Post Malone - Facebook
Post Malone - Facebook

Post Malone, Dasha, Shaboozey, Eloiz : succès international pour la country

Post Malone s’attaque à la country. Les révélations Eloiz, Dasha et Shaboozey s’engouffrent dans la brèche également. Ce style devient-il tendance ? Décryptage par aficia.

La country est un genre historique aux Etats-Unis, bien qu’elle a été importé par l’Angleterre lors des conquêtes de l’Ouest. C’est une véritable religion là-bas, avec une quantité astronomique de country club. Encore très masculin et conservateur il y a quelques années, le genre commence à se réinventer et à s’ouvrir. Et cette ouverture permet sans doute un succès qui dépasse les frontières américaines.

Contexte

Aujourd’hui, Post Malone, Dasha et Shaboozey sont tous les trois dans le top 10 des charts britanniques. Mais comment la country a conquis le monde ? La country est menée par de véritables mastodontes à la carrière longue et riche. Citons notamment Blake Shelton (coach à The Voice USA pendant 23 saisons !!) ou Luke Combs, qui a cartonné à l’international l’an dernier avec sa reprise de “Fast Car”. Après avoir été un temps éclipsée par le hip-hop sur les années 2000-2010, le genre revient en force depuis 2020.

En effet, une nouvelle génération est arrivée, emmenée par le rouleau compresseur Morgan Wallen. Bien qu’impliqué dans différentes polémiques, son dernier album One Thing At A Time s’est écoulé à 500 000 exemplaires la semaine de sa sortie en mars 2023. Il a aujourd’hui dépassé les 5 millions de ventes, ce qui est astronomique, même aux USA. Il propose une musique très traditionnelle, qui peine à dépasser les frontières.

Mais il entraîne dans son sillage d’autres artistes qui prennent quelques libertés toutes relatives et lissent un peu le genre. Ils le rendent plus brumeux, plus folk, voire lorgnent vers la pop. Ainsi, Zach Bryan a explosé à l’international avec l’excellent “I Remember Everything” (avec Kacey Musgraves). Il confirme aujourd’hui avec “Pink Skies” et son harmonica frissonnant. Le très talentueux Noah Kahan, bien qu’il utilise des influences plus folk-rock, connaît aussi un retentissant succès avec “Stick Season” (#1 plus de 10 semaines au Royaume-Uni en début d’année et gros tube en Scandinavie ou aux Pays-Bas). Ses diffusions commencent en France, peut-être un peu tardivement.

Découvrez “Pink Skies”, le nouveau single de Zach Bryan (#27 des écoutes mondiales sur Spotify) :

Le monde du hip-hop s’en mêle

Celle qui a fait le plus grand bruit récemment, c’est Beyoncé. En effet, l’artiste dépoussière le genre sur son excellent album COWBOY CARTER. Il faut dire qu’elle a surpris tout le monde avec le morceau “Texas Hold’Em”, un véritable hymne à la guitare et aux chapeaux de cow-boy. C’est un gros succès en France (#1 des diffusions radios françaises pendant 4 semaines). Elle y rend hommage aux grands artistes que sont Dolly Parton ou Linda Martell. Beyoncé n’oublie pas la jeune génération avec une collaboration avec Shaboozey (nous reviendrons sur cet artiste plus tard).

Ce n’est pas la seule puisque Post Malone prend le bateau en marche avec le véritablement et extrêmement réussi “I Had Some Help”, en collaboration avec qui justement … ? Morgan Wallen, évidemment. Le morceau est tellement entêtant, tellement efficace, qu’il risque d’être fredonner tout l’été. Nous ne sommes pas vraiment surpris de la part de Post Malone, tant il touche à tous les genres avec toujours une réussite impeccable. Il a également collaboré à l’album de Noah Kahan (cité plus haut) sur le morceau “Dial Drunk”. Le clip de son nouveau morceau est un vrai hommage à la culture country. Tout y est : bières, saloon, chapeaux, karaoké, chemises à carreaux, pick-up …

