Tom Odell - Jubilee Road - Capture YouTube

Clip « Jubilee Road » : Tom Odell conte les récits de vie de son voisinage

Le retour de Tom Odell dans les bacs se précise puisqu’il dévoilera son nouvel opus au mois d’octobre. Mais pour l’heure, il nous présente l’inspirant « Jubilee Road », titre éponyme du disque en écoute sur aficia !

C’est le mois dernier que Tom Odell amorçait son grand retour avec « If You Wanna Love Somebody », premier extrait fédérateur mais tourmenté de son troisième effort dont les sessions d’enregistrement ont déjà pris fin depuis plusieurs mois. Attendu dans les bacs le 12 octobre, le prénommé Jubilee Road, d’ores et déjà disponible en précommande, renferme pas moins de 11 pistes pour la plupart déjà présentées sur scène.

Il nous tarde donc de découvrir les versions originales de ces chansons aux mélodies tantôt scintillantes tantôt authentiques et dans la réserve puisque le piano-voix s’avère particulièrement prédominant sur ce disque. À l’image d’instantanés, les différents morceaux décryptent la vie du chanteur lorsqu’il résidait dans sa maison à East London, l’un des plus célèbre quartier de Londres. De ses histoires sentimentales à ses drames en passant par l’intrigue de son entourage ou une célébration douce-amère du mariage, Tom Odell se met à nu, attirant inévitablement l’attention de l’auditoire.

Un piano-voix intense

Mais avant de lever le voile sur ce nouvel opus, l’artiste britannique mise sur « Jubilee Road », la piste d’ouverture du projet. Moins produite que le premier extrait qui avait été retravaillé afin d’obtenir une version pop radiophonique et entêtante, d’où la double présence d’« If You Wanna Love Somebody » sur la tracklist, le nouveau single de Tom Odell est une délicate ballade qui gagne progressivement en intensité à partir du deuxième couplet. D’abord uniquement en piano-voix, s’ajoutent ensuite une guitare électrique, une batterie et un chœur qui viennent sublimer l’irréprochable interprétation du chanteur.

Tom Odell s’adresse à sa bien-aimée

D’un point de vue du texte, l’interprète d’« Another Love » se place en observateur, décrivant les vies moroses du voisinage. « Je peux voir monsieur Bouvier / Dans son appartement deux pièces / Dans ses salopettes violettes / Il est grincheux et il est gris » scande le chanteur avec nostalgie avant de préciser que l’homme se sent particulièrement seul depuis le décès de sa femme et le départ de son enfant en Chine. Du côté de ses meilleurs amis en couple, l’alcool et les dépenses excessives semblent fragiliser leur relation. Enfin, Tom Odell s’adresse à sa bien-aimée afin qu’elle revienne à ses côtés, tout de même conscient qu’à l’instar de la rue, il n’est pas parfait. Même si le clip est simple, il retranscrit à merveille l’émotion véhiculée par la chanson. Derrière son piano, Tom Odell scande les paroles avec férocité dans une ambiance tamisée pour symboliser sa mise à nu.

Découvrez le nouveau clip de Tom Odell :

Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed