Agustín Galiana nous fait voyager, aimer et danser avec son album éponyme !

Agustín Galiana a décidé de prolonger l’été et les vacances avec l’album qui porte son nom. Un opus éponyme très inspiré par ses origines espagnoles qu’aficia a écouté pour vous. Verdict !

Aperçu aux côtés de Gérard Jugnot, dans le film ‘Rose et Noir’ et dans les séries ‘Chefs’ et ‘ Un, dos, tres’, c’est bien avec son rôle d’Adrian Moron dans la série de TF1 ‘Clem’ que nous avons réellement découvert Agustín Galiana.

Présent depuis la saison 6 du feuilleton, le garçon a rapidement conquis le cœur de nombreux téléspectateurs. Fort de ce succès, le garçon a participé à la huitième saison de l’émission ‘Danse avec les stars’ dont il est sorti vainqueur.

Nazim comme chef d’orchestre

Acteur, danseur et chanteur ! Alors qu’il compte déjà deux albums à son actif (Le Secret de ma mère, Sobre Los Tejados de Paris), l’artiste espagnol fait son retour dans les bacs avec un nouvel opus, parfait cette fin d’été et de vacances. « C’est Nazim Khaled qui a composé tout l’album. Pour moi, c’est un génie de la musique. Il a travaillé pour Amir, Kendji Girac, Claudio Capéo, Florent Pagny – que des artistes qui cartonnent![…] Il y a des ballades romantiques et d’autres titres qui bougent plus. C’est un album pour faire l’amour et faire la fête! J’y parle de ma vie, de mon passé, de mon futur… Universal a pris en compte mes envies, je suis gâté. Et j’ai essayé d’apporter le soleil de l’Espagne. » a récemment expliqué l’Espagnol à propos de cet effort très attendu par les fans.

L’Espagne, l’amour et la musique

Avec les premiers extraits dévoilés depuis quelques mois (« C’était hier », « T’en va pas comme ça », « Carmina » et « Parapapa »), nous avons rapidement pu nous rendre compte que l’album était très inspiré par la culture musicale du pays natal d’Agustín Galiana. La guitare et les percussions sont vraiment au centre de toutes les mélodies de l’opus. Le garçon s’autorise aussi à chanter en espagnol comme sur  « Non, non, non » et « Aman El Sol ». Sur « On ne compte pas », on se rend compte qu’Agustín Galiana a aussi de l’humour puisqu’il se permet même un peu de second degré en énumérant la liste de toutes ses potentielles conquêtes amoureuses.

Alors que le fado de ses voisins portugais tourne autour de l’idée de saudade, les titres d’Agustín Galiana sont fortement inspirés par l’añoranza espagnole. On sent qu’une partie de la vie personnelle du chanteur a inspiré les paroles de chansons comme « Peut-être », « Je n’aime que toi » et « Tu attends aujourd’hui ». Très touché par une rupture survenue il y a quelques années, l’interprète se livre sur ses envies d’être en heureux en amour. Beaucoup de mélancolie dans les mots de « Carmina » dédiée à sa grand-mère adorée…

Découvrez l’album éponyme d’Agustín Galiana : 

Agustín Galiana - Agustín Galiana

Avec cet album, Agustín Galiana s'est vraiment fait plaisir et ça se sent ! Invitation au voyage sonore, à danser et à aimer, Agustín Galiana contient 13 pistes parfaitement équilibrées entre ballades romantiques et titres plus dynamiques. Le garçon arrive aussi bien à nous émouvoir, faire danser et même sourire ! Le talent de compositeur de Nazim apporte beaucoup mélodiquement parlant. De son côté, le chanteur espagnol apporte son timbre de voix chaud... et son petit accent qui risque bien de continuer à séduire les oreilles du public français !

3
Afficher plus
Fermer
Fermer