Découvrez “I Had Some Help” de Post Malone & Morgan Wallen :

Les révélations en profitent

Bien qu’ayant démarré sa carrière en 2014 et avec 2 albums déjà publiés, Shaboozey atteint les sommets aujourd’hui. Lui aussi touche à tout, allant du hip-hop à la country. Et ce succès en country est d’autant plus rare pour les personnes noires de peau. Encore une minime preuve que l’ouverture des mœurs semble être enclenché. C’est à TikTok que l’artiste doit le succès de son terriblement entêtant “A Bar Song (Tipsy)”.

Il faut dire que le phrasé est simple et permet une imprégnation auditive quasi instantanée. L’appui sur repeat encore et encore est quasi inévitable. Là aussi, les codes graphiques sont respectés (observez la ceinture et l’arrière plan du clip d’une simplicité sans nom). C’est festif et fédérateur, mais ne suivez pas les paroles à la lettre au risque de finir complètement ivre. Le morceau tourne beaucoup en radio en France. Il s’est offert la 1ère place des charts en Suède et un top 3 au Royaume-Uni, Australie et Etats Unis. Le morceau est actuellement #1 sur Spotify en Norvège et aux portes du top 10 en Autriche, Suisse ou Danemark.

Découvrez “A Bar Song (Tipsy)” de Shaboozey :

Le genre se féminise

Un artiste féminine surfe également sur la vague, là aussi grâce à TikTok. Il s’agit de Dasha, et il est très rare qu’une femme réussisse dans la country. Elles peuvent se compter sur les doigts d’une main). Ici, Dasha donne à son titre le nom d’une ville du Texas : “Austin”. On ne peut pas faire plus américain. Né par hasard début 2023 après une séance d’enregistrement infructueuse, le morceau est venu pendant la pause. En effet, l’artiste a relaté à ses équipes ses déboires avec sa relation amoureuse tumultueuse. Ce tumulte se ressent dans l’utilisation des cordes graves (violons…) et dans une narration provocante.

Découvrez “Austin” de Dasha :

Sortie fin 2024, c’est depuis fin mars que le titre affiche des écoutes exponentielles. A tel point que le clip a été réenregistré pour l’occasion. C’est une chorégraphie sur son morceau qui a mis le feu aux poudres sur TikTok. Les algorithmes s’affolent et le morceau explose, vous connaissez la recette maintenant. Chevelure blonde et jean taille basse, nous sommes dans le thème. Le titre a été jusqu’à #2 en Australie, #5 en Belgique, #9 en Croatie ou encore #3 aux Pays-Bas, des contrés peu habituées au genre. En France, le phénomène arrive seulement et Dasha intègre cette semaine le top 60 des diffusions radio en France.

Chez nous, quelques artistes s’approprient également les accents country et plus généralement américains. Adé a par exemple proposé son 1er album Et Alors ??? pensé comme un hommage à Nashville. Plus récemment, c’est Eloiz qui sort les guitares sèches. Son titre pop “Hey Bro” a été un hit radio chez nous. Elle a proposé plus récemment le très très solaire et léger “Comment Tu Vas?” en compagnie de Ridsa. Il est d’ailleurs très amusant de voir Ridsa évoluer dans ce style. Là aussi, tous les codes sont respectés mais vous connaissez la chanson depuis le début de l’article.

Découvrez “Comment Tu Vas?” de Eloiz & Ridsa :

Lançons nous ?

Alors, prêts à sortir les chapeaux et les bottes, à troquer le madison ou la macarena contre des pas de country ? Si la tendance perdure, il y a de fortes chances que oui. Le nombre de clubs country en France a bondi depuis le covid. Certains clubs voient leurs inscriptions multipliées par deux et 4 millions de français pratiqueraient (source BFMTV).