Intelligence artificielle et industrie musicale
©Canva

Entre inquiétude et fascination, l’intelligence artificielle dans la musique divise

L’arrivée des intelligences artificielles dans l’industrie musicale fait débat. Certains personnes trouvent des véritables bénéfices à cet usage. Tandis que d’autres, pensent que l’intelligence artificielle est une menace et qu’elle ne pourra jamais remplacer l’artiste. aficia vous explique tout.

L’intelligence artificielle se multiplie dans notre quotidien, et ce, dans plusieurs domaines. Elle s’est notamment développée et optimisée dans la création musicale. Elle possède différentes applications notamment la reconnaissance de sons et l’analyse de données musicales. L’IA permet aux artistes qui le souhaitent d’être aidé et accompagné dans leur processus de création. Arranger, jouer des instruments, composer des morceaux, écrire des textes, corriger des erreurs dans une production, les tâches des IA sont multiples. Elle permettrait également aux artistes d’être plus créatif. L’intelligence artificielle possède donc un certain potentiel pour les musiciens qui peuvent l’utiliser de plusieurs façons.

Lorsqu’un producteur de musique débute sa réflexion sur un projet, l’IA sera capable d’analyser le son de la mélodie et de suggérer des progressions d’accords ou des rythmes. Concernant les plateformes de streaming tels que Spotify, Deezer, Apple Music, l’intelligence artificielle peut être utilisée pour créer des suggestions personnalisées d’écoute. Elle peut aussi contribuer à la découverte de nouveaux artistes et d’œuvres. Ainsi, chaque auditeur a une offre unique en fonction de ses goûts et préférences. Cependant, l’IA dans la musique est perçue par certains comme une menace et possède des limites.

Des enjeux éthiques nombreux

L’intelligence artificielle est arrivée récemment sur le marché de l’industrie musicale mais elle pose déjà plusieurs questionnements. Tout d’abord, celui de la propriété intellectuelle et des droits d’auteurs. En effet, l’IA a la capacité de créer de la musique. À partir de là, les questions de l’attribution des droits d’auteurs et du mérite de la création se posent. Il est possible aussi de se demander la valeur d’une œuvre crée de toute pièce par un artiste comparé à celle crée par un ordinateur.

C’est important et c’est la prérogative des artistes de porter plainte, car ils ont un droit sur l’utilisation de leur voix.

Abhishek Gupta, la presse

Les algorithmes utilisés par les intelligences artificielles peuvent être biaisés et orientés. De cette façon, certains styles musicaux ou artistes risquent d’être sous-représentées. Enfin, les IA génératrices de musiques peuvent utiliser des données d’artistes ou de morceaux sans leur autorisation. Aucun cadre légal solide n’a été établi concernant les limites de l’utilisation de l’IA dans le domaine musical. Le chanteur du groupe Sting avait déclaré lors d’une interview pour la BBC :“les outils peuvent être utiles, on doit les contrôler. On ne doit pas laisser les machines prendre le dessus. Il faut rester méfiant”.

Légitimité de l’artiste et singularité de l’œuvre

Certains éléments sont compliqués à reproduire par une intelligence artificielle. On peut notamment penser aux histoires et aux émotions véhiculés derrière un morceau par l’artiste. Les producteurs doivent être lucides quant aux limites de l’IA et doivent également poursuivre leur démarche de création. Plusieurs autres questions se posent quant à la légitimité de l’artiste. Peut-on considéré un musicien et son titre comme authentique s’il a eu recours à une IA ? Où est et que reste il de la singularité de l’artiste si de nombreux éléments peuvent être créés de manière artificielle ? La création musicale est un processus artistique, est-il possible de le remplacer artificiellement ?

Garder l’homme au centre de la création est essentielL’IA ne doit pas remplacer les artistes. Sauvegarder la création des vrais artistes, compositeurs et musiciens, reste très important à nos yeux. 

Philippe Guillaud, korii

Une chanson “fabriquée” devient virale

Le 14 avril 2023, une chanson postée par un internaute sur les réseaux sociaux a affolé la toile. Le faux morceau “Heart on my sleeve” s’est répandu très rapidement. Sur ce dernier, on entend les voix de Drake et The Weeknd accompagnés d’un air de hip-hop. Le titre avait donc été créé entièrement par une intelligence artificielle.

https://www.youtube.com/watch?v=tTY8MbB7IA4

Dans un premier temps, le titre a été publié sur Tik Tok comptabilisant plus de 15 millions de vues. Par la suite, la chanson a été retirée des plateformes de streaming telles que Spotify et Apple Music à la demande d’Universal Music Groupe, représentant les deux artistes. Les droits d’auteurs de Drake et The Weeknd étant bafouées, toute trace de cet extrait a été retiré. Cependant, d’autres internautes ont republié ce morceau sur YouTube.