Les albums de la semaine avec Anna of the North, Jabberwocky, Ninho…

Comme tous les semaines, aficia vous propose un tour d’horizon des sorties d’albums.

Difficile de faire un choix parmi les nombreux albums qui sortent chaque semaine ? Pas de souci, aficia vous propose d’en découvrir une sélection, après passage au crash test auditif habituel.

Cette semaine, nous avons souhaité vous parler de The National, du premier opus d’Anna of the North et de bien d’autres… À vous maintenant de faire votre choix !

Neil Young - Hitchhiker

Neil Young fait partie de ces artistes dont on ne se lasse pas d’écouter les chansons. Il faut dire que le chanteur et guitariste a derrière lui plus de 50 ans de carrière et un succès énorme. L’artiste d’Harvest peut même se permettre d’en oublier ses propres chansons. C’est le cas des titres d’Hitchhiker, un album enregistré à Malibu en 1976. Des morceaux écrits il y a plus de 40 ans mais tombés dans l’oubli tant la carrière de Neil Young est immense. « J’ai passé une nuit à enregistrer dix musiques acoustiques qui allaient devenir le disque Hitchhiker. Cette œuvre était complète seulement je trouvais que certains sons étaient trop rocailleux » écrivait-t-il dans ses mémoires. Un résultat magnifique pour un musicien de légende !

Verdict...

Satisfaction d'écoute... 70%

Jack Johnson - All the Light Above It Too

Déjà quatre ans que Jack Johnson ne nous avait pas donné de nouvelles chansons originales à entendre. Le surfeur, chanteur et musicien hawaïen, a pris du repos, du temps pour s’occuper de nombreux projets solidaires qui lui tiennent à cœur et s’est remis à l’écriture pour se lancer dans l’aventure d’un septième album. All the Light Above It Too est un disque enregistré d’une traite comme si l’artiste était pris par le temps qui passe si vite. Un retour à l’essentiel que l’on commencé à appréhender avec le titre « My Mind Is For Sale » et qui nous promet de belles mélodies comme il a pris l’habitude de nous en offrir depuis le début de sa carrière. Un album parfait pour la rentrée !

Verdict...

Satisfaction d'écoute... 70%

The National - Sleep Well Beast

La musique de The National, c’est le jour et la nuit. Le groupe peut aussi bien nous offrir des titres parfaits pour s’endormir et d’autres plus dynamiques. Enregistré entre New York, Los Angeles ou Berlin, Sleep Well Beast fait ressortir le plus beau et le plus séduisant de The National. Sans être un virage phénoménal dans la discographie du groupe de Matt Berninger, ce septième opus est différent de ses prédécesseurs. Une fois de plus le frontman nous hypnotise avec sa voix qui n’a pas pris une ride et chante l’amour comme personne. Il sera difficile de résister. C’est sans aucun doute l’album rock de la rentrée !

Verdict...

Satisfaction d'écoute... 80%

Ninho - Comme prévu

Avec Comme prévu, Ninho lâche l’un des albums rap les plus attendus de la rentrée ! Entre punchlines endiablées et beats mélodieux, le rappeur d’Yerres se présente comme l’un des meilleurs espoirs du rap français. L’artiste de 21 ans a pu compter sur la participation des grands frères du rap game comme Alonzo, Sofiane, Gradur ou encore Nekfeu. Un premier effort rempli de maturité, malgré la précocité du jeune homme, qui peut déjà compter sur des classiques comme « Mamacita » présent depuis des semaines dans le Top Streaming, et « Chino ». Une chose est sûre, Ninho risque bien de faire souffler un vent de fraîcheur sur la scène urbaine française.

Verdict...

