Alex Beaupain - Pas plus le jour que la nuit - Cover

Alex Beaupain de retour avec ‘Pas plus le jour que la nuit’

Alex Beaupain est aujourd’hui dans les bacs avec Pas plus le jour que la nuit, son nouvel album. Un format à découvrir et à écouter avec aficia.

Il serait long, trop long, de refaire le curriculum vitae d’Alex Beaupain tant sa carrière est riche. Il faut alors se focaliser sur l’essentiel ou presque. Déjà c’est aujourd’hui qu’il propose le sixième album de sa carrière. Ensuite, il est connu comme l’une des plus belles plumes de la chanson française.

Pour preuve, il suffit de regarder les artistes pour qui Alex Beaupain a eu l’occasion de composer : Catherine Deneuve, Fanny Ardant, Françoise Fabian, Calogero, Julien Clerc, Louis Garrel, Chiara Mastroianni, Ludivine Sagnier ou encore Camélia Jordana. Il est aussi l’auteur de nombreuses musiques de films…

Alex Beaupain vertigineux…

Alors oui, Alex Beaupain ne sera pas celui qui vous touche par une voix puissante. C’est au contraire comme un ami qui vient vous murmurer les mots au creux de l’oreille. Et c’est bien là cette force que l’on retrouve sur Pas plus le jour que la nuit. Alex Beaupain est un poète moderne qui vous transperce le cœur par sa maîtrise des mots, des images, des sens mélodieux de la langue française.

Pas plus le jour que la nuit fait également dans le minimalisme. Musicalement, si l’ensemble est cohérent et riche, Alex Beaupain semble avoir fait le choix de se débarrasser du superflu. Des claviers, quelques touches de guitares, une pointe de batterie qui vient rythmer le tout.

Dans les mots, Alex Beaupain fait mouche avec “Orlando” en nous parlant du massacre du club LGBT de Floride. Même son de cloche avec “Les sirènes” évoquant la vague d’attentats ayant touché l’Hexagone. Dans la forme, en ayant eu la très belle idée de faire équipe avec Sage (Woodkid, Clara Luciani…) et Superpoze (Lomepal…), Alex Beaupain fait de Pas plus le jour que la nuit un magnifique écrin musical fait de douceur, de mélancolie et d’amour. Pudique et intime à la fois avec une mention spéciale pour “Poussière lente” qui clôture l’opus, une véritable claque musicale et toute beauté !

Découvrez Pas plus le jour que la nuit, le nouvel album d’Alex Beaupain :