‘Selfocracy’ : Loïc Nottet livre un premier album intense et sombre

4.5
Puissant !

Loïc Nottet est désormais dans les bacs avec Selfocracy, un premier album puissant, intense. Faut-il l’écouter ? Verdict avec aficia.

20 ans seulement, mais déjà un beau parcours pour Loïc Nottet. On le découvre dans un premier temps dans « The Voice » Belgique en 2014, où il a terminé second de la finale. L’année suivante, c’est à l’Eurovision que le jeune artiste bluffe son auditoire avec « Rhythm Inside » terminant quatrième avec 217 points, Måns Zelmerlöw ayant remporté tous les suffrages. Viendra ensuite « Danse avec les Stars » qui débute le 24 octobre de la même année. Le public français le découvre chaque week-end, le portant jusqu’à la finale qu’il remporte haut la main.

Le petit Belge a su se faire une place dans le cœur des Français, son public devenant de plus en plus grand… Après « Rhythm Inside », Loïc Nottet mise sur l’emblématique « Million Eyes », un titre puissant vocalement et dans sa mise en images, il sera le premier extrait de l’album très attendu : Selfocracy.

Comme un film…

Selfocracy s’écoute comme on regarderait un film et cela n’est pas un hasard… En effet, Loïc Nottet explique que pour écrire il a besoin d’images et l’une de ses techniques est de se mettre devant des films, sans le son, ayant un penchant pour les films d’horreur. Résultat ? Un disque cinématographique qui semble avoir une construction logique, le tout porté par la voix saisissante de l’artiste.

Sombre, intense, torturé, brut… C’est la genèse d’un Selfocracy qui commence comme un avertissement, celui de la célébrité, de l’autosatisfaction, de l’égoïsme et de l’égocentrisme. « Maman m’a dit de ne pas m’approcher des miroirs. Car il paraîtrait qu’un jour, un jeune garçon aurait perdu la vie en s’y regardant trop »… Des miroirs qui déforment la réalité, mettant en relief nos « égos hors normes ».

Nombrilisme d’une société moderne

Après « Selfocracy », Loïc Nottet continue à nous emporter dans sa vision du monde moderne qu’il dépeint de manière brute, parfois cruelle, porté par le nombrilisme exacerbé. Après cette ballade symphonique, il nous emporte avec l’efficace « Mud Blood », nouveau single de l’album, avant d’enfoncer le clou avec l’énergie et la puissance de « Team8 » et son refrain accrocheur.

Avec Lil Trip, Loïc Nottet dégaine alors le tube « Dirty » avant de passer à une ambiance mystérieuse pour « Whisperers » qui nous parle de la mort. Pour « Poison », Loïc Nottet invite cette fois le rappeur Shogun pour un dialogue passionnant avec sa conscience et un pont rap d’une efficacité parfaite. Plus de six minutes pour un titre hypnotique à souhait et qui confirme l’amour du chanteur pour le rap, grand fan d’Eminem.

Après cette performance, Loïc Nottet nous propose « Cure », plus épuré, pour nous déclarer son amour à la musique, sa thérapie. Planant comme son duo avec Raphaella sur « Wolves », avant de renouer avec les rythmes pop du titre « Hungry Heart ».

Puissance, douceur, dramatique…

Ce premier opus se termine avec « Perculiar And Beautiful » où Loïc Nottet se replace comme narrateur de cette histoire qu’il nous livre, nous invitant à nous détacher de ce qui nous empêche de vivre. Parfait pour conclure sur « Mirror », point final dramatique, sombre, puissant et brillant à la fois où le jeune chanteur nous averti que « Ce miroir est une illusion, il reflète nos démons ».

12 titres à la production parfaitement soignée, un album authentique, sans détour et sans tabou ou l’artiste se livre avec émotion. Un premier album surprenant de maturité qui pourrait surprendre par sa grande part de ténèbres mais qui s’écoute sans aucun accro.

Découvrez Selfocracy, le premier album de Loïc Nottet :

Selfocracy
Un premier album prometteur

Selfocracy est un album plus que prometteur pour Loïc Nottet. 12 titres puissants, parfaitement taillés pour les radios et pouvant compter sur une carrière internationale. On garde en mémoire la perle de l’album avec « Poison ». Une parfaite illustration de tout le talent d’un jeune artiste qui semble démarrer une longue et belle carrière.

Note des lecteurs0 Note3.2
4.5
Puissant !
Afficher plus

Laisser un commentaire

Log In

Forgot password?

Don't have an account? Register

Forgot password?

Enter your account data and we will send you a link to reset your password.

Your password reset link appears to be invalid or expired.

Log in

Privacy Policy

Fermer
Fermer