Valentin Marceau en interview : « En amour, il n’y a que les commencements qui soient charmants… »

Un nouveau single intitulé « Tout le contraire » et un second album qui devrait sortir à l’automne prochain, Valentin Marceau se confie à aficia sur ses inspirations, sa musique et son avenir…

Valentin Marceau a commencé la musique dès l’âge de 10 ans et a connu ses premiers succès au sein du groupe BoXon. Après avoir sorti un 1er album en 2013, A nos amours, il revient avec un nouveau titre, « Tout le contraire» , qui annonce l’arrivée d’un second opus prévu pour l’automne 2016… Auteur, compositeur et interprète, le jeune artiste partage en toute simplicité avec nous ses envies, ses amours et ses projets…

L’interview de Valentin Marceau

Pour commencer, comment ça va ?

Imhotep !!!!!

Peux-tu te présenter pour nos lecteurs en quelques mots ?

Je m’appelle Valentin, comme indiqué ci-dessus. Et je suis en pleine mue. Attention !

Ton public te connaît depuis maintenant 6 ans, grâce à ton expérience au sein du groupe BoXon. Est-ce que tu peux nous parler de cette période, de ton début de carrière ?

Je ne sais plus qui disait : « En amour, il n’y a que les commencements qui soient charmants… » . C’est finalement pareil dans la vie, les projets… Tout ça pour dire que les meilleurs souvenirs que je garde datent certainement de cette période. Du commencement. Cette insouciance dans laquelle on vivait nos succès, nos déceptions…

Selon toi, est-ce que cela change quelque chose dans la vie d’un artiste d’avoir commencé aussi jeune ?

Oui, je pense que ça change beaucoup. C’est dangereux pour un artiste d’arriver sans avoir atteint une certaine maturité. On est changeant quand on est jeune. Et le risque de se perdre est vite arrivé. Pour mon cas, si j’arrivais seulement aujourd’hui ce serait le bon timing je crois. Aujourd’hui et pas avant.

Ton album, Deux, est prévu pour l’automne prochain, quel(s) sujet(s) vas-tu aborder dans ces nouvelles chansons ?

Je vais beaucoup parler de ces changements justement. Cette fameuse mue. Ces questionnements qu’on se pose tous dans les moments transitoires de notre vie. J’ai eu une longue remise en question avant de me lancer dans la réalisation de cet album. Et je t’avoue que l’ambiance générale a déteint sur les mots. Et puis, bien sûr, je raconte mes dernières peines de cœur. On ne se refait pas que veux tu…

Tu viens de dévoiler ton nouveau titre, « Tout le contraire », dans lequel on sent bien que tu as mûri humainement et musicalement. Comment ressens-tu cette évolution ?

Ça fait un bout de temps que je pense être mûr artistiquement. La grande différence, c’est qu’aujourd’hui j’ai appris à affirmer mes choix, sans systématiquement me soucier de l’avis de mon entourage. J’ai des vrais délires dans ma tête… Et ce serait que regrets de ne pas les exprimer.

Que souhaites-tu faire passer comme message à travers ta musique ?

Je ne pense pas qu’il y ai besoin d’un message à faire passer systématiquement. Quand j’écoute une musique qui me touche, c’est qu’elle m’a créé une émotion. Envie de danser, de pleurer… C’est plus une quête aux sensations qu’un message que je recherche.

Quels sont tes projets pour les mois à venir ?

Promouvoir cet album. Le faire vivre sur scène aussi. Et pas mal de réalisations, pour d’autres artistes cette fois (sourire).

Quand tu ne fais pas de musique, qu’aimes-tu faire ?

Du Babyfoot.

Pour terminer, as-tu une petite exclusivité à dévoiler à aficia ?

Et non !!! Et ce n’est pas que j’en ai pas pour aficia, c’est que j’en ai pas tout court (rire).

Valentin Marceau : sa playlist !

À chaque interview, aficia a pour habitude de demander aux artistes de nous indiquer ce qu’ils écoutent en boucle dans leur Playlist quotidienne.

À l’occasion de la sortie de son nouveau titre « Tout le contraire », Valentin Marceau, jeune auteur, compositeur et interprète, a accepté de répondre à nos questions. Il s’est également confié sur ses coups de cœur musicaux, sa Playlist du moment.

Valentin Marceau : sa Playlist exclusive !

Valentin Marceau, son portrait décalé

Voilà, désormais vous en savez un peu plus sur l’artiste. aficia, fidèle à ses mauvaises manières a toutefois souhaité en savoir plus sur Valentin Marceau avec son portrait décalé. Des questions farfelues, à côté de la plaque, légèrement stupides, mais qui nous laissent toujours voir l’artiste sous un autre jour.

Ton plus grand rêve ?

Devenir disc-jockey.

La plus grosse bêtise de ta vie ? Je suis sage. Ce mot ne fait pas partie de mon vocabulaire. NEXT !

La, ou les, personne(s) avec qui tu rêves de travailler ? J’adorerai faire un duo avec Bernard Minet

Ton dernier coup de cœur musical ? Jeanne Added – « Look At Them »

Ta devise dans la vie ? Va, vis et deviens !

Si tu étais un mot d’amour (ou une phrase) ? « En amour, il n’y a que les commencements qui soient charmants, c’est pourquoi on trouve du plaisir à recommencer souvent » – citation de Charles Joseph de Ligne

C’est la fin de notre interview, mais la tradition chez aficia est de toujours laisser le mot de la fin à l’artiste. Tu as donc carte blanche pour t’adresser à nos lecteurs, ton public, tes fans…

Merci aficia, Merci les lecteurs. Merci d’être toujours là. On écrit le futur à présent.

0
Laisse ton avis, ton commentaire !x
()
x