Lubiana : faut t-il écouter son EP ‘Lubiana’ ?

C’est en ces journées moroses, que la douce Lubiana nous propose son projet éponyme. Une sensibilité à l’état pure qui nous transporte et nous fait voyager dans son histoire. Mais que contient ce projet ? Réponse avec aficia. 

Lubiana veut dire « la bien-aimée, l’amour sous toutes ses formes ». Cette phrase extraite de son documentaire “My Journey” disponible sur YouTube en dit long. Au cœur de son histoire, nous apprenons ce que dégage cette belle âme. 

Originaire de Bruxelles, d’une mère belge, et d’un père camerounais, c’est à leur côté que s’est développé sa passion pour la musique. Elle aura essayé au cours de son enfance, le piano, la guitare et le saxo avant de se rendre compte qu’aucun de ses instruments ne reflétaient réellement qui elle était. Une quête de soi qui a durée quelques années, entre doutes et commentaires déstabilisants. Une confiance en soi souvent malmenée, lui laissant peu de place pour soi et pour s’affirmer.

Lubiana a donc quitté sa zone de confort pour aller se ressourcer. C’est au travers de plusieurs voyages, entre Los Angeles, Paris, Bruxelles et Douala (Cameroun), que la chanteuse s’est construite intérieurement. Un cheminement personnel qui l’a conduite vers un instrument singulier dont elle a fait la rencontre à Majorque.

Un appel de l’univers vers la kora. Comme envoûtées par ces sonorités, Lubiana s’initie alors un apprentissage de cette harpe africaine jouée principalement par des hommes. Elle fait partie à ce jour, d’une des seules femmes à la pratiquer. La kora s’offre alors à Lubiana pour ne faire qu’un, s’unir pour faire résonner la modernité de sa musique autant mêlée de soul que de pop. Le tout avec une délicatesse et une sensibilité saisissante. 

Decouvrez “My Journey” le documentaire de Lubiana :

Cinq titres anglophones d‘une douceur absolue…

C’est à Los Angeles que le voyage de ce projet à le plus longtemps mûri et a rencontré les plus grands. Exposée à la fois face aux talents de Om’Mas Keith, vainqueur d’un Grammy Award et producteur de Frank Ocean, Kanye West et même de Kali Uchis, prêtresses d’un rn’b futuriste. Lubiana a pu peaufiner, réajuster et imprégner la kora dans son EP éponyme. Celui-ci se place alors comme le reflet de sa personne. 

L’EP Lubiana s’ouvre avec le délicieux “Self Love” qui nous immerge directement dans l’harmonie qu’elle a crée avec la kora. Une invitation qui nous saisit en plein cœur. C’est d’ailleurs dans cette atmosphère planante et si réconfortante que l’on retrouve les autres titres.

Chacun à son identité musicale, sa particularité.  “I Think’bout You”, “My man is gone” s’inscrivent quant à eux dans un registre assez mélancoliques. Des titres colorés, qui font ressortir également son côté spirituel. Une mise à nue, face à un public qu’elle ne connaît que partiellement mais qu’elle a hâte de rencontrer sur scène. C’est ce qu’exprime “Feeling Low”, une chanson solaire, où le groove rencontre des chœurs pour donner un aspect fédérateur et dansant, idéal pour les concerts à venir. 

L’EP se termine avec une reprise des Beatles, “Let It Be”. Un classique dans l’univers du disque que Lubiana a repris avec authenticité, comme personne ne l’a fait auparavant. Cet hommage a un goût de modernité et nous fait frissonner de plaisir. 

Découvrez Lubiana de Lubiana :

Lubiana - Lubiana
Verdict

Lubiana est un véritable diamant brut, à consommer dans son entièreté et dans le moment. L’utilisation de la kora est une véritable plus value, elle apporte sa singularité à chacun des titres et se tissent naturellement avec la voix de Lubiana. C’est agréable à écouter comme à voir exécuter. Cet EP résulte donc de cette introspection, de ce voyage nourrit de doutes, de moments de joies et de passion. Au final, ce projet vient boucler la connaissance de soi : « Je sais qui je suis parce que je sais d’où je viens ».

4.5