Emmanuel Moire : faut-il écouter l’album ‘Odyssée’ ?

Nouvel album rempli d’amour, de partage et d’émotion, Odyssée marque le retour d’Emmanuel Moire sur le devant de la scène… Faut-il écouter ce nouvel album ? Réponse avec aficia.

On l’a connu en Roi Soleil, en danseur ou encore en en maître de cérémonie… Depuis le début de sa carrière, Emmanuel Moire n’a eu de cesse d’habiter chacun de ses rôles comme chacune des chansons qu’il a interprétées. À travers ses quatre précédents albums, il a su dévoiler sa délicatesse, raconter son histoire et guérir ses maux. De « Beau malheur » à « Sans dire un mot » en passant par « Sois tranquille », les exemples sont nombreux…

Pour Odyssée, son cinquième effort dont il signe les paroles, le chanteur originaire du Mans semble ouvrir un nouveau chapitre de son histoire. Sans avoir la prétention de se comparer au héros Ulysse, Emmanuel Moire chante, à travers ses 13 nouvelles chansons, ce qui fait l’homme qu’il est, ce qui lui donne de l’espoir et ce qui le rend heureux…

« Le grand saut » vers l’inconnu

La première piste de l’opus, « Le grand saut », donne directement le ton pour le reste. « Tout d’abord, pour commencer / Je vais baisser simplement le rideau / Sur mes hivers, sur mon passé / Puis remercier gentiment mon égo / Juste le temps de saluer / Tout mon vécu, cet abri, cet escroc / Le premier pas puis la foulée / Vers l’inconnu, l’inédit, le nouveau » peut-on l’entendre chanter à propos de ce nouveau départ voulu et nécessaire.


Même s’il a envie d’aller vers l’avant, Emmanuel Moire n’en oublie pas le passé. Sans être dans le larmoyant, il évoque ce passé à travers ceux qui ont fait son histoire et celle de sa famille. Alors qu’il rend un vibrant hommage à sa grand-mère à travers la « La femme au milieu », dévoilé il y a peu, il part à la recherche de ses origines et évoque la difficulté d’accepter ce que l’on est avec « La quête ». « Pour se comprendre, il faut creuser / Dans les méandres du passé / De nos parents, de nos ancêtres / Pour que le temps fasse apparaître / Dans ces débris, des souvenirs / Des bouts de vie à accueillir / Dans ce brouillard, pour avancer / Il faut savoir se pardonner » l’entend-on déclarer dans un texte rempli de poésie.


Avec Le Chemin (2013), Emmanuel Moire nous avait fait rentrer dans son intimité en nous racontant son histoire. Deux ans plus tard, il renaissait de ses cendres tel un phénix avec La rencontre. Odyssée vient clore ce voyage intérieur en trois étapes. Un périple qui lui a permis de rassembler les morceaux d’une histoire dont il est le héros et qui lui a été inspiré par de nombreuses lectures de grands mythes, de contes, légendes, comics. La chanson « Mon odyssée » en est le parfait exemple avec son titre empreint d’aventure et de voyage. « Et partir sans partir ailleurs / Revenir ici, à l’intérieur / Ici et maintenant / La vie qu’on n’initie / L’Odyssée doucement s’écrit. / Donnez-moi le message / Savoir dans quoi je m’engage / En étant passager de mon Odyssée / Donnez-moi la séquence / D’aujourd’hui à mon enfance / Afin d’avoir la clef de mon Odyssée / Donnez-moi bien la rage / D’écrire encore quelques pages / Ma vie sur le papier de mon Odyssée » chante-t-il plein d’envie et d’espoir.


Un Homme face au Monde

À travers les différentes pistes de l’album, Emmanuel Moire a voulu aussi s’adresser à ceux qui peuvent connaître les mêmes douleurs que lui. Le plus bel exemple est celui du message d’amour, d’acceptation de soi et de tolérance qu’il partage avec « La promesse ». « Je me fais la promesse / Je me fais la promesse / La promesse d’être fidèle à ma personne / Je me fais la promesse / Je me fais la promesse / De vivre enfin quand mon cœur bat pour un homme / Pour un homme, pour un homme / Ni les miens / Ni les murmures / Ni ma main / Ni mon allure / Jamais rien ne m’arrêtera, je le jure / Ni les liens / Ni les injures / Ni les poings / Sur la figure / Jamais rien ne m’aura, ni même à l’usure » déclame-t-il en abordant son homosexualité de front. Quant à « Et si on parlait d’amour » et « Le Bienveillant », ce sont de très belles déclarations à travers lesquelles l’artiste se dévoile sans fioritures et sûr de ses sentiments.

Un cadeau signé J. J. Goldman

Il était impossible de terminer cette chronique sans parler du titre « Des mots à offrir » dont le texte lui a été offert par le grand Jean-Jacques Goldman. « Je suis en train de travailler sur mon prochain disque, donc je te fais part de mon envie toute bête de travailler avec toi. Dis-moi si c’est faisable ou pas » lui a-t-il envoyé par mail un jour… L’auteur-compositeur-interprète avec qui Emmanuel Moire a partagé l’aventure des Enfoirés a bien entendu, et pour le plus grand plaisir de nos oreilles, répondu par la positive.


« Si tu me suivais jusqu’aux pas de l’adolescence / Si tu restais près de moi / Tu croiserais ces regards qui m’ont donné confiance / Des voix m’ont tracé ma voie / Dans les poèmes et dans les chansons, j’ai puisé des mots si tendres et si doux / Entre les désirs et les passions, le droit d’être enfin moi malgré tout / Petit garçon marche tout va changer / Comme toi j’ai tant rêvé de liberté / Petit homme la vie m’a consolé / Plus fort et sans larmes, je les ai chantés / Les mots qui respirent / Les mots du plaisir / Des mots pour séduire / Des mots à cueillir » peut-on l’entendre chanter sur ce titre qui clôt magnifiquement l’album. La boucle du voyage semble bouclée…

Découvrez Odyssée, le nouvel album d’Emmanuel Moire :


Emmanuel Moire - Odyssée
Emmanuel Moire - Odyssée
Verdict

Écrit à la manière d’un roman, l’Odyssée d’Emmanuel Moire est un feu d’artifice de sentiments dont l’amour est le fil d'Ariane. Porté par ce qui le fait vivre et détaché de ce qui a pu le faire souffrir, il apparaît comme un homme nouveau ayant terminé le cheminement engagé avec La Rencontre… Entre passé et présent, le chanteur nous offre tout ce qui fait l’homme qu’il est aujourd’hui. Il y raconte sa vie, qui pourrait être celle des autres aussi, sans céder à la facilité ou un certain pathos…

4
Note de la rédac'
Bouton retour en haut de la page
Fermer