Hervé - Hyper-Prolongations
Hervé - Hyper-Prolongations

Hervé joue les prolongations avec son album ‘Hyper’

En juin dernier, Hervé déboulait dans les bacs avec son premier album HYPER, incluant les tubes “Addenda” ou “Cœur poids plume”. Il ajoute cinq nouvelles pistes pour former la réédition qu’aficia a écouté pour vous. 

Il y a eu un premier EP, Mélancolie FC, incluant les titres “Va Piano” et “Coeur poids plume” puis l’album Hyper en juin 2020 sur lequel nous découvrions une série de nouveaux tubes (“Si bien du mal”, “Trésor” ou l’addictif “Addenda”).

Cette année, Hervé a le plaisir d’être nominé aux Victoires de la Musique 2021 dans la catégorie “Révélation Masculine de l’Année” aux côtés de Noé Preszow et Hatik. Il en profite pour dévoiler le même jour que la cérémonie une réédition de son album HYPER, agrémenté de cinq nouvelles chansons.

Réveille-moi si on peut rêver d’un monde meilleur

Hervé - Hyper-Prolongations

Autodidacte, auteur, compositeur, interprète, Hervé s’est remis à la conception de nouvelles chansons… L’écoute démarre avec le très optimiste “Monde meilleur” où l’on retrouve l’artiste aux côtés de ses machines et de ses synthés qu’il chérit tant. Le ‘Daho des temps modernes’ distille un titre pop-électro comme on les aime : “Réveille-moi si on peut rêver d’un monde meilleur / J’ai pas tué l’espoir, qui brûle à l’intérieur”, chante-t-il accompagné d’un jeune collectif de chœur sur les refrains.

Sur “Si elle ne revient pas”, Hervé calme le tempo et offre une sublime ballade piano-voix. Hervé se montre poète et romantique et renonce au dicton “ne jamais dire jamais”. Il revient à quelque chose de plus électronique et avec ses fameuses mélodie accrocheuses dans “Rodéo” et sur “L’an zéro”, peut-être la piste la plus faible de toute.

Mais notre coup de cœur se porte sur “Permis de construire”. La mélodie nous prend dès les premières secondes : “Je demande un permis de construire / un permis de détruire ce qui fait de moi cette ruine / demande un permis de faire mieux / un permis de conduire mon destin sans en venir aux mains, y a rien de personnel, je fais juste un état des lieux”, chante Hervé à 200 km/h sur une production toujours très bien soignée.

5 titres qui viennent compléter l’album Hyper que nous avions déjà agrémenté d’un très beau 4/5, définissant alors Hervé comme ‘un artiste qui fait un art limpide, qui distille une vérité qui s’habille de poésie moderne, qui ne cherche pas à coller aux codes pour plaire au plus grand nombre’. D’ailleurs, on t’invite à checker notre chronique juste ICI. Et si Hyper était déjà ‘Intense, touchant, brutal, frontal…‘, cette réédition ne vient pas trahir nos propos.

Découvrez Hyper – Prolongations de Hervé :

Hervé - Hyper-Prolongations
Hervé - HYPER - PROLONGATIONS
Verdict

En jouant les prolongations avec HYPER, Hervé marque des points ! Nous avions déjà salué la version standard de l’opus. L’artiste nous séduit à nouveau avec sa plume, sa voix unique et ses productions taillées comme des petits diamants et toujours très entraînantes. C’est un grand oui !

4