The Voice : Maëlle remporte la septième saison et pense déjà à l’album

Les lumières se sont éteintes sur la septième saison de ‘The Voice’ diffusée sur TF1. Et le grand gagnant est une gagnante, une première ! Elle se nomme Maëlle. Retour sur son parcours sans fausses notes avec aficia.

Samedi soir, la grande finale de l’Eurovision a attiré davantage de téléspectateurs que la finale de ‘The Voice’ (5,5 contre 4,4 millions). Pourtant, les enjeux étaient quasiment les mêmes, c’était la finale. La septième saison du télé-crochet de TF1 s’est donc achevée en désignant Maëlle comme étant la ‘Plus belle voix de France’ face à Xam Hurricane, Raffi Arto et Casanova.

Si dès le début le nom du gagnant n’était pas forcément évident pour tout le monde, tous les voyants étaient allumés au vert pour Maëlle. Dès ses auditions l’aveugle, où elle a interprété « Toi et moi » de Guillaume Grand, les superlatifs pleuvaient déjà en son égard. Mika disait par exemple : « Tu as une voix sans filtre et sans gimmick (…) Une lumière pure », alors que Florent Pagny l’a qualifiait de « pianiste surdouée qui ne se la pète pas ». Pourtant, c’est belle et bien avec Zazie qu’elle partagera le reste de l’aventure, une aventure sans embûches…

Des prestations qui resteront gravées

Totalement autodidacte, tant pour le chant que le piano, Maëlle surprend de primes en primes. La jeune lycéenne de 17 ans nous scotche avec « Wicked Game » de Chris Isaak ou « Wasting My Young Years » de London Grammar, qui restera sans nulle doute sa plus belle prestation. Sans oublier son duo avec Gulaan ! Maëlle nous fait vibrer et voyager, toujours avec cette sensibilité inégalées. Dés lors, la chanteuse prend en assurance, bien qu’elle affirme toujours être angoissée et s’impose comme l’une des favorites.

Une finale grandiose !

Pourtant souffrante ce soir-là, Maëlle se donne tous les moyens de montrer qu’elle a une voix. La seule femme encore en lice lors de cette grande finale décide de prendre les choses en main et tente de se guérir par le biais de la musique. Elle fait une prouesse vocale sur « Sign Of a Times » d’Harry Styles et partage un vrai moment de musique avec Vianney sur « Je m’en vais ». Authentique, pur, émouvant… ce que dégage Maëlle est fort ! Lors de cette soirée, Florent Pagny l’a décrit comme étant « vraiment dingue » et devient, après une dure bataille, et en récoltant pas moins de 53 % des votes du public, la première femme à remporter ‘The Voice’ et de surcroît, la plus jeune !

Déjà l’album ?

Désormais, pas question pour Maëlle de mettre de côté les cours : « Je vais retourner au lycée comme si de rien n’était. J’ai les épreuves de français qui m’attendent en juin, ça va être compliqué. Mais je le veux ce bac » a-t-elle confié au Parisien, visiblement motivée pour aller décrocher ce diplôme. Pour autant, celle qui vient de signer un contrat avec Universal Music sait que la musique ne sera jamais bien loin. Elle compte prendre son temps mais avoue déjà vouloir proposer « un mélange français anglais avec de l’émotion, des balades ». On lui souhaite en tout cas bonne route !

(Re)découvrez le duo entre Maëlle et Vianney :

Close

OUPS !

Vous utilisez un 'AdBlocker'. Pour soutenir un média libre, indépendant et TOTALEMENT GRATUIT, merci de le désactiver :)
X