Vincent Niclo en interview : « ‘Danse avec les stars’ m’a libéré, je me sens comme un homme libre »

Qui dit nouvel album dit passage obligatoire sur aficia pour Vincent Niclo qui nous raconte un peu la genèse de Tango mais aussi se livrer en confidences…

Quel succès pour Vincent Niclo ! Découvert avec l’album Opéra Rouge en collaboration avec Les Chœurs de l’Armée Rouge, le chemin tracé est depuis très long en publiant six albums en l’espace de six ans et ayant vendu plus d’un million de disques. Son dernier en date, 5.Ø écrit par son ami Pascal Obispo, est sorti à l’automne 2016. Deux ans se sont donc écoulées. Aujourd’hui, le chanteur revient avec Tango , un album diablement dansant qui fait du bien !

Comme pour la plupart de ses sorties, c’est une nouvelle fois à aficia que Vincent Niclo décide de se confier. Il évoque notamment les événements qui l’ont influencés pour la confection de Tango , la façon dont il l’a conçu et, forcément, de ses projets à venir…

Vicent Niclo, l’interview…

Deux ans se sont écoulés entre la parution de 5.Ø et Tango. C’est un timing suffisant pour à la fois ne pas trop faire attendre ses fans et produire un album à la hauteur ?

Je dirais même que c’est beaucoup de temps puisque depuis que j’ai démarré avec l’ Opéra Rouge en 2012, j’ai fait un album par an. Mais là, ce qu’il s’est passé c’est que suite à l’album 5.Ø , j’ai entamé une grande tournée et après j’ai travaillé un peu à l’international et ça m’a pris énormément de temps. J’ai également sorti un album en Angleterre, j’en ai fait la promotion et j’ai une émission à la BBC 2 en tant qu’animateur. Ça m’a pris beaucoup de temps également mais en même temps j’aime être systématiquement à fond. C’est très agréable. Du coup, ça fait deux ans que je rumine  Tango . Je suis hyper content de pouvoir le dévoiler !

Sur la pochette de ton précédent album, on te retrouvait torse nu, proposant un projet beaucoup plus personnel que les précédents. Cette fois, on te retrouve en col roulé, comme si tu voulais montré que tu étais naturel…

Effectivement, je suis en col roulé avec un pantalon noir et pied nu. C’est ma styliste qui m’a donné ce joli col roulé en me disant : «  Je trouve que ça t’irait bien  » alors que je n’avais même pas enfilé encore mes chaussures, et c’est devenu la couverture de l’album ! Je trouve que la couverte est super moderne et que c’est beaucoup plus décontracté par rapport à tout ce que j’ai pu faire.

Pour la première fois, tu rends hommage au tango. Avais-tu l’intention de surprendre ?

Ma volonté n’est jamais de surprendre, juste de faire selon mes envies, mon instinct. J’avais dans la tête, depuis longtemps, de faire un album aux sonorités latines. D’autant que j’adore chanter en espagnol. Mais c’est vrai que depuis que j’ai fait ‘Danse avec les Stars’, on m’a dit que j’avais une attitude de tango et de Paso Doble. Je me suis dit qu’il fallait que je m’y mette. Et je ne

Ce contenu premium est limité aux abonnés uniquement

Ce contenu est actuellement réservé aux abonnés

Débloquez ce contenu avec Multipass
Afficher plus
Fermer
aficia

GRATUIT
VOIR