Zyes - © Will Dum
Zyes - © Will Dum

Zyes en interview : “L’appui des autres peut être une vraie richesse”

Exclusivité aficia

Interview découverte avec Zyes à l’occasion de la publication de son titre “No Control”. C’est avec aficia.

Nous avons eu l’occasion de découvrir Zyes avec le titre “No Control”, un single qui marque le début d’une aventure et qui annonce la venue d’une premier EP simplement nommé Socks.

Alors, en plus de sa playlist idéale, nous avons eu l’occasion de poser quelques question à Zyes. Découverte de son parcours, de ses inspirations, des ses envies. Une découverte passionnante (et des chaussettes…) !

Zyes : l’interview…

Pour commencer, comment présenter Zyes au public et à nos lecteurs ?

ZYES, c’est le son d’une voix qui oscille entre pop, groove et hip hop. Un looper, une guitare et l’envie de partager avec le monde des histoires vécues et des moments qui restent à vivre. Une paire de chaussettes en prime !

Comment définir ton univers simplement pour quelqu’un qui ne t’aurais jamais écouté ?

C’est le savoureux mélange de la variété française, internationale et des sonorités orientales qui a donné naissance à ZYES ! Né au carrefour de plusieurs styles musicaux et a trouvé ses influences majeures dans la musique anglo-saxonne des années 2000 (Arctic Monkeys, Muse, Radiohead…), teintées des tendances musicales actuelles (Marc Rebillet, Ed Sheeran, ou encore FKJ).

Tu es actuellement dans l’actualité pour ton titre “No Control”. Comment le définir et que représente ce titre pour toi ?

“No Control” pose vraiment les bases de mon univers sur ses aspects musicaux. Le groove, la musicalité mais aussi la simplicité. La nonchalance qui se dégage de ce morceau fait référence au « ras-le-bol » et à la singularité que chacun peut ressentir vis-à-vis d’une situation !

C’est devenu un coup de cœur du projet pour ses bonnes vibes, et aussi parce que je trouvais que c’était une très bonne introduction pour la suite, qui sera peut être semblable… ou diamétralement opposée… mais toujours avec des chaussettes !

Ce titre annonce la venue d’un EP, Socks, dans les mois à venir. C’est ton premier EP et pourtant cela fait déjà quelques années que tu es dans l’industrie musicale. C’était un temps nécessaire ?

___STEADY_PAYWALL___

Ca fait effectivement longtemps que je rêvais de sortir un projet ! Mais comme tu l’as dit, c’était un temps nécessaire, mais c’était aussi super important de… trouver le temps d’avoir le temps (car je jongle avec pas mal d’activités au quotidien).

Au final, l’EP se trouve être une « une étape clé » pour ce projet car j’ai commencé à faire pas mal de live depuis 2018 et je commençais vraiment à me sentir un peu bête quand, à la fin d’un concert, on me demandait : « où est-ce qu’on peut t’écouter ou acheter tes musiques ? » et que j’étais en permanence dans le teasing d’un projet en cours de réalisation.

Mais cette période est terminée ! Socks sera bientôt là 🙂

Mais il y aura aussi de la nouveauté, avec un titre qui portera le même nom que l’EP !
C’est une information exclusive mais bon j’étais obligé 🙂 !

Zyes

Que comprendra Socks, à quoi le public doit s’attendre ?

Socks est un EP de 6 titres ! Pour ceux qui ne me connaissent pas, l’EP proposera vraiment une mosaïque des différentes facettes de Zyes. Vous avez déjà pu découvrir ce côté groovy et nonchalant avec « No Control », il reste encore 5 titres qui ont tous une couleur différente… avec un fil rouge et un dénominateur commun, la musicalité !

Pour ceux qui me connaissent déjà, Socks est un (très) beau retour sur la période 2018-2019 avec des compositions déjà réalisées en live, revues et ré-arrangées pour leur donner une nouvelle vie et surtout de la profondeur.

Mais il y aura aussi de la nouveauté, avec un titre qui portera le même nom que l’EP ! C’est une information exclusive mais bon j’étais obligé 🙂 !

Comment as-tu travaillé pour la réalisation de ce premier EP ?

Je voulais vraiment travailler cet EP sur la base du plaisir, et limiter au maximum la pression qu’on peut être amené à ressentir dans certaines situations de création et de développement. Alors c’est très beau dit comme ça, mais dans les faits je n’avais pas trop idée de comment le mettre en application… Je savais juste que ce que je ne voulais pas : travailler seul. L’appui des autres peut être une vraie richesse et je me disais que c’était important d’ouvrir l’univers de Zyes.

En discutant avec mon ami Mohamed Belkhir (aka MB14), il m’a conseillé de travailler avec la personne avec qui il a réalisé sont 1er EP « AMBITUS » (qui est une masterpiece vocale). Par confiance, j’ai suivi son conseil et j’ai rencontré Clément Maurice (aka littleBIGrecords) pour discuter du projet. Et au final c’était vraiment une belle rencontre car Socks s’est dessiné autour de nos points communs, du professionnalisme et d’une nouvelle amitié !

