2017 en 10 titres par Rémi Tschanz avec Deen Burbigo, Georgio, Boostee…

Une année s’achève, une autre voit le jour. Un cycle éternel qui permet de se bourrer le crâne avec un peu de musique. Voici mes dix titres 2017 avec aficia.

On attaque directement avec Deen Burbigo et Nekfeu sur « Tu rêves », un titre sur lequel les deux rappeurs expriment leur difficulté face aux filles. La plume de Deen se démarque, l’aspect mélancolique fonctionne. Au passage, l’album Grand cru du premier cité porte bien son nom. On continue avec la grande révélation Lomepal, skateur et rappeur qui excelle dans les deux domaines. Il joue avec les sonorités, son style est inimitable, nonchalant. Mention spéciale à son morceau « 70 », cafardeux à souhait et qui n’est autre qu’une des perles de son projet Flip. Bien plus sombre, Guizmo sur « Grand final », qui dresse un portrait très pessimiste d’une jeunesse perdue. Le rappeur français gravite souvent autour de cet aspect, et c’est toujours percutant. Un peu moins séduit par son dernier album pourtant…

Je ne pouvais pas louper Georgio, qui m’avait mis une patate d’enfer lors de son passage au Festival de la Paille cet été. Son titre « À nos démons » marque la continuité de son album Héra, et l’artiste de 24 ans ne s’est pas foutu de notre gueule avec sa réédition. Y’a de la consistance, de la conviction. La voix de Boostee s’est aussi imposée dans ma voiture, et j’ai particulièrement aimé « Kool Kids ». Il parle d’alcool, de soirée, d’une certaine déchéance mais toujours avec une forme très positive. Vald a aussi sa place dans ma playlist, avec « Si j’arrêtais ». Le clip est franchement bien foutu, en montrant l’envers du décor. Il s’y dégage une certaine tristesse que le personnage du rappeur arrive d’habitude à esquiver. Troublant.

Plus symbolique, Orelsan et ses « Notes pour trop tard ». À mon grand regret, je n’ai pas accroché à l’album, mais ce titre reste excellent, avec une brillante construction et les voix magnifiques du duo Ibeyi. C’est juste beau, bien écrit, et ça reflète cette notion de parler avec recul. Bon, vous l’aurez compris, c’était une année rap pour moi. Et au delà de l’Hexagone, Joey Bada$$ m’a conquis avec « For My People », son engagement politique ne laisse pas indifférent. G-Eazy a aussi frappé avec « Crash and Burn », aux côtés de la chanteuse Kehlani.

Mais j’ai également saigné Mike Perry et son titre « Stay Young », parfait pour se chauffer avant une bonne soirée. Comme l’année dernière, je finis donc avec un morceau qui respire l’été, qui rend un peu nostalgique quoi. 2017 s’achève, et il nous reste quelques jours pour l’achever en beauté.

Découvrez la Playlist 2017 de Rémi  Tschanz :

0
Laisse ton avis, ton commentaire !x
()
x