Vaimalama Chaves en interview : ”Cet album est à mon image”

En pleine promotion de son album Good Vaïbes, Vaimalama a répondu à nos questions. Interview à découvrir sur aficia… 

Après une année à porter le titre de Miss France 2019, Vaimalama a décidé de s’orienter vers une de ses premières passions : la musique. Aujourd’hui, on la découvre chanteuse. Un métier qu’elle ne pensait jamais exercer et pourtant, son premier album Good Vaïbes sera dans les bacs le 3 avril prochain.  

C’est au cours de cette interview sous le signe de la passion et de la générosité que nous avons pu apprendre sa volonté à faire de la musique et ainsi parler de ce fameux album sous toutes ses facettes. 

Vaimalama : l’interview…

Pourquoi la musique ? 

La musique a toujours fait partie de ma vie. Depuis que je suis toute petite, il y a de la musique partout chez moi. Je n’avais jamais envisagé de devenir chanteuse parce que cela semblait être un rêve bien trop conséquent.

On retrouve dans ta musique, le ukulélé. Est-ce qu’intégrer cet instrument a été quelque chose de primordial ? 

Non pas primordial. Mais disons que c’est l’instrument qui m’accompagne tous le temps. On m’a proposé de le garder dans ma musique et ça m’a plu.

D’ailleurs, comment as-tu appris à en jouer ?  

Il a fallu sacrifier et ré-organiser certaines choses pour concevoir cet album.

Au départ, j’ai commencé à apprendre la guitare. Mais c’est un instrument à six cordes donc quand on passe d’un instrument de 6 cordes à 4, c’est de suite plus rapide. Ensuite, le ukulélé est un instrument que l’on utilise beaucoup en Polynésie Française pour faire la ‘bringue’. C’est un événement culturel fédérateur. Certains viennent avec des instruments de musiques, d’autres avec de la nourriture, des boissons.

Ton titre de Miss France est un réel tremplin pour ta nouvelle carrière ?

Évidemment. Je suis tout à fait consciente que c’est grâce à Miss France que j’ai pu rencontrer les personnes avec lesquelles je travaille aujourd’hui. Cependant, ce n’est pas grâce à ce titre qu’on continue de collaborer ensemble. C’est parce qu’on s’entend bien, qu’il y a du bon feeling et un bon travail d’équipe.

Pour revenir sur ton actualité musicale, ”Jardin d’hiver” a été le premier titre qui a lancé ta carrière dans la musique. Comment on se sent avant la sortie d’un premier single ?

C’est bizarre, drôle et nouveau. Puis surtout, je fais partie de ces artistes que moi j’admirais plus tôt.

Découvrez ”Jardin d’Hiver” de Vaimalama Chaves :

Cela n’a pas été difficile de concilier la vie de Miss France avec les rendez-vous au studio ?

Si, extrêmement difficile. Le planning d’une Miss est très chargé et celle de Miss France encore plus. Ainsi, créer un album demande beaucoup de temps. Il a fallu sacrifier et ré-organiser certaines choses pour concevoir cet album. Je crois bien qu’on la crée en moins d’une semaine.

Ton album Good Vaibes sort le 3 avril. Comment le décrirais-tu ? 

Il est super cool. Il est à mon image et de bonne humeur. Il est tel qu’il est.

Y a-t-il quelque chose qui a été important pour toi à faire apparaître dans cet album ? Un message en particulier ?

La nature est aussi très importante dans mon quotidien.

Il n’y a pas de message en particulier. Je n’ai juste pas renié qui je suis, j’ai conservé mon accent. À ce qui paraît, j’ai un accent prononcé (rires). Au-delà de cela, j’ai surtout fait des choses que j’aime et qui me plaisent avant tout. Puis j’ai hâte de le partager aux gens. Et j’espère qu’ils voudront bien passer un moment avec moi au travers l’écoute des chansons qui sont à l’intérieur.

C’est aussi un album avec des reprises. Comment les as tu sélectionné ? 

On m’a demandé de faire une liste de chanson que j’aimerais interpréter pour savoir dans quel univers musical j’aimerais évoluer. À partir de là, on m’a fait des propositions. C’est donc en équipe qu’on a choisi les chansons j’allais chanter.

Au niveau des thèmes, tu parles de l’amour sous toutes ces facettes mais aussi de la nature. Pourquoi cette volonté de parler de ces thèmes ? 

La question du temps est aussi importante. Ce sont des choses qui m’ont marqué au cours de ces dernières années. L’amour pour commencer, c’était l’amour de soi, continuer à faire chaque chose avec le coeur. Ensuite, il y a l’amour des autres. Quand on fait de la musique, ce n’est pas que pour soi, c’est aussi pour les autres. La nature est aussi très importante dans mon quotidien. Elle me permet de pendre du recul sur pas mal de choses. Cela m’a fait comprendre qu’on est petit dans le monde. Le temps est une notion incontournable à considérer aujourd’hui parce qu’il passe et ceux peu importe notre humeur et les différentes situations.

Est-ce qu’il a quelque chose dans ton début de vie d’artiste qui t’a surpris et auquel tu ne t’attendais pas au départ ? 

En réalité, je ne pensais pas qu’il y aurait un tel engouement pour ma chanson. Il y a aussi l’impact que cela peut avoir. Cela me permet de toucher plus de personnes, faire passer des messages et continuer à diffuser par parcimonie ces ‘good vibes’ que j’aime donner. Ce qui me surprend le plus, c’est comment les gens sont réceptifs à l’idée d’écouter, de découvrir ma musique.

Dans cet album, on retrouve des titres entièrement en espagnols mais également un titre franco-espagnol : « Nos fiançailles ». Que représente l’espagnol pour toi ? 

C’était ma première langue vivante quand j’étais en 4ème et je n’étais vraiment pas douée. Je suis contente de pouvoir le faire et j’espère pouvoir approfondir mon champ lexical en espagnol en partant à Barcelone par exemple. Ce serait vraiment cool.

Comme aficia est précurseur de nouveaux talentx, est ce que toi, tu aurais un nouveau talent à nous faire découvrir  ? 

Non, il suffit de regarder ‘Incroyable Talent’ (rires).