Tim Dup - La course folle
Tim Dup - La course folle

Tim Dup livre ‘La course folle’, une ode à la chaleur humaine

C’est l’heure pour Tim Dup d’offrir au public La course folle, son nouvel opus. Un format solaire qui nous invite à vivre pleinement. Nous l’avons écouté pour vous chez aficia.

Nous avions découvert Tim Dup avec son EP Vers les ourses polaires. C’était en 2016… Nous étions totalement sous le charme de ce jeune artiste qui se définit comme un chanteur à texte.

Il y aura ensuite Mélancolie heureuse en 2017 puis Qu’en restera-t-il ? en 2020. Deux premiers albums qui viennent confirmer le talent sans faille d’un artiste à la poésie délicate. Puis il y a eu le confinement, l’occasion de proposer de nouvelles choses pour Tim Dup qui fut brisé dans l’élan de la promotion de son dernier album.

Le résultat ? Un album qui respire la vie, l’envie de vivre. 12 titres et 40 minutes pour balayer la morosité et vivre pleinement de la beauté des choses éphémères.

Tim Dup dans La course folle

La poésie, c’est là le plus beau mot que nous devons poser sur Tim Dup et la preuve est la piste d’ouverture : “À ciel ouvert”. C’est juste avant de partir dans le tourbillon de vie que nous propose Tim Dup avec “Juste pour te plaire”, la piste qu’il a choisie pour annoncer ce second opus.

Viendra ensuite l’ivresse de l’amour que Tim Dup partage avec Anaïs Demoustier sur “L’avventura”. Car c’est l’un des beaux cadeaux de cet opus : les collaborations. On retrouve sur La course folle Alexandre Tharaud, Aurélie Saada, Thomas Encho et Saâne. Des artistes que Tim Dup à soigneusement choisi, comme il a eu l’occasion de nous l’expliquer lors de notre récente rencontre.

Tim Dup et le désir incandescent…

Il y avait aussi cette envie et ce désir incandescent de retrouver des gens, des terrasses, de l’ivresse, de la gourmandise, de l’été, du soleil….” voilà quelques mots de Tim Dup pour nous parler de son opus. Et c’est bien cela que nous offre La course folle. La beauté d’une voix, le choix des mots, le piano qui s’invite toujours comme avec le magnifique et mélancolique “Les cinquantièmes hurlants”.

La course folle se pose également comme un renouveau, comme une prise de conscience et une libération. Il y avait la question de savoir Qu’en restera-t-il ?. Il y a maintenant la réponse avec La course folle : “Qu’en restera-t-il, on ne le sait pas, mais en tout cas il y aura ça. Cette urgence du présent, du besoin que nous avons d’être ensemble, de cette gourmandise à l’italienne, de l’ivresse d’un soir d’été…

Découvrez La course folle de Tim Dup :

Tim Dup - La course folle
Tim Dup - La course folle
Verdict

Tim Dup livre un nouvel album à son image : délicat et plein de vie. Mélancolique et vivant à la fois. Il chante comme jamais auparavant, se libère d’un carcan qui semblait limiter ses pulsions.
La course folle se pose comme une carte postale de la vie, de cette aventure qui s’ouvre à nous. C’est aussi le plaisir de retrouver l'ivresse, l’amour, la sensualité, les corps qui se frôlent. Ode à la chaleur humaine, La course folle brille d’une pop à la française avec une poésie qui nous invite à vivre, tout simplement.

4