Soprano, Black M et Bigflo & Oli au Festival de Nîmes, nous y étions !

Après l’avoir ouvert avec Pharrell Williams, nous nous sommes rendus à la dernière date du Festival de Nîmes ce 26 juillet, pour découvrir en live Bigflo & Oli, et de nouveau apprécier l’énergie débordante de Black M et Soprano ! Voici le Live Report d’Aficia !

Comme le 24 juin dernier pour l’ouverture du Festival de Nîmes qui accueillait Pharrell Williams, c’est sous un ciel bleu et des températures excédant les 30° que nous nous rendions voir Soprano, Black M et Bigflo & Oli. C’est d’ailleurs « le nouveau souffle du rap français » ( cf ‘Le Point’ ) qui a commencé à chauffer la salle à 19h50. Accompagné de Luc au violoncelle, d’un platiniste, Bigflo & Oli ont rapidement fait monter la température avec leur rap imparable. Après une courte démo aux platines par le DJ, le duo toulousain interprète « La cour des grands » qui est aussi le nom de leur album, avant de chanter le titre bonus « Gangsta », qu’apparemment nombre de spectateurs connaissaient déjà.

Ils ont ensuite lancé « Y en a-t-il qui aime le rock ? Y en a-t-il qui aime le reggae ? […] Le rap ? La musique quoi » pour introduire leur morceau « C’est pas du rap ». En l’espace de 30 minutes, ils ont pu défendre leur style et montrer qu’il n’y avait pas forcément que « Comme d’hab » (qui vient de franchir les 7 millions de vues sur Youtube) à leur répertoire. Talentueux jusqu’au bout, Olivio et Florian se sont même autorisés un moment de piano et de trompette, démontrant ainsi leurs divers talents au public présent.

20h40 : entrée à l’américaine pour Soprano avec une mise en scène impeccable. Vêtue d’un déguisement de cirque, la voix off présente tous les personnages du spectacle, avec une chanson de cirque en fond sonore. Il était donc facile d’introduire « Clown » à sa setlist. Rapidement, le rappeur marseillais nous fait remonter le temps avec deux anciens titres, à savoir « Halla Halla » et « A la bien » qui renversent les Arènes. Les dédicaces s’en suivent… Soprano évoque le manque de sa famille et de ses enfants. Mais il pourra vite se réconforter puisque ses frères Zak et Diego l’ont accompagné tout au long du show. Aussi, il embrasse les Psy 4 De La Rime avec qui il a partagé beaucoup de choses. Il chante ainsi « Juste un instant » avant de surprendre le public. En effet, Soprano s’accorde une improvisation le temps de quelques minutes : il demande à quelques fans de lui montrer des objets ou accessoires… une casquette, une jeune fille blonde ou encore une bouteille d’eau, il regroupe ces mots pour former une chanson. Chapeau l’artiste !

En plus de livrer des messages de tolérance, reprenant le répertoire de Michael Jackson ou Bob Marley qu’il respecte énormément, il n’a pas oublié de chanter « Hiro », « Inaya » en hommage à sa fille et « Imagine » (sans Blacko) ou encore « Fresh Prince » durant les « 15 dernières minutes où vous allez devoir danser ! ». Accompagné de ses danseurs Walid et Clémence, une battle de danse à eu lieu, avant de laisser place aux titres ultra festifs tels que Cosmo et « Chérie Coco ». Notre seul regret sera qu’il n’ait pas interprété son nouveau single inédit « Millionnaire ».

Pour terminer cette soirée 100% rap, place à Black M. Le membre de la Sexion d’Assaut (qu’il n’a pas oublié de citer) fait son entrée sous un tonnerre d’applaudissements avec « Mme Pavochko ». Actuellement en tournée dans toute la France avec son album « Les yeux plus gros que le Monde » certifié Disque de Diamant (500 000 ex.), Black Mesrimes a interprété avec énergie et brio nombre de ses singles. « On s’fait du mal » avec la chorégraphie que l’on apprécie tant, « C’est tout moi », sans oublier « Foutue mélodie » et « Spectateur ». Des morceaux plus rap qui se sont bien entendu mêlés à cette chouette setlist. On notera également l’hommage fait à la Sexion d’Assaut en reprenant « Disque d’or » ou « Qui t’as dit ».

Aussi, Black M a invité des amis qui font partis de son label Wati B, The Shin Sekai ou Abou Debeing. Avec le duo, il a chanté leur dernier single « Deuxième fois » mais aussi le classique « Rêver ». Un moment très dansant avec des basses qui ont fait leur effet, remuant à 360° les Arènes de Nîmes. Abou Debeing en a profité quant à lui pour chanter « Adios », son single qu’il partage avec l’interprète de « Qataris ». Entre temps, ce dernier a invité trois fans ( Yanis, Blacki et Hot Man) à se produire sur scène pour un pur moment de folie.

Après un unique rappel, Black M quitte le lieu en performant « Sur ma route » et « Je garde le sourire » tout en laissant paraître qu’il travaille déjà sur son deuxième album ! A suivre donc !

Découvrez un extrait de « Ferme les yeux et imagines toi » de Soprano :

0
Laisse ton avis, ton commentaire !x
()
x