Satisfaction d'écoute... 60%

Michael Malarkey - Mongrels

Connu pour son rôle du vampire Enzo dans la série « The Vampire Diaries », Michael Malarkey est aussi un auteur-compositeur-interprète de talent qui vaut vraiment la peine d’être découvert. Il le prouve à travers son album Mongrels, un premier effort sombre et mélodique qui plaira aux amateurs de douceur. Grâce à sa voix profonde, ses talents de guitariste et ses mélodies originales, l’artiste nous invite à voyager dans son univers musical unique. Entre ballades mélodieuses et chansons plus énergiques, le chanteur réussit son opération séduction et nous offre 12 titres entre ombre et lumière. De la mélancolie à l’état pur…

Verdict...

Satisfaction d'écoute... 80%

Anna of the North - Lovers

Dans une interview que vous pouvez retrouver dans le n°2 d’aficia | Le Mag, Anna of the North s’est confiée sur son premier effort, Lovers. Un album sur lequel la chanteuse norvégienne défend d’une bien belle manière sa dream pop enchantée, inspirée par la musique des années 80. Accompagnée par le producteur Brady Daniell-Smith, la jeune femme qui s’est fait connaître grâce au remix de sa chanson « Sway » par The Chainsmokers a réussi à poser des mots sur une rupture douloureuse. Alors qu’elle vient d’un pays froid, elle a réussi à rendre sa musique chaleureuse, délicate et remplie d’espoir.

Verdict...

Satisfaction d'écoute... 80%

Tori Amos - Native Invader

Chanteuse d’origine irlando-Cherokee, Tori Amos a fait de son lien avec la nature l’un des thèmes principaux de ses textes. Une connexion qu’elle entretient depuis maintenant plus de deux décennies et 15 albums. De l’eau au feu, de la terre à la glace, tous les éléments naturels se révoltent contre l’Homme dans Native Invader. La voix cristalline de l’artiste et les instrumentalisations épurées sont toujours présentes pour notre plus grand plaisir. Elle tente aussi d’ajouter une touche de modernité à l’ensemble. Malheureusement, on a l’impression qu’elle n’arrive pas à aller au fond des choses et nous laisse un peu sur notre faim…

Verdict...

Satisfaction d'écoute... 50%

Mount Kimbie - Love What Survives

C’est ce que l’on appelle un virage à 180 degrés ! Après avoir fait les belles heures du dubstep, Mount Kombie a décidé de se mettre au rock et à la pop. Il faut dire que le groupe anglais a bien grandi depuis Crooks & Lovers (2010). Et même s’il ne s’est pas forcément assagi, il a pris le temps d’évoluer avec son temps. Avec ce troisième album, Dom Maker et Kai Campos s’amusent et excellent dans l’art de nous surprendre dans son mélange d’influences et de collaborations avec King Krule, James Blake, Micachu et Andrea Balency. Un album vibrant et complet qui fera des heureux !

Verdict...

Satisfaction d'écoute... 80%

Odesza - A Moment Apart

C’est bien connu, le marché de l’EDM est très encombré ces dernières années et peu d’artistes arrivent à sortir leur épingle du jeu. Le groupe Odesza fait partie de ceux-là ! Alors qu’il nous avait émerveillé avec In Return, il revient encore plus fort avec A Moment Apart. Un album puissant qui a le don de préserver le style si particulier qui a fait le succès du duo. Entre morceaux dansants et d’autres plus tranquilles, on se laisse emporter par l’electro intimiste, malgré une faiblesse dans la seconde partie de l’album, dont les titres sont trop semblables à ceux de la première…

Verdict...

Satisfaction d'écoute... 60%

Jabberwocky - Make Make

Le mot d’ordre du nouvel album de Jabberwocky semble être la joie ! Les Poitevins profitent de Make Make pour nous faire découvrir encore un peu plus leur univers solaire et dansant. Précédé par l’EP Make, ce second effort est différent du premier par ses inspirations et ses sonorités. Ce qui est plaisant, c’est que le groupe a tout de même réussi à garder son identité sonore tant appréciée par le public. Le mariage entre sa musique et les voix des artistes invités à participer est sublime. L’un des albums electro de la rentrée selon nous !

Verdict...

Satisfaction d'écoute... 80%

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *