L'aventure-Nusky-Vaati
L'aventure-Nusky-Vaati

Nusky & Vaati, en route pour L’aventure !

L’iconique duo Nusky & Vaati a signé hier son grand retour, en dévoilant leur album L’aventure. Un projet de quatorze titres colorés, qui transportent durant plus d’une heure, les auditeurs aux confins d’une pop curieuse et salvatrice. Un bonbon saveur vie, que l’on vous invite à savourer sans modération. Une chronique signée aficia.

Parmi ces duos singuliers, qui ne perdent jamais l’intensité de leur connexion, et ce, malgré le temps ou les projets de chacun, il y a ce crossover de fou qu’incarnent Nusky & Vaati. Après deux EP, Swuh et Bluh, sortis en 2015 et 2017, les deux vagabonds étaient revenus l’année dernière avec un album collaboratif : Nusky, Vaati and Friends. Entre temps, des projets solo pour chacun, Nusky avec son premier album éponyme, suivi de Nusky le clown ou encore Antipop aux côtés du très bon Dante Sito. Vaati, lui, nous a offert un disque instrumental I Never Tried LSD.

Depuis, les années passent mais la formule reste la même. Dès lors que le duo parisien se retrouve, c’est un projet affranchi des codes et curieux d’expériences qui émane de nos enceintes. Des chanson dévouées, un goût évident pour le décalage, un amour toujours transpirant pour la musique et son mode de vie. C’est donc toujours dans cette teinte qu’est sorti hier leur dernier bijou : L’aventure.



Quatorze titres, une heure douze d’éclectisme, et même quelques surprises, on vous explique pourquoi ce projet est selon nous, le plus abouti des deux lascars.

Fleurs, capote et cocktail molotov

Fil rouge, trame principale, L’aventure, c’est avant tout un après-midi ensoleillé, aux côtés de deux amis que l’on connaît depuis toujours. Un parc, une enceinte, un zder, un thé, nous voilà partis !

Ainsi, côté thèmes, l’album aborde tout, n’importe quoi, mais n’oublie rien. L’intro éponyme et ses violons donne d’ailleurs le ton, amour déchu, temps qui passe, pression sociale ou même politique, le tout accompagné de compositions pop mielleusement léchées, voilà ce qui sonnera la cadence du projet. Une sorte de mode d’emploi de la vie, maladroit mais tendre. Sans jugement aucun, nos deux guides, comme s’ils nous avaient toujours écoutés, nous proposent un parapluie face aux averses imprévues de notre quotidien.

Pour être le plus clair possible, prenez le titre “Rappel” de Vald, ajoutez-y une sacrée louche de vie et de ses leçons comme peut le faire Disiz, complétez par le goût de composition d’un Nino Vella, terminez par un zest de Jacques, vous obtiendrez alors sensiblement un gâteau saveur Aventure.

Nusky & Vaati, plus épanouis que jamais !

Second axe majeur de l’album, sa musique bien sûr !
Quelle claque, quel souffle, quelle joie de vie ! On slalome sur une pop qui ne s’interdit rien, s’autorise tout, et ne fait fi d’aucune règle. Vous en voulez une preuve ? “Le musée des horreurs”, timecode 4:36, véritable merveille scindée en plusieurs actes ; “Le pouvoir” et “$” où le président de Jean Jass a enfin un vrai concurrent ; la folk-rock de “Sauveur” ou encore l’émotion simplissime mais prenante de “Fais attention à l’amour”. La liste pourrait être longue, tant les titres fourmillent de petits secrets, d’échos cachés, et d’identités bien distinctes.




Lucas Laberenne

L'aventure-Nusky-Vaati
Nusky & Vaati : L'aventure
Verdict

Les deux artistes ont kiffé faire ce projet et ça s'entend. Sous couvert d'une approche douce, simple, le duo vient de nous livrer son album le plus mature. C'est en cela que réside toute la magie de L'aventure, dans sa patte curieuse, dans ses mots brutalement intimistes, mais toujours bienveillants. Merci Nusky, merci Vaati, vous venez de nous présenter un camarade fidèle pour tout l'été.

4.5