Coréon Dú, chaleur latino avec Bailando Kizomba

Découverte de talent avec Coréon Dú… Jeune artiste qui s’inscrit dans une palette musicale riche, à l’image de son parcours de globe-trotter et de ses inspirations musicales. Aujourd’hui #Aficia vous fait découvrir Coréon Dú avec le titre Bailando Kizomba.

Né à Luanda, en Angola, Coréon, quitte son pays à l’âge de huit ans pour aller vivre au Portugal, où il reste jusqu’à ses 11 ans. Il déménage ensuite en Virginie, aux Etats-Unis, où il s’établit jusqu’en 2006, date de son retour en Angola.  Rêveur et aventurier. Deux adjectifs qui se complètent à la perfection dans l’histoire de Coréon Dú. Artiste angolais aux multiples facettes, il a trouvé avec la langue espagnole le moyen idéal de communiquer l’art et le message de sa musique. Il a également adopté de manière naturelle la culture latine, ses traditions, ses coutumes et ses expressions populaires. 

Reconnu musicalement dans son pays natal, l’Angola, avec son premier disque The Coréon Experiment en 2010, Coréon réalise son rêve d’éditer un disque en espagnol, Binario, en 2014. Le premier single « Bailando Kizomba » a atteint en seulement trois mois plus de 680.000 vues sur Youtube. Ce disque retient l’attention du public et de la critique avec son mélange de rythmes africains, urbains et une légère touche de pop.

Attiré par la musique depuis son enfance, Coréon grandit en écoutant des artistes de son pays comme André Mingas, Carlos Burity, Filipe Mukenga et Bonga, mais aussi des figures de la pop mondiale comme Madonna, Prince, George Michael, Elton John, et surtout Michael Jackson et Björk, ses deux plus grandes influences musicales. « Le premier artiste que j’ai beaucoup écouté est Luis Miguel. J’aime beaucoup son travail, principalement les disques de boléros. J’aime beaucoup également Alejandro Fernandez, qui continue à être l’un de mes artistes favoris. Et bien entendu, Shakira, même si j’aimais beaucoup plus l’époque où elle faisait du pop-rock » nous explique Coréon Dú.

Coréon Du - Binario2014 est l’année choisie pour le lancement de Binario, son disque en espagnol qui fera date. « Une chose très intéressante c’est que ma musique reflètera cette influence qu’a la musique latine de la musique africaine et vice versa. La musique angolaise est très tropicale. L’Angola fut une colonie du Portugal, du coup notre culture a toujours eu une influence latine, des Caraïbes et du Brésil. De la salsa au tango. Ce sont ces références-là que vous trouverez dans mon travail » .

Ainsi, l’univers de la musique latine se retrouve aujourd’hui avec une nouvelle étoile qui se prépare à briller. Un artiste naturel et sincère dans sa musique et les mélanges qu’elle implique.

0
Laisse ton avis, ton commentaire !x
()
x