« Absolem » : Shy’m se livre sans détour en compagnie de Youssoupha et Kemmler

Shy’m lève le voile sur l’une des collaborations de son prochain album. Partagée avec les rappeurs Youssoupha et Kemmler, « Absolem » est à découvrir sur aficia !

Alors que son sixième album, Héros, a peiné à s’imposer dans les charts, Shy’m semble décidée à rebondir cette année. Fin 2018, la chanteuse a officialisé « La go » après le leak de ce morceau très urbain dans lequel elle n’hésite pas à utiliser l’autotune à foison et à tacler Damso.

Ce morceau annonçait donc la sortie d’un septième album de la part de l’artiste. Un futur opus dont on connaît déjà le titre, Agapé, et sur lequel on retrouvera une quinzaine de titres dont des collaborations avec Youssoupha, Kemmler, Chilla, Kayna Samet, L’Algérino, Vegedream ou encore Jok’Air comme l’indique la fin de la vidéo accompagnant le nouvel extrait, « Absolem ».

Les deux facettes de Tamara

Toujours en quête de nouvelles sonorités, la chanteuse originaire de Trappes lève le voile sur l’un des morceaux les plus personnels de son prochain effort. « En attendant le premier single, un des extraits du prochain album et probablement un des plus beaux morceaux qu’on m’ait offerts. » a-t-on pu lire dans le message accompagnant cette nouvelle chanson sur ses réseaux sociaux.

Shy’m partage « Absolem » avec les rappeurs Youssoupha et Kemmler et il faut dire que, bien que surprenant, le résultat est plutôt bon. Les fans de Disney connaissent bien le personnage d’Absolem puisque c’est le nom de la chenille de la version d’ʿAlice au Pays des Merveillesʾ de Tim Burton.

Les deux garçons dressent des portraits bien différents de la chanteuse, témoins de sa mue artistique « entre chrysalide et papillon ». « Soirée mondaine, vodka fontaine, diva hautaine / Déguisement / Vedettariat, vie de paria, commissariat, dégrisement » peut-on entendre de la part de Youssoupha… Alors que le portrait de Kemmler est plus lumineux et rempli d’espoir : « T’as fait chanter en chœur des gens qui ne se connaissaient même pas / T’as fait vibrer le cœur d’enfants sur centaines de lits d’hôpital / Cette pression, qui peut la supporter ? A part toi, évidemment / Le temps presse pas, t’es encore jeune, bien sûr que tu vas être maman ».

Sur fond de battements de cœur et pendant presque neuf minutes, Shy’m se libère de certains de ses maux et des carcans qui aimeraient la ranger dans des boîtes bien trop étroites. Deux extraits ne suffisent pas à juger cette mue artistique alors vivement la suite !

Découvrez « Absolem », le nouveau titre de Shy’m :

Bouton retour en haut de la page
Fermer