Bigflo & Oli déroule le temps qui passe avec ‘La vie de rêve’

Les frangins Bigflo & Oli reviennent avec leur troisième album, La vie de rêve, disponible depuis aujourd’hui. Faut-il écouter ce nouveau format ? Réponse avec aficia.

Difficile de passer à côté du phénomène toulousain Bigflo & Oli depuis la sortie de son premier effort, La Cour des grands. C’était en 2015. Depuis, les garçons ont cumulé les ventes d’albums, les concerts et les récompenses (2 NRJ Music Awards et 1 Victoire de la Musique, 1 MTV EMA Award et peut-être bientôt un aficia awards) cette année.

De quoi conforter les deux frangins dans leur place de valeur sûre de la scène française et leur permettre de travailler sereinement sur leur troisième opus. Suite logique de La vraie vie, La vie de rêve renferme 15 titres à travers lesquels le duo se confie sur ces dernières années, le succès et leur vision de la vie et du monde…

L’heure du bilan

« Mais depuis qu’est-ce qui a changé ? Pas grand chose / Je n’ai pas rangé les questions que je me pose / Qu’est-ce qui a changé ? Pas grand chose / Je n’ai pas rangé les questions que je me pose » plantent-ils le décor dès la seconde piste, « Plus tard », dont le clip a été tourné dans son ancienne école primaire à Toulouse. Une façon de montrer que les frangins ont conscience que le temps passe et que les croyances de notre enfance relèvent plus de la fantaisie que de la réalité.

À travers La vie de rêve, Bigflo & Oli fait face au fait que tout peut s’arrêter du jour au lendemain comme avec le morceau éponyme dans lequel il s’adresse à Diam’s. « Elle m’a dit « le plus dur c’est pas de réussir, c’est de rester soi-même » » entend-on chanter le duo dès les premiers mots de l’un des titres les plus émouvant de l’album.

Introspectif…

Comme sur son prédécesseur, les deux frangins nous parlent énormément de leur famille. Que ce soit au sens stricte du terme comme avec « Maman », « Il est où ton frère ? » ou « Florian » à travers lequel le jeune homme se raconte. Ou bien au sens large en s’adressant à ses amis et son public dans plusieurs titres… Le duo démontre qu’il arrivent à garder les pieds sur terre grâce à toutes ces personnes.

Le titre fort de l’album est « Rentrez chez vous » dans lequel les garçons se font plus engagés et politiques qu’à l’accoutumé et dans lequel ils imaginent leur pays en guerre. Avec deux parents issus de l’immigration, ils savent qu’il peut être compliqué d’apprivoiser une autre culture et de se faire accepter par les autres. « On veux pas être là-bas /On veux juste être autre part / Enfin respirer, comme le lendemain d’un cauchemar. / Le bateau démarre, je fixe sont sciage sur l’eau / Ça fait bientôt sept jours que j’ai pas de nouvelle de Flo » entend-on chanter Oli sur une mélodie mêlant rythmes arabisants et hispaniques.

feat !

Puis, il y a les collaborations… Des titres qui jalonnent l’album et montrent que Bigflo & Oli se plaît à casser les codes. De l’hommage au rap avec « C’est que du rap » en compagnie de Soprano et Black M, à l’engagé et poétique « Ferme les yeux » partagé avec le groupe Tryö en passant par le rythmé « La seule » sur lequel on peut entendre Kacem Wapalek et Naâman, on sent que les frangins se sont fait plaisir et ont invité des artistes qui les inspirent…

Découvrez La vie de rêve, le nouvel album de Bigflo & Oli :

Bigflo & Oli - La vie de rêve
Verdict
Avec ce troisième album très réussi, Bigflo & Oli poursuit son chemin sur la route du succès. Abordant les sujets qui leur tiennent à cœur, les frangins de Toulouse gardent la tête froide et les pieds sur terre malgré le succès fulgurant depuis leurs débuts. Troisième tome d'une histoire entre eux et leur public, La vie de rêve risque bien de conforter le duo dans sa place sur la scène musicale française.

Nos coups de cœur : « Rentrez chez vous », « Florian », « Rendez-vous là-haut », « Demain », et « Il est où ton frère ? »
Note des lecteurs6 Notes4.6
4.5
Note de la rédac'
Afficher plus

Laisser un commentaire

Fermer
Fermer