Suite à un problème technique, notre site est actuellement en reconstruction.
Merci de votre patience et compréhension durant cette période de transition.
La team aficia.

Ehla : portrait d’une artiste sensible et sincère…

À l’occasion de la semaine spéciale Ehla, aficia vous a dessiné le portrait de cette artiste qui sortira ce vendredi son premier EP Pas d’Ici. 

Originaire du sud de la France, Léa de son nom de scène Ehla, est une passionnée de musique depuis son plus jeune âge. Ce n’est pas anodin quand on sait que dans la famille Luciani le père est musicien et que la petite sœur, Clara Luciani, est révélée artiste féminine de l’année lors des Victoires de la musique de cette année.

Un entourage musical qui a fait baigner l’artiste dans des univers musicaux divers et variés. De Stevie Wonder en passant par France Gall ou bien encore Lauryn Hill. On ne compte plus les références musicales…

Une âme méditerranéenne à la capitale 

Ehla, c’est aussi cette sudiste qui a dû renoncer au soleil et à sa famille pour pouvoir exprimer sa musique de la meilleure des manières, à Paris. Ville qu’il l’a vu renaître, la jeune femme sensible, timide, mais aussi persévérante et qui n’a jamais abandonné son rêve de faire de sa passion un métier.

Ainsi, dans un quotidien fait autant de rêves que de désillusions, Ehla connaît son premier passage TV dans l’émission ‘PopStars‘ en 2013. C’est donc avec le groupe The Mess, qu’elle connaît un premier succès et sort le single ”Au top” signé GIMS

La rencontre de ses ”deux bonnes fées”

Après la séparation du groupe, Ehla continue son chemin dans l’univers du disque. Elle se produit dans divers lieux, jusqu’au jour où elle se fait repérer par Jean-Rachid Kallouche, producteur du célèbre slameur Grand Corps Malade. Un nouveau chapitre de cette histoire se dessine alors. Elle rencontre ensuite le slameur en question. Très rapidement, Ehla se retrouve propulser sur le devant de la scène en assurant les premières parties de l’artiste. Elle poursuit et pose sa voix sur le titre ”Poker”. Par la même occasion, Fabien (CGM) lui écrit une chanson ”La timide”. Un jolie hommage qui permet à la chanteuse de faire résonner sa voix sur de nouveaux titres.

Finalement, Jean-Rachid et Grand Corps Malades sont ”de bonnes fées” a-t-elle eu l’occasion d’expliquer dans une interview donné à Clique TV. Un surnom qui exprime la magie que ces deux hommes ont pu mettre dans sa carrière.

”J’ai cru”

Nous voilà en 2018, Ehla se présente alors à ‘Destination Eurovision‘ avec son titre ”J’ai cru”. Une chanson pop entraînante, mais qui n’a malheureusement pas été sélectionné pour représenter la France à l’Eurovision. Malgré cet échec, l’aventure lui aura quand même permis d’obtenir de la visibilité et de se faire entendre une nouvelle fois. 

2018 : le grand retour en indépendante 

Le choix est fait. Ehla se lance dans un nouveau projet, seule. Un retour en décembre 2018 que l’artiste s’est empressée de nous partager avec le titre ”L’antidote”.  Un univers musical différent de se qu’elle a produit auparavant mais qui est cohérent avec ses influences et la personne qu’elle ait. Une production 100% Ehla et une démarche encore plus sincère et personnelle qu’elle continue d’exploiter avec les titres ”Cool” et ”On me dit Ehla”.  

À quelques jours de la sortie de son premier EP Pas d’Ici (28 février) composé de six titres, l’excitation est à son comble. Enfin, le travail (d’introspection) et la persévérance fournit dans cet opus vont être relevé. La suite de cette histoire va pouvoir se dessiner en toute sérénité et connaître son public. 

1 SEMAINE AVEC EHLA…