Gojira

Gojira, le death metal au service de l’écologie avec « Stranded »

Gojira est un des rares groupes de metal français à pouvoir s’enorgueillir d’une carrière aussi bien nationale qu’internationale. Il le prouve une nouvelle fois avec la venue de leur nouvel album Magma dont est tiré cet extrait « Stranded » à découvrir avec aficia.

Oui, on peut être amateur de death metal et s’affirmer comme un des ardents défenseurs de la cause écologiste. Ce sont des valeurs que n’a jamais cessé de prôner le groupe de metal français, Gojira, depuis sa création en 1996. Fondé à Ondres, dans le département des Landes, par Joseph (Joe) Duplantier (chant et guitare) auxquel s’adjoignent Christian Andreu (guitare), Alex cornillon (basse) puis Mario Duplantier (batterie), le frère de joseph, le groupe Gojira connaît le succès en France dès la parution de son premier album Terra Incognita en 2001.

Baptisé à l’origine Godzilla, le groupe doit rapidement changer de noms pour des questions juridiques liées au nom de la créature japonaise, et opte pour la transcription en rōmaji, caractères romains utilisée dans l’écriture japonaise, de leur nom, Gojira. Après un changement de bassiste, Alex Cornillon faisant place à Jean-Michel Labadie, le groupe sort un deuxième album à succès, The Link, et connait avec leur troisième album, From Mars To Sirius, un succès européen et mondial puisque l’opus séduit également le public américain.

Un succès qui leur ouvre dès lors les portes des plus grands festivals comme le Download Festival à Donington en Angleterre, le Wacken Open Air en Allemagne, le Sonisphère ou le Hellfest en France et de grandes tournées aux États-Unis et en Europe. Accompagnant les plus grands comme Metallica, Slayer, Lamb Of God et bien d’autres, la renommée de Gojira n’a jamais faibli au cours des années et d’album en album avec la sortie de The Way Of All Flesh en 2008 puis L’Enfant Sauvage en 2012.

Gojira, des convictions et des engagements

Mais au-delà d’une musique de qualité, pour les amateurs, qui les distingue du lot, c’est aussi par leurs convictions et leur engagement que Gojira se démarque des autres. En effet, dès le début, le groupe n’a jamais caché et même revendiqué sont sens de l’écologie au point qu’il enregistrera quatre titres en soutient à l’association Sea Shepherd, pour la défense des créatures marines, en 2010. Proche de la philosophie bouddhiste dont les références parsèment ses productions, Gojira a abordé tout le long de son parcours les thèmes de la vie, la mort, la spiritualité, la nature et comment tous ces éléments se retrouvent liés et connectés entre eux.

Loin des théories alarmistes, apocalyptiques voir satanistes, dont se retrouve trop souvent affublées les formations appartenant à ce genre musical, c’est plutôt vers les philosophies transcendantales que pencherait Gojira. Nouvel exemple avec leur nouveau single « Stranded », bloqué en anglais, tournant autour du spirituel et le fait de se retrouver coincé entre différents mondes et dont les passages ne s’ouvrent qu’au travers d’une transe. Un titre, préambule de leur nouvel album Magma à paraître le 17 juin, dont le clip pourrait tout autant faire le bonheur des fans que des détracteurs car là où certains y verront un rite sacrilège, d’autres ne verront qu’une certaine délivrance.

Ce « Stranded » est avant tout une nouvelle démonstration de tout le talent musical de nos frenchies, dont l’album semble visiblement très attendu par les fans et la presse américaine, comme Rolling Stone, Decibel Magazine, Consequence of Sound, en espérant pour eux que ce nouvel opus fasse aussi bien que le précédent, L’Enfant Sauvage, qui s’était classé septième du Top Ifop après sa sortie en 2012.

Pour les plus impatients et les amateurs de concerts, vous pourrez retrouver Gojira lors de leur prochaine tournée européenne qui débute au mois de mai et lors de leur passage en France le 10 juin à Paris, le 14 juin à Grenoble, le 10 juillet à Biarritz et surtout le 19 juin au Hellfest Festival de Clisson.

Découvrez « Stranded » de Gojira :