Eddy De Pretto fait briller ses paillettes dans « Fête de trop ». Découvrez ce talent !

Poète percutant de la nouvelle génération, Eddy De Pretto devrait vous séduire avec son premier EP très personnel et sa chanson « Fête de trop ». aficia vous en parle…

Ne vous fiez pas à son air quelque peu effaré. Eddy De Pretto, c’est ce jeune blondinet de seulement 25 ans qui rentre avec décontraction son sweat dans son pantalon. Un style qu’il endosse parfaitement ! Originaire de Créteil, il n’a pas eu une enfance facile. Plus jeune, il a joué à la poupée et n’était pas de ceux qui jouaient au football. Autant vous dire qu’il faut être solide pour assumer les regards qui lui sont adressés à l’école ! Alors, il a fait ensuite l’Institut Supérieur des Arts de la Scène à Paris et s’est initié à divers arts, comme le théâtre, le chant (lyrisme, moderne…) et la danse (aussi bien classique que le hip-hop), lui donnant confiance en lui.

Le chanteur s’est réfugié définitivement dans la chanson, là où il peut s’exprimer librement avec sincérité et poésie. Il est bercé par Claude Nougaro, Barbara et Booba. Un grand écart ! Plus tard, il s’est fait remarquer aux Festivals Printemps de Bourges et Bars en Trans, et fut lauréat d’inRocKs Lab en 2016.

Entre Brel et Stromae

Mais l’année 2017 est véritablement celle qui le propulse sur le devant de la scène. Il y a tout juste un mois, celui qui veut faire bouger et rythmer les mots sort un premier mini-album de quatre titres intitulé Kid, en référence à son enfance. La presse compare immédiatement Eddy De Pretto à Stromae et à un cousinage très proche de Jacques Brel. Il associe la chanson et le rap avec aisance et une audacieuse technicité. C’est un conteur d’histoire, de son histoire, celle d’un jeune garçon désorienté.

Dans ce premier EP, l’artiste parle de lui, de cet enfant qui a grandi trop vite. Il se confesse intimement et évoques, sans retenu, sur sa triste vie, son vécu avec honnêteté, comme dans « Fête de trop », faisant office de premier single. Il n’y a qu’à écouter les paroles de ce titre. Subjuguant !

Découvrez le clip « Fête de trop » d’Eddy De Pretto :

Eddy De Pretto n’a aucune limite. Quitte à s’attirer la foudre, il a récemment repris en piano/voix « Je ne suis pas fou » du rappeur marseillais Jul. Étonnamment, il rend agréable la lecture d’un tel morceau. Il nous fait vibrer à chaque apparition et vous fera sans doute frémir les 5 et 19 avril prochain ainsi que le 02 mai 2018, où il se produira à la Cigale (Paris).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer