Lady Gaga dévoile un remix uptempo de son titre « Million Reasons », le deuxième extrait de l’album Joanne. C’est signé KVR et déjà en écoute sur aficia.

Opération réussie pour Lady Gaga ! Grâce à sa performance remarquée durant la mi-temps du Super Bowl début février, la popstar remonte dans les charts aux quatre coins du monde, et notamment aux États-Unis où son nouveau disque Joanne se classe au deuxième rang des ventes. Soit 64 places de gagnées ! Et son deuxième extrait « Million Reasons », qui a été l’occasion d’un moment de communion avec le public réuni au NRG Stadium de Houston, se hisse quant à lui à la quatrième place du Hot 100 cette semaine (l’équivalent de notre Top Titres). Cette ballade sentimentale aux influences country, évoquant une rupture amoureuse, pourrait d’ailleurs prendre encore un peu de hauteur dans les semaines à venir.

Un DJ de 16 ans aux commandes !

Et pour cause, elle fait aujourd’hui l’objet d’un remix efficace signé KVR, jeune producteur néerlandais de 16 ans connu pour avoir revisité le morceau « Thinking About It (Let It Go) » de Nathan Goshen l’an dernier. Bénéficiant déjà de larges audiences sur les radios, « Million Reasons » pourrait retrouver un second souffle grâce à ses arrangements uptempo très bien dosés pour ne pas lui enlever toute son émotion.

Découvrez le remix du single « Million Reasons » de Lady Gaga (KVR) :

Surfant sur l’exposition phénoménale offerte par le Super Bowl, Lady Gaga en a profité pour dévoiler les dates d’une tournée mondiale qui débutera à la fin de l’été en Amérique. Deux concerts sont prévus à l’AccorHotels Arena de Paris les 6 et 7 octobre. L’intégralité des billets s’est arrachée en à peine plus d’une heure ! C’est dire l’engouement que la star suscite en dépit du démarrage relativement timide de Joanne l’année dernière.

Lady Gaga a aussi très récemment souhaité en mettre un troisième extrait en lumière, après « Perfect Illusion » et « Million Reasons » : « John Wayne ». Son clip déjanté et féministe affiche plus de 10 millions de vues une semaine après sa mise en ligne.

Partager