Carla De Coignac - © Dominique Gau
Carla De Coignac - © Dominique Gau

Carla De Coignac en interview : “Je ne m’attendais pas au bel accueil de “Danse”, car je suis personne !”

Exclusivité aficia

Premier single et premiers beaux retours pour le premier titre de Carla De Coignac. aficia s’est entretenu avec l’interprète de “Danse”… 

Quel beau parcours pour Carla De Coignac. Et cela ne fait que commencer ! Quatre ans après avoir brillé dans ‘Nouvelle Star’ (sur l’antenne de D8, animé par Shy’m), la jeune femme originaire du Sud de la France a beaucoup écrit pour elle, mais aussi pour les autres et notamment pour Louane et son album Joie de vivre.

C’est un EP que l’artiste prépare activement aujourd’hui, avec un premier single baptisé “Danse”, porteur d’espoir et d’ondes positives. Revenons ensemble sur ses débuts et parlons de son premier single s’inscrivant dans une pop française efficace ! 

Carla De Coignac : l’interview…

Bonjour Carla. Nous avions découvert dans ‘Nouvelle Star’ une jeune femme plutôt discrète, émotive mais bourrée de talents… Quatre ans se sont écoulés. Comment ça va ?

Et bien écoute, toujours aussi émotive, pour mon plus grand bien, donc tout va bien !

Qu’as-tu fais pendant ces quatre longues années ?

Essentiellement de la musique ! Il s’est passé beaucoup de choses. Il se trouve que sur l’émission de ‘Nouvelle Star’, il y avait quatre jurés dont Benjamin Biolay. Il était accompagné de sa manageuse. Elle m’a croisée lorsque je me suis faite éliminée. Elle m’a fait comprendre qu’elle trouvait mon élimination très injuste et puis elle m’a donné son numéro pour que je la recontacte le jour où j’avais besoin d’avis ou des questions à lui poser.

J’avais trouvé ça très sympa. J’ai laissé passer quelques temps. Et puis, il se trouve aussi qu’il y avait dans les coulisses le label Barclay qui s’occupait du gagnant de ‘Nouvelle Star’. J’avais rencontré le directeur artistique. Quelque temps après l’émission, je lui avais envoyé mes compositions. Il m’a rappelé et me disant que c’était génial. Il m’a demandé s’il pouvait envoyer ça à quelqu’un pour avoir un avis. Immédiatement j’ai dit oui. 

Et laisse-moi deviner, Catherine t’a rappelée peu de temps après ?

Exactement ! Une heure après, la manageuse de Benjamin Biolay, donc Catherine qui est aussi la manageuse de Louane, m’a rappelée pour me dire qu’elle adorerait proposer mes chansons à Louane. Il m’a fallu un petit temps d’adaptation, mais c’était une super nouvelle. Cela fait quand même bizarre car ce sont des chansons que j’avais depuis un petit moment que je chantais pour moi, pour ma famille… Louane les a acceptées et à partir de là, il y a eu une ascension remarquable dans ma vie.

Quelles sont les chansons qu’elle a finalement retenues ?

Moi j’ai écris et composé “Songes” puis j’ai écrit “Mademoiselle tout le monde” et c’est Mathieu (Canaby, ndlr), mon petit copain qui a composé cette chanson. 

Habituellement, un artiste reçoit énormément de propositions de chansons de la part des auteurs. Comment s’est fait le choix de Louane tu penses ?

Je pense que c’est le fruit du hasard. Moi je crois beaucoup au destin. Il se trouve que nos destins se sont croisés à ce moment-là via sa manageuse. En fait, à la base, ces chansons étaient pour personne. C’était juste Catherine qui les écoutait dans son bureau. Et Louane a débarqué un beau matin, elle les a trouvées canons et elle s’est demandée qui les écrivait : “Je les veux sur mon album”, a-t-elle dit. Le destin nous réunit de cette façon. Louane a simplement apprécié l’œuvre pour ce qu’elle était.

Tu me parlais de Mathieu Canaby à l’instant, ton petit copain qui travaille avec toi. Nous l’avions reçu il y a quatre ans en interview sur aficia. Peux-tu nous parler de votre rencontre  ?

Le jour où l’on s’est rencontré sur ‘Nouvelle Star’, on était complètement inséparable. Encore une fois, moi je crois beaucoup au destin. Et de là, tout a été très limpide, très naturel, d’une logique frappante. Au début, c’était surtout une rencontre amicale, puis amoureuse. Et puis professionnellement, on s’est tous les deux révélés l’un à l’autre en étant ensemble.

En fait, lui compose beaucoup mais n’avait jamais composé pour d’autres avant de me rencontrer, et moi je n’ai jamais voulu donner mes écrits avant de le rencontrer. Et puis un jour, on s’est mis dans un petit chalet chez nos parents et on s’est dit qu’on pourrait essayer de composer ensemble. À partir de là, Mathieu a installé un logiciel de musique et il a tout appris en un an et on s’est plus arrêté ! En parallèle, on continuait d’envoyer à Catherine pour récolter son avis, elle y croyait grave. Cela nous a mis le pied à l’étrier pour acter tout ça ! 

Qu’est-ce que Mathieu Canaby apporte à ta musique concrètement ? 

Il apporte tout le côté musical. Moi je fais de la musique mais je n’apprécie pas du tout composer. On se connaît tellement bien qu’il sait mettre des notes sur ce que je ressens. Il a le feeling par rapport à moi, et c’est tout à fait personnel. 

Tu viens donc de sortir ton premier single “Danse”. Peux-tu nous raconter son histoire ?

“Danse”, c’est une chanson qui m’était à la base adressée. Je suis plutôt  de nature introvertie en soirée, mais à la fois j’ai ce côté un peu fo-folle pour essayer de cacher tout ça. C’est très particulier. C’est une chanson qui parle de la non-confiance en soi, la peur du regard des autres, la peur du jugement. Et la plus belle façon de le représenter c’était de parler de danse. Ça fonctionne dans un quotidien, que ce soit dans le côté professionnel, amical ou sentimental. C’est un message pour dire que, quelque soit les limites que tu t’imposes, enlève-les car il n’y a que toi pour juger, lance toi, et tant pis ! 

Es-tu surprise du succès de son premier single ? J’ai vu qu’il avait rapidement franchi les 120.000 écoutes sur YouTube…

C’est énorme, je n’en reviens pas du tout ! Honnêtement, je ne m’attendais pas à cet accueil car je suis personne. Je n’ai pas forcément de relai particulier. Évidemment Louane m’a énormément aidée, elle a fait beaucoup de pub pour moi, mais je ne pensais pas que cela aurait autant d’impact. J’en suis très reconnaissante, c’est trop bon et ça donne envie d’aller encore plus loin ! 

Hormis le soutien de Louane, qu’est-ce qui fait que ta chanson a fonctionné ? 

Comme on disait plus tôt, le message d’espoir qui est dedans peut-être. Cela peut toucher une majorité de gens aujourd’hui, et musicalement c’est lancinant, ça donne envie de danser et en même temps il y a une certaine retenue dans le texte. Je pense qu’il y a eu un combo magique, un combo spécial qui fait que cela a été évident. À l’oreille, les gens se sont peut-être dit que c’était efficace.

La suite pour toi, c’est quoi ? 

Un EP est en préparation. Il est prêt dans sa plus grosse partie, et potentiellement un album pour la suite.

D’ici là, tu continues de dévoiler tes ‘Reprises Surprises’, des reprises du répertoire de Clara Luciani, Eddy de Pretto… Et en plus de cela, ils te repartagent eux-mêmes !

Oui, j’ai une chance terrible ! Je suis très reconnaissante car j’ai fait 3 ‘Reprises Surprises’ à savoir Hoshi, Clara Luciani et Eddy de Pretto, et j’ai eu droit à un repost de chaque artiste ! Cela donne tellement de force et de courage ! Et encore une fois, j’ai Louane qui me soutient derrière, elle fait venir des gens sur les reprises… je suis très aidée et j’ai beaucoup de soutien ! 

Ce sont des rendez-vous que tu vas faire perdurer ?

Oui, je vais continuer les ‘Reprises Surprises’. Mais j’avais aussi commencé un concept de dévoiler une compo par semaine, des compos qui étaient très courtes. Je pense que je vais finir par y revenir car on me les redemande beaucoup ! 

Le mot de la fin Carla ?

Croyez en vous, croyez en vos rêves, ne lâchez rien et croyez en la vie !

0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x