Ina Wroldsen et Alok dégainent l’espoir avec « Favela »

Ina Wroldsen compte bien marquer l’année 2018 de sa plume et de sa signature vocale singulière en dévoilant  « Favela ». Un hymne lumineux empreint de la chaleur du Brésil à savourer sur aficia !

Auteure et compositrice de renom, Ina Wroldsen s’impose désormais comme l’une des plus belles révélations de l’année en tant qu’interprète. Originaire de Norvège, l’artiste était jusqu’alors essentiellement connue pour ses nombreuses collaborations avec des figures emblématiques de la scène internationale, signant notamment le texte du tube « Impossible » popularisé par James Arthur en 2012, celui de « Hold My Hand » chanté par Jess Glynne ou encore ceux des incontournables « Rockabye » et « Symphony » de Clean Bandit.

Longtemps restée dans l’ombre, Ina Wroldsen levait enfin le voile sur son premier mini-album au mois de juin. Baptisé Hex, cet EP riche de quatre pistes prometteuses n’est pourtant pas la première occasion d’apprécier la voix suave de l’artiste qui avait posé sa voix sur « How Deep Is Your Love », son nom ne figurant pourtant pas sur les crédits. Un choix qu’elle n’aura d’ailleurs pas réitéré lors des collaborations suivantes partagées avec Martin Solveig sur « Places » ou plus récemment sur l’enivrant « Lie To Me » initié par Steve Aoki.

Le Brésil à l’honneur

Bien déterminée à exporter sa musique hors des frontières de sa contrée natale, la belle donne déjà suite à son premier EP en proposant une nouvelle chanson inédite intitulée « Favela ». Disponible en écoute et en téléchargement sur toutes les plateformes depuis le 17 août, ce single met à l’honneur le Brésil mais pas uniquement dans les lyrics puisque Ina Wroldsen s’est également entourée d’Alok, le DJ le plus écouté et le plus influent du pays.

C’est après avoir visionné un documentaire portant sur les difficultés rencontrées par les femmes en Amérique du Sud que la chanteuse a pris la décision d’écrire « Favela ». Tout en misant sur une mélodie dansante voire captivante bercée de sonorités latines, le tandem rend un vibrant hommage aux femmes qui vivent dans des bidonvilles, au sein d’une société qui n’offre pas beaucoup d’opportunités. Mais loin de vouloir en faire un hymne alarmant qui pourrait aborder la souffrance, Ina Wroldsen et Alok dégainent l’espoir et saluent la détermination de ces femmes qui luttent tant bien que mal pour réaliser leurs rêves.

Écoutez « Favela », le nouveau single d’Ina Wroldsen :