Globes de cristal 2018 : Benjamin Biolay et Juliette Armanet triomphent

La 12ème cérémonie des Globes de cristal a vu triompher Benjamin Biolay et Juliette Armanet, ainsi que Vincent Dedienne ou encore Karin Viard. Découvrez le palmarès avec aficia !

Comme chaque année depuis 2006, un collège de professionnels se réunit pour distinguer des œuvres et des artistes dans les domaines du cinéma, du théâtre, de l’humour, de la littérature et de la musique. La cérémonie des Globes de cristal avait vu triompher Julien Doré, Imany et la comédie musicale « Résiste » en 2017.

Cette année, la 12ème édition qui s’est déroulée lundi au Lido, à Paris, et présidée par l’humoriste et comédien Kevin Razy, a récompensé Agnès Varda, auréolée d’un prix d’honneur, Vincent Dedienne, dans la catégorie Meilleur one-man-show (« S’il se passe quelque chose »), ou bien encore Michel Bouquet, qui a été élu Meilleur comédien (« Tartuffe »). « Dix pour cent » a été gratifiée du prix de la Meilleure série française et « The Handmaid’s Tale : La servante écarlate » de la Meilleure série étrangère. Pêle-mêle, ont aussi triomphé Karin Viard (« Jalouse »), Nahuel Perez Biscayart (« 120 battements par minute ») et la romancière Laetitia Colombani.

« Priscilla folle du désert », meilleure comédie musicale

Côté musique, le choix était cornélien. Si « Priscilla folle du désert » s’est imposée dans la catégorie Meilleure comédie musicale, « West Side Story », « Grease » ou « Jésus, de Nazareth à Jérusalem » méritaient tout autant de gagner. Même son de cloche en ce qui concerne la catégorie Interprète féminine dans laquelle s’affrontaient Carla Bruni avec French Touch, Nolwenn Leroy avec Gemme, Louane avec son deuxième opus qui brille dans les charts actuellement, Charlotte Gainsbourg avec Rest et Juliette Armanet avec Petite amie, toutes les deux déjà récompensées aux Victoires de la Musique le 9 février. C’est la dernière qui s’est imposée, alors qu’elle poursuit une tournée mettant notamment en lumière ses titres « L’amour en solitaire » et « L’indien ».

En face, Benjamin Biolay a remporté le prix de l’Artiste masculin, lui dont l’album Volver était directement entré en tête des ventes l’année dernière. Il faisait face à OrelSan (La fête est finie), sacré lui aussi lors de la 33ème édition des Victoires de la Musique, Calogero (Liberté chérie), Etienne Daho (Blitz) et Bernard Lavilliers (5 minutes au paradis).