Nous avons écouté « Pink Lady » de Rose…

Voici le quatrième album de Rose : « Pink Lady » ! Depuis « La Liste » elle nous surprend au fil du temps, une chose reste présent : son talent. La preuve avec notre chronique d’album sur aficia…

Rose - Pink LadyNous avions au l’album éponyme en 2006 avant de découvrir « Les souvenirs sous ma frange » en 2009 et « Et puis juin » en 2013… Trois album, une carrière et une évolution musicale qui amène Rose à devenir une « Pink Lady » en 2015.

Alors de 2006 à aujourd’hui il faut bien avouer que Rose n’est plus vraiment la même : elle est plus rock, plus grave sans doute. Nous pourrions faire le lien entre « La Liste » et « Je compte », comme une nouvelle liste dix ans plus tard, la liste d’une jeune artiste devenue femme presque mûre mais toujours aussi vivante et pétillante.

Rose est une belle « Pink Lady »

L’opus offre à l’auditeur douze titres, un album entièrement écrit par Rose elle-même qui démontre une fois encore la talent habille de l’artiste dans la maîtrise des mots. Si le temps passe avec « Je Compte », Rose butine sur mille sujets dans son opus.

Ainsi elle nous par le du blues maternel avec « Maman est en bad », elle sombre dans une belle mélancolie avec « Atone » et nous invite à la noyade alcoolique de l’oubli avec « Pink Lady »… L’amour trouve aussi sa place, le bonheur n’étant jamais très loin sous la plume de Rose, avec « Histoire idéale » elle le fait avec brio.

Rose, écorchée…

Mais l’évolution passe aussi par les maux, les douleurs et les fêlures… Rose est moins jeune fille qui ne rêve que de l’amour dans un pays dirigé par des licornes. Si le titre « Pour être deux » laisse entrevoir une magnifique histoire d’amour c’est bien autre chose que vous raconte Rose pour son premier duo… Avec Jean-Louis Murat elle raconte, dans un dialogue fragile, son mal de vivre en tadem.

Pour « Pink Lady » Rose invite des amis artistes et compositeurs qui viennent apporter une dimension nouvelle à son univers. Derrière la réalisation soignée de Pierre Jaconelli (réalisateur, guitariste, et arrangeur de Benjamin Biolay, Zazie, Pascal Obispo, ou encore Johnny Hallyday…) on retrouve ainsi Laurent Lamarca, Loane, AuDen ou encore Medi.

« Pink Lady » marque l’évolution d’une femme qui semble prendre les cartes de la vie en main, elle nous balance entre des ballades fragiles, un rock tendre et une country-folk soignée. Parfois ensorcelant, parfois monotone et souvent grisant, Rose offre avec douceur une palette de sentiments qui marquent la vie d’une femme moderne, ceux d’une artiste depuis plus de dix ans…

On vous laisse découvrir l’album « Pink Lady » de Rose :

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.