Léa Paci en interview : « Il y a une grosse dose d’amour qui se dégage de cet album »

Actuellement en pleine préparation de son second album, Léa Paci s’est confiée à aficia sur son apprentissage de la musique, ses envies et ses projets... Confidences !

Que de chemin parcouru depuis notre premier entretien avec Léa Paci… C’était en 2016 et la jeune chanteuse originaire de Roanne venait tout juste de dévoiler son tout premier single « Pour aller où ? ». Depuis, elle a défendu son Chapitre 1 et prépare le second qui devrait paraître dans les mois à venir…

Léa Paci... l'interview !

Salut Léa, nous savons que tu n’es pas passée par la case solfège et que tu as appris à jouer de la guitare grâce à des tutos sur le web.

Et le piano grâce à des gommettes ! (Rires)

Penses-tu que cela a influencé ta façon de travailler depuis tes débuts ?

Je pense que ça ne m’a pas tant influencée que ça. J’ai parfois été bloquée dans mon apprentissage et c’est pour ça que je me suis mise au piano. En tant qu’autodidacte il m’est arrivée, par moment, d’atteindre des limites dans ce que j’étais capable de faire à la guitare. J’étais capable de plaquer des accords, de faire un peu d'arpèges mais il y avait quand même beaucoup de choses avec lesquelles j’avais des difficultés. Alors à un moment, j’ai eu l’impression de toujours faire tourner les mêmes sons. Et rien que le fait de me mettre au clavier, de faire tourner les quatre mêmes accords et d’avoir un son qui n’était pas identique, ça a ouvert mon champ des possibles.

Je crois surtout que les conservatoires et les professionnels de l’apprentissage de la musique ont compris et se sont inspirés de tout ça. L’apprentissage du solfège n’est pas forcément un apprentissage classique. Évidemment que ça passe par là et par des grands classiques mais je crois que le piano-pop et la guitare-pop ont une vraie place aujourd’hui.

La suite est réservée aux abonnés.

Bouton retour en haut de la page
Fermer