Clip « When I Was Young » : MØ s’interroge sur la vie, inspirée par le peintre Edvard Munch

MØ vient de dévoiler le clip de son nouveau single « When I Was Young », reflet de sa perception de la vie. C’est à regarder sur aficia !

met les petits plats dans les grands pour promouvoir son nouvel EP When I Was Young, qu’on espère être le prélude à un nouvel album trois ans après la sortie No Mythologies to Follow. D’autant plus que l’artiste danoise n’a pas été avare durant tout ce temps, multipliant les collaborations avec le groupe Major Lazer (« Lean On », « Cold Water ») ou Snakehips (« Don’t Leave ») et Charli XCX (Number 1 Angel), en plus d’avoir publié différents singles tous plus onctueux les uns que les autres (« Final Song », « Nights With You »…).

C’est dont le titre « When I Was Young » qui reprend le flambeau et sert de titre locomotive à ce nouvel EP très éclectique. Le morceau publié il y a maintenant trois semaines détonne dans sa discographie, bien qu’il mêle les sons electropop qu’elle affectionne tout particulièrement à d’autres influences jazzy amenées par des cuivres. L’artiste y évoque la vie une dose de nostalgie.

Inspiré de « La danse de la vie »

Pour illustrer son propos, MØ s’est inspiré d’une œuvre de l’un de ses peintres fétiches, à savoir le Norvégien Edvard Munch. « Je suis très heureuse de présenter cette vidéo parce que je suis très fidèle à celle que je décris dans la chanson. Elle s’inspire d’un tableau intitulé ‘La danse de la vie’. C’est une illustration de trois femmes – une en blanc, une en rouge et une en noir – et elle raconte une histoire sur trois étapes de la vie humaine : la jeunesse, la maturité et la vieillesse » a-t-elle fait savoir dans un long message posté en légende de la vidéo, se disant fascinée par cette image lorsequ’elle était enfant.

« When I Was Young » s’inscrit donc dans le cadre d’une réflexion sur la vie, la mort, et sur tout ce qu’il se passe entre les deux, qu’il s’agisse de passé ou d’avenir. Régalez-vous !

Découvrez le nouveau clip de MØ :

En voir plus