Zazie enchante autant qu’elle bouleverse avec ‘Essenciel’

Zazie célèbre son retour dans les bacs avec Essenciel, son dixième opus studio qui semble bien confirmer un retour aux sources. Faut-il pour autant se pencher sur ce nouveau cru ? aficia rend son verdict !

Depuis le lancement de sa carrière en 1992, Zazie est indéniablement parvenue à s’imposer comme l’une des figures les plus emblématiques de la chanson française. Reconnue à travers l’Hexagone pour ses talents d’auteur, l’artiste a signé une pléiade de tubes pour elle comme pour de nombreux autres chanteurs tels que Johnny Hallyday, Calogero mais aussi Christophe Willem. Et la belle continue de prendre des risques et d’explorer de nouvelles sonorités, véritable magicienne des mots toujours plus inspirée par les maux de la société.

Après un retour amorcé en grande pompe avec le premier extrait « Speed » au mois de mai, l’artiste livre maintenant son nouvel et dixième opus baptisé Essenciel, le disque d’une quinqua libre et heureuse qui n’a plus de temps à perdre avec les choses futiles comme le confirme d’ailleurs le nom de l’album. Riche de 12 pistes aux sonorités fouillées, ce nouveau cru se révèle déjà comme un indispensable de cette rentrée musicale !

Un retour à l’essentiel

26 ans de carrière mais toujours autant de trac à l’arrivée d’un nouvel album. Il faut dire que les deux derniers n’ont pas rencontré le succès escompté malgré une qualité indiscutable. Mais Zazie est bien déterminée à inverser la tendance avec Essenciel, son premier album dévoilé sur Six et Sept, le nouveau label de Pascal Nègre. Comme à l’accoutumée, l’artiste signe l’intégralité des textes de sa patte singulière, truffée de jeux de mots, mais elle a aussi co-composé, co-produit et co-mixé ce disque aux côtés de la productrice Édith Fambuena, du claviériste Alexis Anérilles, de son frère Phil Baron à qui elle doit une mélodie ou encore du DJ Yuksek.

Zazie avait annoncé la couleur, l’album est musicalement éclectique en renfermant des hymnes pop organiques teintés de touches électroniques ébouriffantes. Et en effet, aucun compromis n’est fait sur ce nouveau disque qui puise ses influences dans d’innombrables univers musicaux. Il s’ouvre d’ailleurs sur l’ingénieux « Speed », titre décousu et crescendo qui virevolte et s’emballe pour une parfaite entrée en matière. S’en suit alors le tout aussi prometteur « Waterloo » qui mise sur une mélodie enivrante paradoxalement à un texte plutôt sombre qui évoque toutes les souffrances et les peines vécues par les hommes pour tenter d’enfin focaliser notre énergie sur l’amour, la paix et la vie. L’essentiel donc.

Le bonheur reste à vivre

Pendant près de d’une heure d’un voyage musical ambitieux, les mélodies et les rythmes s’entrechoquent ou s’entremêlent brillamment, la belle nous enchantant avec des titres puissants et enthousiasmants à l’instar de « Dire ce qu’on danse » qui tente d’oublier la morosité ambiante. Une piste qui résonne comme un mantra pour se rassurer que l’on va bien, malgré tout. Aussi, Zazie reste fidèle à ses thématiques de prédilection, se moquant gentiment des nouvelles technologies sur la bombe électro-disco « Ma Story » ou rappelant encore que la nature est fragile avec « La Source » et « L’essenciel ».

« Marchons à l’essenciel / Quittons l’autoroute / Au prix que ça coûte / Sans plomb dans les ailes » scande-elle avec conviction sur la piste éponyme afin de renouer avec les plaisirs simples. Des riffs d’une guitare électrique s’ajoutent alors pour un final explosif. D’autres hits se profilent à l’horizon et parmi eux le décalé « Garde la pose » et ses couplets murmurés, l’entêtant « Patatras » pour lequel Zazie fantasme Zazie et enfin le très bavard « Va Chercher » qui retranscrit parfaitement notre quête du bonheur.

Si Zazie nous séduit dans un premier temps grâce à des productions lumineuses et aériennes, de somptueuses ballades viennent aussi nous cueillir. C’est une artiste poétique que l’on retrouve sur « Nos âmes sont », un piano-voix émouvant et intime réalisé uniquement par ses soins. Un moment de grâce sublimé par la voix écorchée et pleine de sincérité de la chanteuse. Nostalgique mais apaisée, Zazie joue avec le champ lexical marin sur la ritournelle « On s’aima fort » avant de rendre un vibrant hommage à l’amitié dans « Veilleurs amis » et de nous envoûter avec « La source », dernière piste qui s’achève sur un moment instrumental unique et plaisant.

Découvrez Essenciel, le nouvel album de Zazie :

Zazie - Essenciel

Peut-on encore se renouveler pour surprendre l'auditoire après plus de 25 ans de carrière ? Avec Zazie, la réponse est toute trouvée. Cet Essenciel, fruit d'une bonne année passée en studio, a un goût d'artisanat à la croisée des tubes radiophoniques et des ballades saisissantes. En effet, l'expression 'jouer de la musique' prend tout son sens au sein de ce disque très riche musicalement parlant puisque Zazie et ses acolytes ont testé et travaillé avec beaucoup de finesse les sons. Tout un travail d'orfèvre qui apporte une plus-value indéniable à l'album.

Aussi, l'artiste française confirme l'efficacité de sa plume, les mots se succédant très mélodieusement pour habiller des mélodies pop, rock et electro. De retour aux sources, Zazie chante plus que jamais avec une aisance déconcertante, arborant un sourire apaisé et apaisant bien qu'un tantinet anxieuse sur l'avenir et les changements qui affectent le monde. Un nouveau cru à la fois intime et universel à savourer sans aucune modération.

4.5
Show More
Close

OUPS !

Vous utilisez un 'AdBlocker'. Pour soutenir un média libre, indépendant et TOTALEMENT GRATUIT, merci de le désactiver :)