Kimberose - © Axle Jozeph
Kimberose - © Axle Jozeph

Kimberose célèbre le métissage et la transmission avec “Anita”

En prélude à la parution de son troisième opus, Kimberose présente “Anita”, un nouveau single résolument solaire à découvrir sur aficia !

Après avoir amorcé son grand retour avec l’enivrant “You Made Me Pray” en novembre dernier, Kimberose continue de tenir le public en haleine en vue de la parution prochaine de son troisième disque studio. Et si l’artiste n’a pas encore révélé le nom de son projet ni même communiqué de date de sortie, elle présente plusieurs extraits à l’instar du brillant “I’m on a roll”, hymne soul et électrique à l’acceptation de soi et à l’amour universel.

Ses nouvelles chansons résonneront par ailleurs sur scène dès le 15 juin dans le cadre d’une nouvelle tournée qui s’arrêtera notamment à Paris pour une halte très attendue le 20 novembre prochain. Pour l’heure, elle annonce 30 dates jusqu’à la fin de l’année et les billets sont en vente dans tous les points de vente habituels.

Une ode à la sororité

Ce retour scénique n’est pas la seule surprise concoctée par Kimberose. En effet, la principale intéressée lève également le voile sur un nouveau single estival intitulé “Anita”. Avec cet inédit, l’artiste surprend puisque c’est le premier titre solo qu’elle interprète dans la langue de Molière. De quoi annoncer la préparation d’un album éclectique aux multiples influences. Bien que la chanson soit très courte, elle concentre l’ensemble du talent de Kimberose qui mise sur un refrain fédérateur et léger.

Dans un clip lumineux, la chanteuse rassemble ainsi quatre générations de femmes, rendant un vibrant hommage aux liens du sang et à la transmission. C’est dans une scène du quotidien que nous invite Kimberose où les cheveux représentent la filiation et une fierté du métissage. Se coiffant mutuellement, les quatre femmes sont solidaires et dansent dans la bonne humeur : Elle parlait pas le français / Elle avait pas les codes / Elle arrivait de loin / D’un autre endroit du globe / Entre quatre murs / Elle avait peu, je crois / La vie parfois est dure / Elle avait peu de choix / Mais elle savait danser, danser / Danser dans ses bras Elle m’faisait danser, danser / Danser sur ses pas”.

Visionnez “Anita”, le nouveau clip de Kimberose :