Ehla - Pas d'ici - Cover

Ehla : faut-il écouter son premier EP ‘Pas d’Ici’ ?

Après deux années de préparation, Ehla dévoile enfin son premier EP Pas d’Ici. Faut-t-il écouter ce format ? Réponse sur aficia. 

Un accent chantant, un style singulier et un EP qui sort aujourd’hui, il s’agit bien entendu de Ehla. Originaire du sud de la France et issu d’une belle famille d’artiste (Ehla étant la grande sœur de Clara Luciani), l’artiste nous a déjà charmé avec des titres comme ”L’antidote” ou ”Cool”. Deux titres dévoilés successivement au cours de cette dernière année. 

Aujourd’hui, elle dévoile Pas d’Ici, son premier EP composé de 6 titres plus captivant les uns que les autres.

De la sensibilité à l’état pur 

À travers ces six pistes, Ehla dévoile toute la sincérité et la sensibilité qu’elle a en elle. Sur des sujets divers et variés, l’artiste se montre à nu. C’est ce que laisse transparaître ”MCMC (Moi contre mon corps)”. Une proposition musicale différente de ce que la chanteuse nous a présenter jusqu’à aujourd’hui. Elle l’a décrit comme ”la plus intime”. On comprend pourquoi une fois le titre écouté. Sur un tempo lent, elle explique la relation conflictuelle qu’elle a entretenue avec  ”un corps qui trop souvent se désaccorde”.

Dans le même style, on pourrait citer le mélodieux ”Nuit blanche”. Dans cette ballade RnB, la voix aérienne de l’artiste nous montre une face de sa personnalité moins optimiste. Un sujet universel qui résonne à un moment donné en chacun de nous. 

Des textes mélancoliques sur une musique entraînante 

Comme Ehla nous l’a si bien dit lors de notre entretien, les paroles sont malgré elle mélancolique. Intriguée par l’humain et sa perception, elle s’en inspire pour créer des chansons qui font sens avec ses expériences personnelles, voir amicales. Ce qui ne l’empêche pourtant pas de produire une musique entraînante qui nous emmène à frétiller quelques pas de danse. 

1 SEMAINE AVEC EHLA…

C’est le cas de ”Antidote”, premier titre dévoilé de ce projet et ”On me dit Ehla”. Chacun de ces deux titres mélangent des histoires allant de la peine de cœur, à la désillusion. Mais cette peine ne dure qu’un temps. Les titres se retrouvent aussi tôt frappés par une vague d’optimiste, une lueur d’espoir qu’Ehla a su saisir à l’aide de ses amis ou de sa volonté. Un cheminement personnel que l’artiste met en chanson et qu’on apprécie. 

Une âme méditerranéenne à la capitale 

Ehla, c’est cette sudiste qui a dû renoncer au soleil et à sa famille pour pouvoir exprimer sa musique de la meilleure des manières, à Paris. Ville de tous les possibles, la passionnée de musique depuis son plus jeune âge joue et exprime le quotidien d’une fille du sud dans sa nouvelle vie parisienne. 

Le titre ”Pas d’ici” dont la mise en images est disponible aujourd’hui, s’appuie sur des constats que l’artiste tire depuis sa nouvelle vie à Paris. Un véritable cri du coeur : ”Elle est où la mer ? Mon ciel de Provence et les gens qui n’font pas de manière.” Un brin  nostalgique de son sud qui l’a vu naître, mais dont la chanteuse tente de relativiser avec un autre de ses titres. 

Il s’agit de ”Cool”. Ici, on est dans un état d’esprit dynamique qui met de bonne humeur quelles que soient les circonstances comme le montre ces paroles : ”Même collé dans le métro, prends le cool, penses à toi”. Une composition qui se veut donc plus légère et se positionne dans une pop enthousiaste. 

Découvrez Pas d’ici de Ehla :

EHLA : SA PLAYLIST EXCLUSIVE

Ehla - Pas d'ici
Verdict

Pas d’Ici est un opus qui vous fera à la fois voyager entre Marseille et Paris et passer par une certaine forme de réflexion personnelle. Au final, Ehla saura vous mettre du baume au cœur et le sourire aux lèvres. Avec son style bien à elle, aux arrangements rappelant celle des années 90’s, le temps des nostalgies sera aussi de la partie. 

Soyez donc au rendez-vous, Ehla sera inévitablement une des artistes à suivre cette année. 

4
Plus d'articles
Les Albums du Vendredi 27 Mars 2020 - Cover
Les albums du vendredi 27 mars 2020 avec Dua Lipa, Grand Palladium, Hier Soir…