Clip “Tom Tom Club” : Magenta t’invite à une nuit d’ivresse

Magenta frappe à nouveau avec le clip habillant “Tom Tom Club”. C’est à déguster cul sec avec aficia.

Nous avions misé sur Magenta dès le mois d’octobre avec la parution de son premier clip “Assez ?”. C’était alors l’occasion pour nous de vous présenter ce collectif pas si nouveau que ça…

En effet, Magenta est en fait le nouveau projet de Fauve ! Et ce projet s’inscrit dans une volonté simple et claire : “l’envie de créer une musique qui danse et qui pense”. Et nous pouvons clairement annoncer que le pari est réussi avec le nouvel extrait dévoilé cette semaine.

Magenta à l’écoute !

Pour le second extrait de son épopée musicale, Magenta nous captive totalement. Si nous étions déjà conquis par “Assez ?”, avec “Tom Tom Club” c’est le clou qui s’enfonce pour confirmer que le groupe sera à suivre en 2020.

La proposition est simple, suivre une nuit d’ivresse, celle d’une joyeuse bande. Un périple alcoolisés dans les mots et dans les images du clip réalisé par Magenta et Arnaud Dufreys, le tout étant porté par une mélodie addictive et contagieuse. Quoi demander de plus ? Ah oui, le numéro du groupe peut-être… C’est le 06.76.06.34.37 pour le joindre directement sur WhatsApp. Comment, pourquoi ? Magenta t’explique ça ICI.

Découvrez “Tom Tom Club”, le nouveau clip de Magenta :

Pour compléter notre article et notre présentation, on laisse ici la parole au groupe qui vous explique très largement la création, l’idée et la genèse complète de ce titre et du clip. Car, au final, qui de mieux que l’artiste pour présenter son oeuvre ?

‘Tom Tom Club’ parle de la nuit et de l’oubli. De cette façon qu’on a de continuer à se retourner la tête à coups de boisson et de son alors qu’on n’a plus vraiment l’âge. C’est un peu pathétique mais faut bien oublier que le temps file et que le réel est tendu. Comme pas mal de tracks du projet, l’instrumentale de ‘Tom Tom Club’ s’inspire de la musique électronique de notre jeunesse. Notre nostalgie de ce ‘son’ est finalement presque logique si on regarde les textes. Un besoin de se sentir rajeunir sûrement.

Tout a été fait dans notre studio avec des machines ‘de l’époque’ type Roland TR-909 ou Akaï MPC et des synthés analogiques comme le Korg Trident et le MiniMoog. L’idée c’était d’avoir une assise dans l’instru qui soit rugueuse et percutante mais chaleureuse quand même. Ensuite on a remâché tout ça dans notre logiciel puis fait appel à Canblaster pour ajouter encore des couches de textures et des variations dans l’instru. Les voix ont été faite et refaites plein de fois mais on a fini par garder les toutes premières (le grand classico)… Enfin, ça a été mixé par notre compadre Boogie Vice et masterisé par Alex Gopher. Pour ce qui est du clip on voulait continuer sur la voie du premier donc on a réuni la même équipe, mais en allant chercher de nouveaux comédiens – issus comme Vincent Rottiers du cinéma – et dont on apprécie le parcours.

On l’a conçu comme un parallèle au propos du track tout en essayer de garder un vrai ‘objet’ cinématographique type court-métrage. Ça nous paraissait sensé de mettre en scène une bande de gars à laquelle on puisse s’identifier. Un peu moyen, vite fait perdus, ni vieux ni plus trop jeunes non plus… Mais soudés par leur vécu commun. On a filmé ça comme une soirée pendant laquelle ils essaient à nouveau d’oublier qu’ils ont plus vingt ans et que ‘plus le temps passe et plus ça penche’ en navigant entre compassion, lassitude, alcool, euphorie, frustration et cohésion. Au final ça a été une super expérience comme sur ‘Assez ?’ et ça nous a confirmés dans l’envie de procéder comme ça pour le reste des clips du premier album.

Voilà on espère que ça fait sens tout ça. En tous cas nous on est contents d’avoir continué à creuser cette idée de ‘musique qui danse et qui pense’ en se replongeant dans notre adolescence pour mieux évoluer dans le présent.

Bonne écoute et bon visionnage à tou.tes

MAGENTA

aficia.

GRATUIT
VOIR