« Larmes à paillettes » : Rose masque ses peines sur la piste de danse

Elle opérera son grand retour dans les bacs en septembre mais en amont, Rose met fin à quatre années de silence studio avec le pêchu « Larmes à paillettes » en écoute sur aficia !

Depuis le début des années 2000, Rose occupe une place de choix dans le paysage musical français avec une discographie riche de quatre opus studio portés par de nombreux tubes à l’instar de « La liste » ou encore « Et puis juin ». Artiste aux multiples facettes, la chanteuse est également renommée pour les qualités de sa plume acérée, signant de nombreux textes pour de nombreux artistes tels que Louis Bertignac, Patricia Kaas, Jenifer ou encore Tina Arena

Après quatre ans de silence studio, Rose s’apprête enfin à dévoiler un nouvel effort qui succédera à Et puis juin. Baptisé Kérosène, ce projet dont la tracklist demeure encore inconnue à ce jour est attendu dans les bacs pour le mois de septembre ! Mais en plus de dévoiler de nouvelles compositions originales, l’artiste française lèvera parallèlement le voile sur un livre pour un projet musical et littéraire ambitieux qui sera, à n’en pas douter, intime.

Rose annonce la parution de son nouveau projet Kérosène :

Un titre faussement gai

Mais en prélude à la parution de Kérosène, Rose présente « Larmes à paillettes », le premier extrait du disque disponible en écoute et en téléchargement sur toutes les plateformes digitales depuis le 26 avril dernier. Une introduction musicale particulièrement réussie qui repose sur un paradoxe incontestable. En effet, l’artiste mise sur une mélodie pêchue et addictive à la fois, délicieusement surannée et aérienne. Soulignée par des arrangements organiques léchés, la piste nous embarque dans ronde disco-pop ébouriffante.

Le texte se révèle quant à lui beaucoup plus sombre, en écho à une période de vie douloureuse vécue par son interprète. « Blottie en boule à facettes / Verser des larmes à paillettes / Sur la piste de danse / Toujours secouer la tête / Toujours remuer les hanches » scande l’artiste avec intensité dans le refrain, comme animée par la volonté de masquer et panser ses peines sur la piste de danse. Aussi, la musique peut être considérée comme l’exutoire d’une vie jugée trop pesante.

Écoutez « Larmes à paillettes », le nouveau single de Rose :

Bouton retour en haut de la page
Fermer