tel succès dans l’industrie du disque, cela n’existe pas. Évidemment, j’ai travaillé très dur pour y arriver. Oui, j’ai étudié, mais j’ai été conduite par Dieu, c’est certain.

L’association du violon et de l’electro est ‘spéciale’. Faut-il être ouvert d’esprit pour écouter du Lindsey Stirling ?

Je pense effectivement qu’il faut être ouvert d’esprit pour écouter une musique électronique mêlant le violon. Je pense que finalement ma musique séduit une variété de personne très large.

Aimerais-tu essayer encore d’autres choses avec ton violon ?

Il y a beaucoup de choses ou de collaborations que j’aimerais faire, oui. Actuellement, il y a un artiste francophone nommé Stromae, que j’adore, et avec qui j’aimerais travailler.

Chaque clip est très esthétique. C’est le cas « The Arena », ton nouveau single. C’est important pour toi ?

Absolument, chaque détail fait que ce projet pop existe et continue d’exister. Les costumes, le lieu de tournage, les danseurs, les coupes de cheveux, de l’introduction à la fin… Chaque petite chose, individuellement, prend tout son sens. Au final, chaque petit détail joue un rôle crucial afin que la magie opère.

Découvrez « The Arena », le dernier single de Lindsey Stirling :

Ton nouvel album vient de sortir. As-tu prévu quelque chose de spécial pour sa sortie, à l’image d’une popstar américaine ? 

Non, pas cette fois malheureusement. (Rires) J’avais plusieurs grandes idées, plusieurs stratagèmes en tête. Cependant, j’ai dernièrement eu des complications dans ma famille et je suis restée à la maison. La famille passera toujours avant toute chose, même avant mon travail. Du coup, malgré que l’album sorte ce mois-ci, je suis restée assise chez moi, et j’ai joué aux cartes avec les membres de ma famille. Si tu savais à quel point c’était exaltant…

À quoi doit s’attendre le public avec ce nouvel album ? Quelles sont les nouveautés si l’on voulait le comparer avec le précédent.

Il faut savoir que l’album est extrêmement diversifié. On y retrouve aussi bien des artistes issus du milieu rap, que des chansons du registre Bollywood. Ça été très amusant de construire cet album parce que j’ai essayé d’y amener différents styles, et j’ai essayé de collaborer avec de nombreux artistes.

Comment peux-tu encore nous surprendre ?

Sur cet album, il n’y a justement pas de dubstep, et c’est peut-être ça la grosse surprise pour ceux qui écouteront l’album. J’ai pu faire sans, cette fois !

Lindsey Stirling - © Andrew Zaeh
Lindsey Stirling – © Andrew Zaeh

Pourquoi as-tu accepté de travailler avec des artistes francophones telles que Marina Kaye et Céline Dion ?

J’ai rencontré Marina Kaye en tournée. Elle a ouvert ma tournée à plusieurs reprises, lorsque je suis venue en France en 2014. J’ai adoré sa voix et son histoire, ce qui m’a poussé à travailler avec et pour elle. Aussi, j’ai toujours été une grande fan de Céline Dion. La France est simplement un pays qui regorge de talents !

En 2017, tu seras de passage en France pour sept dates. Es-tu consciente que c’est bien plus que ce  que font la plupart des artistes internationaux ?

Je suis tellement chanceuse ! J’adore la France. J’aime votre nourriture, vos villes, et principalement l’amour que je reçois par les Français. Je suis vraiment très touchée par l’attention que le public français me porte. C’est pour cela que j’accorde un soin particulier à venir à plusieurs reprises dans votre pays.

Et cette fois, tu t’attaques aux Zénith. Pourquoi ce choix ?

J’avais tellement été déçue de ne pas avoir amené tout ce que j’aurais voulu emmener sur scène lors de ma précédente tournée européenne, que cette année, j’ai décidé de travailler très dur pour vous présenter un nouveau show excitant pour le « Brave Enough Tour ». J’ai beaucoup de grosses idées qui vont être mises en place et je tenais à performer dans les plus grandes salles pour prendre un maximum d’espace. Et c’est seulement pour mes meilleurs fans français !

La Playlist de Lindsey Stirling

À chaque interview, aficia demande aux artistes de partager leur Playlist du moment. Aujourd’hui découvrons celle de Lindsey Stirling !

C’est donc avec curiosité que nous avons demandé à Lindsey Stirling de partager avec vous les titres des artistes qui lui font vibrer les oreilles cet été. Étonnamment, elle écoute vraiment de tout, aussi bien du Kygo que du Coldplay. Cette fan de Sia s’offre également quelques pépites pas forcément connues du grand public, comme « Knocks » de Classic, à écouter d’urgence.

Découvrez la playlist de Lindsey Stirling pour aficia :

http://www.aficia.info/playlists/lindsey-stirling-playlist-exclusive/76536

Lindsey Stirling - © Anderson
Lindsey Stirling – © Anderson