Les Nuits de Fourvière avec LCD Soundsystem, Phoenix, IAM et Texas

Cette semaine, nous avons assisté à nos premiers concerts dans le cadre des Nuits de Fourvière. Un programme hétéroclite pour notre plus grand bonheur ! Focus sur aficia !

Les Nuits de Fourvière c’est 58 spectacles de danse, cirque, théâtre et musique qui rythment l’amphithéâtre de Fourvière et d’autres lieux de la métropole de Lyon de début juin à fin juillet. Côté musique ce sont pas moins de 39 concerts qui vont faire lever les foules. De la chanson française, du rap, du rock, de l’electro, il y en a pour tous les goûts… Retour sur les concerts de la semaine !

LCD Soundsystem nous a fait danser sous la pluie

À date unique en France cet été, conditions météorologiques dantesques ! James Murphy et sa bande n’oublieront pas de sitôt ce concert durant lequel la pluie n’a pas vaincu leur énergie sur scène, la bonne humeur et la motivation du public. Le groupe était comme à son habitude : énergique, solaire et hypnotisant. Pendant deux heures, LCD Soundsystem et son chanteur vêtu d’un simple tee-shirt blanc et d’un jogging, à la cool, nous ont fait danser et chanter sur leurs anciens titres et ceux du dernier album, American Dream. Malgré les trombes d’eau, le public s’est enflammé et est resté, ce qui n’a pas manqué d’étonner le frontman qui nous remercia à de nombreuses reprises de ne pas lâcher l’affaire. « Je craignais que cette pluie vous ait découragés de venir nous voir, mais je me réjouis de voir que vous êtes tous là » annonçait James Murphy peu de temps après son entrée en scène. C’est mal connaître la détermination des 4.000 personnes qui étaient là !

La dolce vita selon Phoenix

Ce qui est bien avec les Nuits de Fourvière, c’est que les soirées ne se ressemblent pas, autant musicalement que météorologiquement parlant. Pour cette seconde soirée, nous avions rendez-vous avec Giorgio Poi et les Versaillais de Phoenix. Jeune groupe italien de pop-rock, Giorgio Poi a, comme souvent pour les premières parties, souffert de l’attente de voir le groupe français arriver sur scène… Après quelques titres et un changement de plateau rapide, Thomas Mars et ses acolytes ont débarqué sur scène devant un écran géant pour un concert qui s’annonçait rempli d’amour. Entre anciens titres et morceaux issus du savoureux Ti Amo sorti l’année dernière, Phoenix a pris un plaisir fou à communier avec son public. Même s’ils ne sont pas Italiens, les garçons ont ramené la dolce vita et le romantisme de nos voisins transalpins. Difficile de résister ! Le concert s’est terminé dans un grand bain d’amour et de foule pour le chanteur du groupe. Nous aurions aimé que cela dure des heures !

IAM fête les 20 ans du Micro d’argent en version symphonique

Après un premier passage dans la Ville des Lumières fin 2017, les Marseillais les plus connus de France étaient de retour à Lyon et se sont sentis comme chez eux. Il faut dire qu’IAM est rentré dans nos cœurs il y a maintenant plus de 20 ans… L’album qui lui a valu de soulever les foules depuis toutes ces années, L’École du micro d’argent, fêtait ses 21 ans l’année dernière et quoi de mieux que de célébrer tout cela à Fourvière et en très bonne compagnie… Pour cette date lyonnaise, Akhenaton, Shurik’n, Kheops, Imhotep, Daz, Kephren étaient magnifiquement accompagnés par l’Orchestre du Conservatoire à rayonnement régional de Lyon. Et malgré les soucis techniques liés à la console son, tout ce beau monde a fait le show pendant plus de deux heures ! Le public n’a cessé d’accompagner les Marseillais, reprenant avec eux les titres de cet album qui a changé le monde du rap il y a plus de deux décennies. Voilà le concert inoubliable de la semaine !

Indémodable Texas

Vendredi soir, c’est le groupe assez mystérieux Kvasir qui a ouvert le bal chauffant ainsi les 4.000 spectateurs présents. Alors que son dernier passage sur la scène du Théâtre Antique remontait à 2011, Texas a assuré le show malgré les pépins de santé de Sharleen Spiteri qui a dû être hospitalisée pour un problème lombaire il y a quelques jours. Dès son arrivée sur scène la chanteuse a d’ailleurs remercié les fans qui lui ont envoyé de nombreux messages de prompt rétablissement avant de faire rire la foule en déclarant « Merci à tous, je risque de faire des trucs bizarres ce soir, j’ai pris tellement de médicaments ». Les blagues de la chanteuse et les rires du public ont ponctué cette soirée dont la setlist était composée de tubes et d’extrait du dernier album, Jump on Board. Malgré tout, l’Écossaise et ses acolytes ont offert ce qu’ils savent faire le mieux depuis plus de 35 ans ! Nous espérons que les riffs de ce groupe de légende et son énergie communicative continueront à  nous faire vibrer encore longtemps !

Afficher plus
Fermer
Fermer