À chaque live, c’est le public qui choisit la paire de chaussettes qui sera portée !

Zyes

Et une question évidente… Pourquoi cet amour pour la chaussette ? 🙂

🙂 J’avoue que je m’y attendais un peu à cette question… en fait l’amour de la chaussette est né d’une contrainte logistique ! En création et dans mes lives, j’utilise le Looper BOSS RC30 qui offre une utilisation via nos pieds évidemment. Mais il y a aussi énormément de fonctionnalités qui peuvent s’activer/se désactiver via des petits boutons qui sont peu accessibles en chaussures ou à la main lorsqu’on est en plein concert !

Du coup pour exploiter le matériel au maximum, j’ai décidé d’enlever mes chaussures… et puis je me suis dit que jouer en chaussettes noires, c’était un peu triste. Du coup j’ai fait mon 1er concert avec des chaussettes rose à motifs chameaux… et j’ai kiffé, et visiblement le public aussi ! Depuis, à chaque live, c’est le public qui choisit la paire de chaussettes qui sera portée !

Il y aura la sortie de l’EP… C’est quoi la suite, comment s’imagine Zyes dans quelques mois, dans un an, voir deux…

Déjà la sortie de l’EP ça va être une étape de ouf dans ma vie ! C’est difficile d’imaginer ce qui pourra vraiment se passer par la suite… Tout ce que je sais, c’est que j’ai la volonté de faire découvrir Zyes au plus grand nombre, et pour ça il n’y a pas 1000 solutions…

J’ai très envie de reprendre le live, et dans tous contextes… des scènes amateurs, des tremplins, mais aussi les bars, la rue… Tout peut être un bon prétexte d’offrir son projet au monde.

Donc dans un premier temps je pense que ce sera le retour au live (dès qu’on sera dé-confinés, vivement !). Et puis j’ai déjà mes idées pour l’évolution de Zyes… des projets se dessinent déjà pour les mois à venir ! Dans un an, deux qui sait ? Je sais seulement que je relirai cette interview avec plaisir !

J’ai toujours été super impressionné par les ‘One Man Band’ comme FKJ, Marc Rebillet, Ed Sheeran et Rilès…

Zyes

La France est actuellement en mode ‘confinement’. C’est une période propice pour toi ? Une période de création hors du temps ? Comment vis tu ce confinement en tant qu’artiste ?

Je pense que le confinement est une période complexe pour beaucoup d’entre nous, qu’on soit artiste ou non parce qu’on est tous un peu confrontés à nous-même, et ça peut parfois être difficile ! Personnellement, je ne prends pas ça forcément comme une période propice à la création… je reste créatif mais je sais que ce n’est pas forcément grâce au confinement. Il faut à tout prix éviter « l’injonction à la création » car ça peut vite devenir frustrant ! Par contre, écouter de la musique, découvrir de nouvelles sonorités… ça peut être une vraie échappatoire en ces temps difficiles !

Je souhaite beaucoup de courage à tout le monde, et dans le milieu artistique je pense notamment à toutes ces personnes qui souffrent du confinement par rapport aux annulations de dates, d’événements… je leur envoie mes meilleures ondes !

Un univers musical et une couleur artistique est souvent le résultat d’influences… Quels sont les artistes qui t’influence dans ton travail ?

Comme je le disais tout à l’heure, j’ai été bercé par la musique anglo-saxonne des années 2000, d’ailleurs en ce moment même j’écoute une reprise de « Diamonds Are Forever » des Arctic Monkeys, Alex Turner m’influence énormément dans tous les projets qu’il a pu réaliser (The Last Shadow Puppets, la bande originale du film « Submarine »…).

J’ai aussi été beaucoup bercé par l’univers mélodieux, magnétique et théâtral de Muse ! Et puis, de façon plus actuelle… j’ai toujours été super impressionné par les ‘One Man Band’ comme FKJ, Marc Rebillet, Ed Sheeran et Rilès… je m’identifie à ces derniers vis à vis de leur méthode de travail ! Je pense que ça m’a pas mal influencé dans ma façon de composer et d’enregistrer.

Si tu devais donner au public envie de t’écouter avec seulement trois mots..?

Good Vibes, détente et chaussettes (évidemment)…

Pour terminer notre rencontre. aficia aime être précurseur de talent… Quel talent tu aimerais faire découvrir à nos lecteurs ?

Dans le milieu musical, je pense à mes potes du groupe FACK ! C’est du bon rock français ! Ils ont un premier EP qui s’appelle Désaccord, les titres « Chéri » et « DLBTO » sont vraiment top ! En plus ils viennent de la même région, on a déjà fait des scènes ensemble et c’était une super expérience !