BØRNS : avec « Blue Madonna » la magie reste intacte

C’est aujourd’hui que le second opus de BØRNS s’offre à nous. Blue Madonna est simplement la confirmation du talent de l’artiste. C’est à découvrir avec aficia.

C’est un album qui était attendu, savoir si BØRNS était capable de nous faire rêver comme avec Dopamine, son premier effort (2015). Ce rendez-vous, l’interprète d’ « Electric Love » l’a annoncé avec « Faded Heart », « Sweet Dreams », « I D’ont Want U Back », sans oublier avec Lana Del Rey qui l’accompagne sur « God Save Our Young Blood ». Autant de promesses qui, aujourd’hui, nous confirment la qualité de l’opus.

Blue Madonna, la magie opère…

Pour cet album, je voulais vraiment me dépasser au niveau de l’écriture et de la production, éviter d’essayer de confiner les chansons dans une certaine structure. BØRNS

Pour ce nouvel effort, BØRNS explique avoir pioché dans divers éléments sonores : la pop FM du début des années 60, les symphonies destinées à Dieu de Brian Wilson, la musique mariachi… Un étrange mélange mais, sous l’impulsion créatrice de Garret Borns, qui offre un album cohérent.

L’album s’ouvre sur « God Save Our Young Blood », hymne délicat, soyeux, presque éthéré, où BØRNS invite Lana Del Rey que l’on retrouve un peu plus loin sur « Blue Madonna ». Deux titres doux, romantiques, sensuels… D’ailleurs BØRNS explique au sujet du premier qu’il est « un plaidoyer à la nature et à l’amour ».

BØRNS garde son innocence

« Man » offre une nouvelle vision de l’univers de BØRNS, mettant en exergue la puissance et la fragilité de l’Être avant de se laisser embarquer par le puissant « Faded Heart » ou le glam rock semble être à l’honneur, une virée au tempo aussi fou qu’un battement de cœur sous acide.

C’est là l’innocence de BØRNS, passer de la douceur, la poésie, à la puissance et la folie. De la ballade au glam rock avant d’offrir un nouveau virage qui glisse sur la pop-synth. On vibre à l’écho du disco sur « We Don’t Care », pleure sur « Sweet Dreams ».

BØRNS et Tommy English, le réalisateur de Dopamine, nous avaient fait la promesse de nous embarquer encore plus fort : le pari semble largement tenu !

J’ai tout donné…

Concernant cet opus, BØRNS explique « avoir tout donné ». C’est sans doute là la teneur même de l’album. Blue Madonna c’est BØRNS dans toute sa splendeur. Son ADN est musical, fait de forces, de faiblesses, de fêlures, de peurs, d’aventures, d’amour…

Blue Madonna, c’est simplement la confirmation que BØRNS est un alliage fait de magie, nous conduisant toujours un peu plus vers le merveilleux. Un élixir de talent à déguster sans modération.

Découvrez Blue Madonna, le nouvel album de BØRNS :

En voir plus

Plus de musique