« Lucie » : la rencontre entre Pascal Obispo et Lionel Florence…

L‘année 2016 risque d’être bien chargée pour Pascal Obispo : un nouvel album prévu pour le mois de février, une tournée symphonique dès le printemps… A cette occasion, aficia revient pour vous sur l’histoire du titre le plus emblématique de l’artiste : « Lucie ».

Après les succès de ses albums « Plus que Tout au monde » en 1993 et « Un Jour comme Aujourd’hui » en 1994, Pascal Obispo décide de travailler sur l’album caricatif « Entre Sourires et Larmes » en faveur de la lutte contre le sida, qui sortira en 1995 et réunira des artistes tels que Stephan Eicher, Liane Foly ou les Innocents.

A cette occasion, Pascal Obispo rencontre Lionel Florence, auteur des paroles de six chansons sur cet album (il écrira par la suite notamment « Savoir Aimer », « Ma Liberté de Penser » pour Florent Pagny, « Yalla » pour Calogero, « Dingue Dingue Dingue » pour Christophe Maé, et a aussi participé à l’écriture des textes des comédies musicales telles que « Les Dix Commandements », « Le Roi Soleil » et plus récemment « Robin des Bois »).

Une chanson qui évoque le temps qui passe…

Séduit par son style d’écriture, Pascal Obispo demande au parolier de lui écrire des nouvelles chansons pour son quatrième album studio. C’est alors que Lionel Florence se remémore une lettre qu’il avait écrite à sa nièce Marie peu de temps auparavant, qui explique la nécessité de profiter de chaque moment et qu’il faut vivre au jour le jour. Il décide ainsi de s’en inspirer et d’en faire une chanson. Pour éviter toute connotation religieuse et avant de l’adresser à Pascal Obispo, l’auteur choisit de modifier le titre de la chanson et l’intitulera ainsi « Lucie » qui, par pure coïncidence est le prénom de la grand-mère de l’artiste.

L’interprète de « Plus que Tout au Monde » se met alors au travail et compose la musique pour en faire un piano-voix. Pour la sortie de « Superflu » le 29 ocotbre 1996, la maison de disques décide de ne pas intégrer « Lucie » à l’album préférant des titres plutôt « guitare ». Cependant, face à l’insistance de Pascal Obispo, la chanson figurera tout de même sur l’opus mais en dernière position, aucune sortie en single n’est cependant prévue.

Une cérémonie qui va tout changer…

Nommé à quatre reprises lors des Victoires de la Musique en 1997, Pascal Obispo doit monter sur scène pour interpréter un de ses titres. Face aux contraintes techniques, la production lui impose de chanter un morceau sans orchestre : c’est alors que l’artiste porte son choix sur « Lucie ». Touchant un très large public lors de la cérémonie et saluée par la critique, Pascal Obispo prendra l’initiative de réenregistrer le titre (le chanteur trouvait que sa voix n’était pas assez présente) et de le sortir en single quelques semaines plus tard.

Durant le printemps et l’été 1997, « Lucie » bat des records de vente, entraînant par la même occasion dans son succès l’album « Superflu » qui sera écoulé à plus 1 250 000 exemplaires (certifié Disque de Diamant). A ce jour, « Lucie » est la chanson la plus symbolique de Pascal Obispo mais aussi un des grands standards de la Chanson Française.

On vous laisse avec le clip de « Lucie » de Pascal Obispo :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page
Fermer