Eddy de Pretto - © Melchoir Tersen
Eddy de Pretto - © Melchoir Tersen

Eddy de Pretto aux Nuits de Fourvière : un concert intense, authentique et rempli d’amour

Hier soir, le « Kid » Eddy de Pretto a offert un concert hors-normes au public des Nuits de Fourvière. Focus sur aficia !

Les Nuits de Fourvière c’est 53 spectacles de danse, cirque, théâtre et musique qui ont lieu à l’amphithéâtre de Fourvière et d’autres lieux de la métropole de Lyon de début juin à fin juillet.

Côté musique, l’édition 2019 est rythmée par pas moins de 40 concerts qui ont déjà commencé à faire lever les foules. Zazie et M, Interpol, Mélissa Laveaux, Vanessa Paradis, Cat Power, Patrick Watson, Mac DeMarco, Ibrahim Maalouf, Haïdouti Orkestar, The Good The Bad And The Queen, Bon Iver, Sting, Tears For Fears, Arthur H, Youssou Ndour et Jeanne Added ont déjà fait vibrer nos cœurs… Retour sur le concert d’hier !

Terrenoire, entre ombre et lumière

En première partie, ce sont des voisins qui sont venus se produire sur la grande scène de Fourvière. Les frangins Raphaël et Théo ont grandi dans le quartier Terrenoire à Saint-Etienne. Le premier, l’aîné, s’occupe du chant alors que son petit frère gère les machines. Le temps de quelques titres, le duo bouclé nous a fait découvrir son répertoire clair-obscur. La poésie et la vérité que l’on peut entendre dans leurs mots viennent du cœur et même si c’est parfois triste, c’est toujours mieux que « Le silence »…

Tout était « Normal »

Il faisait très chaud hier soir à Lyon… Une température qui a grimpé de quelques degrés quand le « Kid » a fait son entrée sur scène caché derrière la plateforme qui a accompagné ses mouvements tout au long du concert. Casquette vissée sur la tête, vêtu d’un ensemble tee-shirt et short, Eddy de Pretto a donné tout ce qu’il avait hier.

Ce n’est pas la première fois que la rédaction assiste à un concert d’Eddy de Pretto… et pourtant : la est toujours aussi magistrale, aussi bien au niveau des textes que de l’énergie et la présence scénique. Accompagné d’un batteur et d’un musicien s’occupant des machines, le garçon de Créteil a tenu en haleine le public avec ses titres dont certains sont déjà Culte(s) pour toute une génération. « Jimmy », « Fête de trop », « Beaulieue » qu’il a dédié à tous ceux qui ne venaient pas de Lyon, « Random », « Normal » ou encore « Mammère » qu’il a interprété en bord de scène, face à un public conquis.

Pour le rappel, Eddy de Pretto a fait installer son piano sur scène, une première pour sa tournée des festivals, et a partagé encore deux titres avec le public qui n’avait pas envie que ça se termine… Difficile de ne pas classer ce concert parmi les meilleurs que l’on ait vu cette année !

Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed